Discographie >> Albums >> Brave New World
Nous sommes le 21 Nov 2017, il est 16:57
 
BRAVE NEW WORLD
 
 
   

  1. The Wicker Man
2. Ghost of the Navigator
3. Brave New World
4. Blood Brothers
5. The Mercenary
6. Dream of Mirrors
7. The Fallen Angel
8. The Nomad
9. Out of the Silent Planet
10. The Thin Line Between Love and Hate
 
Réalisé le 29/05/00
Produit par Kevin Shirley
Chart position: 7
Co-produit par Steve Harris
Arrangé et mixé par Kevin "Caveman" Shirley
 
Enregistré et mixé au Guillaume Tell Studios, Paris
 
Prise de son - Sterling Sound, New York par George Marino
 
Géré par Rod Smalwood, Andy Taylor et Merk Mercuriadis
Pour Sanctuary Music Management Ltd.
Durée totale : 66:57
Illustré par Steve Stone et Derek Riggs
   
   
Singles
   

The Wicker Man

Out Of The Silent Planet
 
   
   
THE WICKER MAN
( Adrian Smith / Steve Harris / Bruce Dickinson )
4:37
   

Hand of fate is moving
And the finger points to you
He knocks you to your feet
And so what are you gonna do
Your tongue has frozen
Now you've got something to say
The piper at the gates of dawn
Is calling you his way

You watch the world exploding
Every single night
Dancing in the sun
A newborn in the light
Say goodbye to gravity
And say goodbye to death
Hello to eternity
And live for every breath

Your time will come
Your time will come
Your time will come
Your time will come

The ferryman wants his money
You ain't going to give it back
He can push his own boat
As you set up off the track
Nothing you can contemplate
Will ever be the same
Every second is a new spark
Sets the universe aflame

You watch the world exploding
Every single night
Dancing in the sun
A newborn in the light
Brothers and their fathers
Joining hands and make a chain
The shadow of the Wicker Man
Is rising up again

Your time will come
Your time will come
Your time will come
Your time will come

(2:33 – Solo : Adrian Smith)

Your time will come
Your time will come
Your time will come
Your time will come
Your time will come
Your time will come
Your time will come
Your time will come

La main du destin se déplace
Et te montre du doigt
Il te remet brutalement sur tes pieds
Et alors que vas-tu faire
Tu as avalé ta langue
Maintenant que tu as quelque chose à dire
Le joueur de flûte aux portes de l'aube
T'appelle à lui

Tu regardes le monde exploser
Chaque soir
Dansant au soleil
Un nouveau-né dans la lumière
Dis adieu à la gravité
Et dis adieu à la mort
Bonjour à l'éternité
Et vis pour chaque souffle

Ton heure viendra
Ton heure viendra
Ton heure viendra
Ton heure viendra

Le batelier veut son argent
Mais tu ne vas pas lui rendre
Il peut pousser sa propre barque
Alors que tu poursuis ton chemin
Rien de ce que tu peux contempler
Ne sera plus jamais pareil
Chaque seconde est une nouvelle étincelle
Qui enflamme l'univers

Tu regardes le monde exploser
Chaque soir
Dansant au soleil
Un nouveau-né dans la lumière
Les frères et leurs pères
Se tenant la main pour former une chaîne
L'ombre de l'homme d'osier
Se profile de nouveau

Ton heure viendra
Ton heure viendra
Ton heure viendra
Ton heure viendra

(2:33 – Solo : Adrian Smith)

Ton heure viendra
Ton heure viendra
Ton heure viendra
Ton heure viendra
Ton heure viendra
Ton heure viendra
Ton heure viendra
Ton heure viendra

   
   
GHOST OF THE NAVIGATOR
( Janick Gers / Bruce Dickinson  / Steve Harris )
6:50
   

I have sailed to many lands
Now I make my final journey
On the bow I stand, west is where I go
Through the night I plough, still my heart
Calculate and pray
As the compass swings, my will is strong
I will not be led astray
Mysteries of Time clouds that hide the sun
But I know... but I know... but I know

I see the ghosts of navigators
But they are lost
As they sail into the sunset
They'll count the cost
As their skeletons accusing
Emerge from the sea
The sirens of the rocks
They beckon me

Take my heart and set it free
Carried forward by the waves
Nowhere left to run, navigator's son
Chasing rainbows all my days

Where I go I do not know
I only know the place I've been
Dreams they come and go, ever shall be so
Nothing's real until you feel

I steer between the crashing rocks
The sirens call my name
Lash my hands onto the helm
Blood surging with the strain
I will not fail now
As sunrise comes the darkness left behind
For eternity I follow on there is no other way
Mysteries of Time clouds that hide the sun
But I know... I know...

I see the ghosts of navigators
But they are lost
As they sail into the sunset
They'll count the cost
As their skeletons accusing
Emerge from the sea
The sirens of the rocks
They beckon me

Take my heart and set it free
Carried forward by the waves
Nowhere left to run, navigator's son
Chasing rainbows all my days

Where I go I do not know
I only know the place I've been
Dreams they come and go, ever shall be so
Nothing's real until you feel

(4:35 – Solo : Janick Gers)

I see the ghosts of navigators
But they are lost
As they sail into the sunset
They'll count the cost
As their skeletons accusing
Emerge from the sea
The sirens of the rocks
They beckon me

Take my heart and set it free
Carried forward by the waves
Nowhere left to run, navigator's son
Chasing rainbows all my days

Where I go I do not know
I only know the place I've been
Dreams they come and go, ever shall be so
Nothing's real until you feel

J'ai navigué vers bien des rivages
À présent c'est mon dernier voyage
Je me tiens à la proue, l'Ouest est ma destination
Dans la nuit j'avance péniblement, calme mon cœur
Calcule et prie
Alors que la boussole s'affole ma volonté reste forte
Je ne me laisserai pas égarer
Les mystères du Temps, les nuages qui cachent le soleil
Mais je sais... mais je sais... mais je sais

Je vois les fantômes de navigateurs
Mais ils sont perdus
Alors qu'ils font voile vers le couchant
Ils feront les comptes
Alors que leurs squelettes accusateurs
Émergent de la mer
Les sirènes sur leurs écueils
Me font signe

Prends mon cœur et libère-le
Emporté en avant par les vagues
Nulle part où fuir, fils de navigateur
Poursuivant les arcs-en-ciel chaque jour durant

Où je vais je l'ignore
Je ne connais que l'endroit où je suis allé
Les rêves vont et viennent, il en sera toujours ainsi
Rien n'est réel tant qu'on ne l'a pas ressenti

Je manœuvre entre les écueils
Les sirènes appellent mon nom
Je m'attache les mains à la barre
Le sang affluant sous l'effort
Je n'échouerai pas maintenant
Alors que le soleil se lève et que la nuit recule
Éternellement je poursuis il n'y a pas d'autre issue
Les mystères du Temps, les nuages qui cachent le soleil
Mais je sais... je sais...

Je vois les fantômes de navigateurs
Mais ils sont perdus
Alors qu'ils font voile vers le couchant
Ils feront les comptes
Alors que leurs squelettes accusateurs
Émergent de la mer
Les sirènes sur leurs écueils
Me font signe

Prends mon cœur et libère-le
Emporté en avant par les vagues
Nulle part où fuir, fils de navigateur
Poursuivant les arcs-en-ciel chaque jour durant

Où je vais je l'ignore
Je ne connais que l'endroit où je suis allé
Les rêves vont et viennent, il en sera toujours ainsi
Rien n'est réel tant qu'on ne l'a pas ressenti

(4:35 – Solo : Janick Gers)

Je vois les fantômes de navigateurs
Mais ils sont perdus
Alors qu'ils font voile vers le couchant
Ils feront les comptes
Alors que leurs squelettes accusateurs
Émergent de la mer
Les sirènes sur leurs écueils
Me font signe

Prends mon cœur et libère-le
Emporté en avant par les vagues
Nulle part où fuir, fils de navigateur
Poursuivant les arcs-en-ciel chaque jour durant

Où je vais je l'ignore
Je ne connais que l'endroit où je suis allé
Les rêves vont et viennent, il en sera toujours ainsi
Rien n'est réel tant qu'on ne l'a pas ressenti

   
   
BRAVE NEW WORLD
( Dave Murray / Steve Harris / Bruce Dickinson )
6:19
   

Dying swans twisted wings
Beauty not needed here
Lost my love, lost my life
In this garden of fear
I have seen many things
In a lifetime alone
Mother love is no more
Bring this savage back home

Wilderness house of pain
Makes no sense of it all
Close this mind dull this brain
Messiah before his fall
What you see is not real
Those who know will not tell
All is lost sold your souls
To this brave new world

A brave new world
In a brave new world
A brave new world
In a brave new world
In a brave new world
A brave new world
In a brave new world
A brave new world

Dragon kings dying queens
Where is salvation now
Lost my life lost my dreams
Rip the bones from my flesh
Silent screams laughing here
Dying to tell you the truth
You are planned and you are damned
In this brave new world

A brave new world
In a brave new world
A brave new world
In a brave new world
In a brave new world
A brave new world
In a brave new world
A brave new world

(3:59 – Solo : Janick Gers)
(4:33 – Solo : Dave Murray)

A brave new world
In a brave new world
A brave new world
In a brave new world
In a brave new world
A brave new world
In a brave new world
A brave new world

Dying swans twisted wings
Bring this savage back home

Cygnes mourants aux ailes tordues
La beauté n'est pas de mise ici
J'ai perdu mon amour, j'ai perdu ma vie
Dans ce jardin de peur
J'ai vu bien des choses
Rien qu'au cours d'une vie
L'amour maternel n'est plus
Ramenez ce sauvage chez lui

Étendue désertique, maison de douleur
Cela n'a plus aucun sens
Ferme cet esprit, engourdis ce cerveau
Un messie avant sa chute
Ce que vous voyez n'est pas réel
Ceux qui savent ne diront rien
Tout est perdu, vos âmes vendues
À ce meilleur des mondes

Un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Un meilleur des mondes

Rois-dragons, reines mourantes
Où est le salut à présent
J'ai perdu ma vie, j'ai perdu mes rêves
Arrache les os de ma chair
Cris silencieux riant ici
Mourant pour vous dire la vérité
Vous êtes dirigés et vous êtes damnés
Dans ce meilleur des mondes

Un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Un meilleur des mondes

(3:59 – Solo : Janick Gers)
(4:33 – Solo : Dave Murray)

Un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Un meilleur des mondes

Cygnes mourants aux ailes tordues
Ramenez ce sauvage chez lui

   
   
BLOOD BROTHERS
( Steve Harris )
7:15
   

And if you're taking a walk through the garden of life
What do you think you'd expect you would see?
Just like a mirror
Reflecting the moves of your life
And in the river reflections of me

Just for a second a glimpse of my father I see
And in a movement he beckons to me
And in a moment the memories are all that remain
And all the wounds are reopening again

We're blood brothers
We're blood brothers
We're blood brothers
We're blood brothers

And as you look all around at the world in dismay
What do you see, do you think we have learned
Not if you're taking a look at the war-torn affray
Out in the streets where the babies are burned

We're blood brothers
We're blood brothers
We're blood brothers
We're blood brothers

There are times when I feel I'm afraid for the world
There are times I'm ashamed of us all
When you're floating on all the emotion you feel
And reflecting the good and the bad

Will we ever know
What the answer to life really is?
Can you really tell me what life is?
Maybe all the things
That you know that are precious to you
Could be swept away by fate's own hand

We're blood brothers
We're blood brothers
We're blood brothers
We're blood brothers

(3:11 – Solo : Dave Murray)

When you think that we've used
All our chances
And the chance to make everything right
Keep on making the same old mistakes
Makes untipping the balance so easy
When we're living our lives on the edge
Say a prayer on the book of the dead

(5:43 – Solo : Janick Gers)

We're blood brothers
We're blood brothers
We're blood brothers
We're blood brothers

And if you're taking a walk through the garden of life...

Et si tu faisais un tour dans le jardin de la vie
Que crois-tu que tu t'attendrais à y voir ?
Tout comme un miroir
Renvoyant les mouvements de ta vie
Et dans la rivière des reflets de moi

Pendant une seconde j'entrevois mon père
Et d'un geste il me fait signe
Et en un instant les souvenirs sont tout ce qui reste
Et toutes les blessures s'ouvrent de nouveau

Nous sommes frères de sang
Nous sommes frères de sang
Nous sommes frères de sang
Nous sommes frères de sang

Et alors que tu regardes le monde avec consternation
Que vois-tu, crois-tu que nous ayons appris ?
Pas si tu jettes un œil à cette bagarre guerrière
Dans les rues où on brûle les bébés

Nous sommes frères de sang
Nous sommes frères de sang
Nous sommes frères de sang
Nous sommes frères de sang

Il y a des moments où j'ai peur pour le monde
Il y a des moments où j'ai honte de nous tous
Quand tu flottes sur toutes les émotions que tu ressens
Et que tu réfléchis au bien et au mal

Saurons-nous un jour
Quelle est vraiment la réponse à la vie ?
Peux-tu vraiment me dire ce qu'est la vie ?
Peut-être que toutes les choses
Dont tu sais qu'elles te sont précieuses
Pourraient être balayées par la main même du destin

Nous sommes frères de sang
Nous sommes frères de sang
Nous sommes frères de sang
Nous sommes frères de sang

(3:11 – Solo : Dave Murray)

Quand tu penses que nous avons épuisés
Toutes nos chances
Et la possibilité de corriger les choses
Continuant de faire les mêmes vieilles erreurs
Faisant tout basculer si facilement
Alors que nous vivons au bord du précipice
Dis une prière du livre des morts

(5:43 – Solo : Janick Gers)

Nous sommes frères de sang
Nous sommes frères de sang
Nous sommes frères de sang
Nous sommes frères de sang

Et si tu faisais un tour dans le jardin de la vie...

   
   
THE MERCENARY
( Janick Gers / Steve Harris )
4:42
   

Pay to kill, die to lose
Hunted, hunter which are you?
Diablo come again
To make trophies out of men
Lose your skin, lose your skull
One by one the sack is full
In the heat dehydrate
Know which breath will be your last

Nowhere to run, nowhere to hide
You've got to kill to stay alive
Nowhere to run, nowhere to hide
You've got to kill to stay alive

Show them no fear
Show them no pain
Show them no fear
Show them no pain
Show them no fear
Show them no pain
Show them no fear
Show them no pain

Human heart, human mind
Intellect intertwined
Focus sharp in the night
Watch the jungle burning bright
Toe to toe throw the line
Everyone's caught hand tied
Iron will, iron fist
How could it have come to this?

Nowhere to run, nowhere to hide
You've got to kill to stay alive
Nowhere to run, nowhere to hide
You've got to kill to stay alive

Show them no fear
Show them no pain
Show them no fear
Show them no pain
Show them no fear
Show them no pain
Show them no fear
Show them no pain

(3:02 – Solo : Dave Murray)
(3:20 – Solo : Adrian Smith)

Show them no fear
Show them no pain
Show them no fear
Show them no pain
Show them no fear
Show them no pain
Show them no fear
Show them no pain

Paie pour tuer, meurs si tu échoues
Proie, chasseur lequel es-tu ?
Diablo revient
Pour faire des hommes des trophées
Perds ta peau, perds ton crâne
Un par un le sac est plein
Dans la chaleur tu te déshydrates
Saches quel souffle sera ton dernier

Nulle part où fuir, nulle part où se cacher
Tu dois tuer pour rester en vie
Nulle part où fuir, nulle part où se cacher
Tu dois tuer pour rester en vie

Ne leur montre aucune peur
Ne leur montre aucune douleur
Ne leur montre aucune peur
Ne leur montre aucune douleur
Ne leur montre aucune peur
Ne leur montre aucune douleur
Ne leur montre aucune peur
Ne leur montre aucune douleur

Cœur humain, esprit humain
Intellect entrelacé
Concentre-toi bien dans la nuit
Regarde la jungle brûler
Pas à pas lance la ligne
Tout le monde se fait prendre les mains liées
Volonté de fer, poing de fer
Comment en est-on arrivé là ?

Nulle part où fuir, nulle part où se cacher
Tu dois tuer pour rester en vie
Nulle part où fuir, nulle part où se cacher
Tu dois tuer pour rester en vie

Ne leur montre aucune peur
Ne leur montre aucune douleur
Ne leur montre aucune peur
Ne leur montre aucune douleur
Ne leur montre aucune peur
Ne leur montre aucune douleur
Ne leur montre aucune peur
Ne leur montre aucune douleur

(3:02 – Solo : Dave Murray)
(3:20 – Solo : Adrian Smith)

Ne leur montre aucune peur
Ne leur montre aucune douleur
Ne leur montre aucune peur
Ne leur montre aucune douleur
Ne leur montre aucune peur
Ne leur montre aucune douleur
Ne leur montre aucune peur
Ne leur montre aucune douleur

   
   
DREAM OF MIRRORS
( Janick Gers / Steve Harris )
9:21
   

Have you ever felt the future is the past
But you don't know how...?
A reflected dream of a captured time
Is it really now, is it really happening?

Don't know why I feel this way
Have I dreamt this time, this place?
Something vivid comes again into my mind
And I think I've seen your face
Seen this room, been in this place
Something vivid comes again into my mind

All my hopes and expectations
Looking for an explanation
Have I found my destination?
I just can't take no more

The dream is true, the dream is true
The dream is true, the dream is true

Think I've heard your voice before
Think I've said these words before
Something makes me feel
I just might lose my mind
Am I still inside my dream?
Is this a new reality?
Something makes me feel
That I have lost my mind

All my hopes and expectations
Looking for an explanation
Coming to the realisation
That I can't see for sure

I only dream in black and white
I only dream 'cause I'm alive
I only dream in black and white To save me from myself
I only dream in black and white
I only dream 'cause I'm alive
I only dream in black and white
To save me from myself

The dream is true, the dream is true
The dream is true, the dream is true

I get up put on the light
Dreading the oncoming night
Scared to fall asleep
And dream the dream again
Nothing that I contemplate
Nothing that I can compare
To letting loose the demons
Deep inside my head

Dread to think what might be stirring
That my dream is reoccurring
Got to keep away from drifting
Saving me from myself

I only dream in black and white I only dream 'cause I'm alive
I only dream in black and white
To save me from myself
I only dream in black and white
I only dream 'cause I'm alive
I only dream in black and white
To save me from myself

Lost – In a dream of mirrors
Lost – In a paradox
Lost – And time is spinning
Lost – A nightmare I retrace

Lost – A hell that I revisit
Lost – Another time and place
Lost – A parallel existence
Lost – A nightmare I retrace

I only dream in black and white I only dream 'cause I'm alive
I only dream in black and white
To save me from myself
I only dream in black and white
I only dream 'cause I'm alive
I only dream in black and white
To save me from myself

(7:25 – Solo : Janick Gers)

I only dream in black and white I only dream 'cause I'm alive
I only dream in black and white
To save me from myself
I only dream in black and white
I only dream 'cause I'm alive
I only dream in black and white
To save me from myself

The dream is true, the dream is true
The dream is true, the dream is true

N'as-tu jamais senti que l'avenir est le passé
Mais tu ne sais pas comment...?
Un rêve reflété d'une époque captive
Est-ce vraiment maintenant, cela arrive-t-il vraiment ?

Je ne sais pas pourquoi je me sens comme ça
Ai-je rêvé ce moment, cet endroit ?
Quelque chose de très clair me vient à l'esprit
Et je pense avoir vu ton visage
Avoir vu cette pièce, être déjà allé dans cet endroit
Quelque chose de très clair me vient de nouveau à l'esprit

Tous mes espoirs et mes attentes
Cherchant une explication
Ai-je trouvé mon but ?
Je n'en peux simplement plus

Le rêve est réel, le rêve est réel
Le rêve est réel, le rêve est réel

Je pense avoir déjà entendu ta voix
Je pense avoir déjà prononcé ces mots
Quelque chose me dit
Que je vais simplement perdre la tête
Suis-je encore dans mon rêve ?
Est-ce une nouvelle réalité ?
Quelque chose me dit
Que j'ai perdu l'esprit

Tous mes espoirs et mes attentes
Cherchant une explication
Me rendant compte
Que je ne vois pas avec certitude

Je ne rêve qu'en noir et blanc
Je ne rêve que parce que je suis en vie
Je ne rêve qu'en noir et blanc Pour me préserver de moi-même
Je ne rêve qu'en noir et blanc
Je ne rêve que parce que je suis en vie
Je ne rêve qu'en noir et blanc
Pour me préserver de moi-même

Le rêve est réel, le rêve est réel
Le rêve est réel, le rêve est réel

Je me lève et j'allume la lumière
Terrifié de la nuit qui approche
Redoutant de m'endormir
Et de faire encore ce rêve
Il n'y a rien que je n'envisage
Rien que je ne puisse comparer
À l'intrusion des démons
Au plus profond de mon esprit

J'ai peur de penser à ce qui peut s'agiter
Que mon rêve est récurrent
Je dois m'empêcher d'aller à la dérive
Me sauver de moi-même

Je ne rêve qu'en noir et blanc
Je ne rêve que parce que je suis en vie
Je ne rêve qu'en noir et blanc Pour me préserver de moi-même
Je ne rêve qu'en noir et blanc
Je ne rêve que parce que je suis en vie
Je ne rêve qu'en noir et blanc
Pour me préserver de moi-même

Perdu – dans un rêve de miroirs
Perdu – dans un paradoxe
Perdu – et le temps tournoie
Perdu – un cauchemar sur lequel je reviens

Perdu – un enfer que je visite de nouveau
Perdu – un autre temps, un autre endroit
Perdu – une existence parallèle
Perdu – un cauchemar sur lequel je reviens

Je ne rêve qu'en noir et blanc
Je ne rêve que parce que je suis en vie
Je ne rêve qu'en noir et blanc Pour me préserver de moi-même
Je ne rêve qu'en noir et blanc
Je ne rêve que parce que je suis en vie
Je ne rêve qu'en noir et blanc
Pour me préserver de moi-même

(7:25 – Solo : Janick Gers)

Je ne rêve qu'en noir et blanc
Je ne rêve que parce que je suis en vie
Je ne rêve qu'en noir et blanc Pour me préserver de moi-même
Je ne rêve qu'en noir et blanc
Je ne rêve que parce que je suis en vie
Je ne rêve qu'en noir et blanc
Pour me préserver de moi-même


Le rêve est réel, le rêve est réel
Le rêve est réel, le rêve est réel

   
   
THE FALLEN ANGEL
( Adrian Smith / Steve Harris )
4:01
   

Azazel is beside you
And he's playing the game
Demons are inside you
And they're making their play
Watching and they're hiding
As they wait for the time
For a devil to get ready
And take over your mind

You and only God would know
What could be done
You and only God will know
I am the only One
You and only God would know
What could be done
You and only God will know
I am the Chosen One

Could it be it's the end of our world?
All the things that we cherish and love
Nothing left but to face this all on my own
'Cause I am the Chosen One

Could it be it's the end of our world?
All the things that we cherish and love
Nothing left but to face this all on my own
'Cause I am the Chosen One

Beaten fallen angel
But I've risen again
And the power is inside me
I've decided to pray
As I wait for Armageddon
And it's coming my way
It's an honour to be chosen
And I wait for the day

You and only God would know
What could be done
You and only God will know
I am the only One
You and only God would know
What could be done
You and only God will know
I am the Chosen One

Could it be it's the end of our world?
All the things that we cherish and love
Nothing left but to face this all on my own
'Cause I am the Chosen One

Could it be it's the end of our world?
All the things that we cherish and love
Nothing left but to face this all on my own
'Cause I am the Chosen One

(2:35 – Solo : Adrian Smith)
(2:49 – Solo : Dave Murray)
(3:04 – Solo : Janick Gers)

Could it be it's the end of our world?
All the things that we cherish and love
Nothing left but to face this all on my own
'Cause I am the Chosen One

Could it be it's the end of our world?
All the things that we cherish and love
Nothing left but to face this all on my own
'Cause I am the Chosen One

Azazel est à tes côtés
Et il joue le jeu
Des démons sont en toi
Et ils s'amusent
Observant et ils se cachent
En attendant le moment
Où un diable sera prêt
À s'emparer de ton esprit

Seuls toi et Dieu sauriez
Ce qui pourrait être fait
Seuls toi et Dieu sauriez
Que je suis le seul et unique
Seuls toi et Dieu sauriez
Ce qui pourrait être fait
Seuls toi et Dieu sauriez
Que je suis l'Élu

Se pourrait-il que ce soit la fin de notre monde ?
De toutes les choses que nous chérissons et aimons
Rien d'autre à faire que d'y faire face seul
Parce que je suis l'Élu

Se pourrait-il que ce soit la fin de notre monde ?
De toutes les choses que nous chérissons et aimons
Rien d'autre à faire que d'y faire face seul
Parce que je suis l'Élu

Ange battu et déchu
Mais je me suis relevé
Et le pouvoir est en moi
J'ai décidé de prier
Alors que j'attends l'Apocalypse
Et elle arrive pour moi
C'est un honneur d'avoir été choisi
Et j'attends ce jour là

Seuls toi et Dieu sauriez
Ce qui pourrait être fait
Seuls toi et Dieu sauriez
Que je suis le seul et unique
Seuls toi et Dieu sauriez
Ce qui pourrait être fait
Seuls toi et Dieu sauriez
Que je suis l'Élu

Se pourrait-il que ce soit la fin de notre monde ?
De toutes les choses que nous chérissons et aimons
Rien d'autre à faire que d'y faire face seul
Parce que je suis l'Élu

Se pourrait-il que ce soit la fin de notre monde ?
De toutes les choses que nous chérissons et aimons
Rien d'autre à faire que d'y faire face seul
Parce que je suis l'Élu

(2:35 – Solo : Adrian Smith)
(2:49 – Solo : Dave Murray)
(3:04 – Solo : Janick Gers)

Se pourrait-il que ce soit la fin de notre monde ?
De toutes les choses que nous chérissons et aimons
Rien d'autre à faire que d'y faire face seul
Parce que je suis l'Élu

Se pourrait-il que ce soit la fin de notre monde ?
De toutes les choses que nous chérissons et aimons
Rien d'autre à faire que d'y faire face seul
Parce que je suis l'Élu

   
   
THE NOMAD
( Dave Murray / Steve Harris )
9:06
   

Like a mirage riding on the desert sand
Like a vision floating with the desert winds
Know the secret of the ancient desert lands
Your are the keeper< of the mystery in your hands

Nomad
Rider of the ancient East
Nomad
Rider that men know the least
Nomad
Where you come from no one knows
Nomad
Where you go to no one tells

Undercover of the veil of your disguise
The men that fear you are the ones that you despise
No one's certain what your future will behold
You're a legend your own story will be told

Nomad
Rider of the ancient East
Nomad
Rider that men know the least
Nomad
Where you come from no one knows
Nomad
Where you go to no one tells

No one dares to even look
Or glance your way
Your reputation goes before you they all say
Like a spirit that can disappear at will
Many claim of things
But no one's seen you kill

Nomad
You're the rider so mysterious
Nomad
You're the spirit that men fear in us
Nomad
You're the rider of the desert sands
No man's ever understood your genius

(2:56 – Solo : Adrian Smith)
(3:19 – Solo : Janick Gers)
(3:34 – Solo : Dave Murray)

Those who see you in horizon desert sun
Those who fear your reputation hide or run
You send before you a mystique that's all your own
Your silhouette is like a statue carved in stone

Nomad
You're the rider so mysterious
Nomad
You're the spirit that men fear in us
Nomad
You're the rider of the desert sands
No man's ever understood your genius

Legend has it that you speak an ancient tongue
But no one spoke to you
And lived to tell the tale
Some may say that you have killed a hundred men
Others say that you have died and lived again

Nomad
You're the rider so mysterious
Nomad
You're the spirit that men fear in us
Nomad
You're the rider of the desert sands
No man's ever understood your genius

Comme un mirage chevauchant le sable du désert
Comme une vision flottant au gré des vents du désert
Tu connais le secret des anciens pays du désert
Gardien du mystère, tu le détiens entre tes mains

Nomade
Cavalier de l'ancien Orient
Nomade
Cavalier que les hommes connaissent le moins
Nomade
D'où tu viens personne ne sait
Nomade
Où tu vas personne n'en parle

Caché sous le voile de ton déguisement
Les hommes qui te craignent sont ceux que tu méprises
Personne n'est sûr de quoi ton avenir sera fait
Tu es une légende, ta propre histoire sera contée

Nomade
Cavalier de l'ancien Orient
Nomade
Cavalier que les hommes connaissent le moins
Nomade
D'où tu viens personne ne sait
Nomade
Où tu vas personne n'en parle

Personne n'ose même regarder
Un seul instant dans ta direction
Ta réputation te précède, dit-on
Comme un fantôme qui peut disparaître à volonté
Beaucoup prétendent des choses
Mais personne ne t'a vu tuer

Nomade
Tu es le cavalier si mystérieux
Nomade
Tu es l'esprit que les hommes craignent en nous
Nomade
tu es le cavalier des sables du désert
Aucun homme n'a jamais compris ton génie

(2:56 – Solo : Adrian Smith)
(3:19 – Solo : Janick Gers)
(3:34 – Solo : Dave Murray)

Ceux qui te voient sur l'horizon ensoleillé du désert
Ceux qui craignent ta réputation se cachent ou s'enfuient
Tu te fais précéder d'une mystique qui t'est propre
Ta silhouette est comme une statue taillée dans la pierre

Nomade
Tu es le cavalier si mystérieux
Nomade
Tu es l'esprit que les hommes craignent en nous
Nomade
tu es le cavalier des sables du désert
Aucun homme n'a jamais compris ton génie

La légende dit que tu parles une langue ancienne
Mais personne ne t'a jamais parlé
Ni survécu pour le raconter
Certains disent que tu as tué cent hommes
D'autres disent que tu es mort pour ressusciter

Nomade
Tu es le cavalier si mystérieux
Nomade
Tu es l'esprit que les hommes craignent en nous
Nomade
tu es le cavalier des sables du désert
Aucun homme n'a jamais compris ton génie

   
   
OUT OF THE SILENT PLANET
( Janick Gers / Bruce Dickinson Steve Harris )
6:26
   

Out of the silent planet
Out of the silent planet we are
Out of the silent planet
Out of the silent planet we are
Out of the silent planet
Out of the silent planet we are
Out of the silent planet
Out of the silent planet we are

Withered hands
Withered bodies begging for salvation
Deserted by the hand
Of gods of their own creation
Nations cry
Underneath decaying skies above
You are guilty
The punishment is death for all who live
The punishment is death for all who live

Out of the silent planet
Dreams of desolation
Out of the silent planet
Come the demons of creation
Out of the silent planet
Dreams of desolation
Out of the silent planet
Come the demons of creation

The killing fields
The grinding wheels crushed by equilibrium
Separate lives no more disguise
No more second chances
Haggard wisdom
Spitting out the bitter taste of hate
I accuse you
Before you know the crime it's all too late
Before you know the crime it's all too late

Out of the silent planet
Dreams of desolation
Out of the silent planet
Come the demons of creation
Out of the silent planet
Dreams of desolation
Out of the silent planet
Come the demons of creation

Out of the silent planet
Out of the silent planet we are
Out of the silent planet
Out of the silent planet we are

(3:51 – Solo : Janick Gers)

Out of the silent planet
Dreams of desolation
Out of the silent planet
Come the demons of creation
Out of the silent planet
Dreams of desolation
Out of the silent planet
Come the demons of creation

Out of the silent planet
Out of the silent planet we are
Out of the silent planet
Out of the silent planet we are
Out of the silent planet
Out of the silent planet we are
Out of the silent planet
Out of the silent planet we are
Out of the silent planet
Out of the silent planet we are
Out of the silent planet
Out of the silent planet we are

De la planète silencieuse
De la planète silencieuse nous venons
De la planète silencieuse
De la planète silencieuse nous venons
De la planète silencieuse
De la planète silencieuse nous venons
De la planète silencieuse
De la planète silencieuse nous venons

Mains flétries
Corps flétris quémandant leur salut
Désertés par la main
Des dieux qu'ils ont eux-mêmes créés
Les nations crient
Sous des cieux pourrissants
Vous êtes coupables
La punition est la mort pour tous ceux qui vivent
La punition est la mort pour tous ceux qui vivent

De la planète silencieuse
Des rêves de désolation
De la planète silencieuse
Arrivent les démons de la création
De la planète silencieuse
Des rêves de désolation
De la planète silencieuse
Arrivent les démons de la création

Les champs de massacres
Les roues écrasantes détruites par l'équilibre
Vies séparées, plus de déguisements
Plus de secondes chances
Sagesse hagarde
Recrachant le goût amer de la haine
Je vous accuse
Avant que vous ne connaissiez le crime, il est trop tard
Avant que vous ne connaissiez le crime, il est trop tard

De la planète silencieuse
Des rêves de désolation
De la planète silencieuse
Arrivent les démons de la création
De la planète silencieuse
Des rêves de désolation
De la planète silencieuse
Arrivent les démons de la création

De la planète silencieuse
De la planète silencieuse nous venons
De la planète silencieuse
De la planète silencieuse nous venons

(3:51 – Solo : Janick Gers)

De la planète silencieuse
Des rêves de désolation
De la planète silencieuse
Arrivent les démons de la création
De la planète silencieuse
Des rêves de désolation
De la planète silencieuse
Arrivent les démons de la création

De la planète silencieuse
De la planète silencieuse nous venons
De la planète silencieuse
De la planète silencieuse nous venons
De la planète silencieuse
De la planète silencieuse nous venons
De la planète silencieuse
De la planète silencieuse nous venons
De la planète silencieuse
De la planète silencieuse nous venons
De la planète silencieuse
De la planète silencieuse nous venons

   
   
THE THIN LINE BETWEEN LOVE AND HATE
( Dave Murray / Steve Harris )
8:27
   

When a person turns to wrong
Is it a want to be, belong?
Part of things at any cost
At what price a life is lost?

At what point do we begin
Fighter spirit, a will to win
But what makes a man decide
Take the wrong or righteous road

There's a thin line
Between love and hate
Wider divide that you can see
Between good and bad
There's a grey place
Between black and white
But everyone does have the right
To choose the path that he takes

We all like to put the blame
On society these days
But what kind of good or bad
A new generation brings?

Sometimes take just more than that
To survive, be good at heart
There is evil in some of us
No matter what will never change

I will hope, my soul will fly
So I will live forever
Heart will die, my soul will fly
And I will live forever

Just a few small tears between
Someone happy and one sad
Just a thin line drawn between
Being a genius or insane

At what age begin to learn
Of which way out we will turn
There's a long and winding road
And the trail is there to burn

There's a thin line
Between love and hate
Wider divide that you can see
Between good and bad
There's a grey place
Between black and white
But everyone does have the right
To choose the path that he takes

(3:08 – Solo : Dave Murray)

I will hope, my soul will fly
So I will live forever
Heart will die, my soul will fly
And I will live forever

I will hope, my soul will fly
So I will live forever
Heart will die, my soul will fly
And I will live forever

(4:51 – Solo : Dave Murray)

The thin line between love and hate

(6:31 – Solo : Dave Murray)
(6:54 – Solo : Dave Murray)

The thin line between love and hate

Quand quelqu'un devient mauvais
Est-ce une volonté d'être, d'appartenir ?
Faire partie de quelque chose à tout prix
À quel prix une vie est-elle perdue ?

À quel moment commence-t-on
Esprit combattant, une volonté de gagner
Mais qu'est-ce qui fait qu'un homme décide
De prendre la mauvaise ou la bonne route

Il y a une frontière ténue
Entre l'amour et la haine
Bien plus grande que celle que l'on peut voir
Entre le bien et le mal
Il y a une zone grise
Entre le noir et le blanc
Mais chacun a le droit
De choisir le chemin qu'il prend

Nous aimons tous accuser
La société actuelle de ces choses
Mais quel genre de bien ou de mal
Une nouvelle génération apporte-t-elle ?

Parfois il faut plus que ça
Pour survivre, être bon de cœur
Il y a du mauvais dans certains d'entre nous
Quoi qu'il arrive cela ne changera jamais

Je vais espérer, mon âme s'envolera
Alors je vivrai éternellement
Mon cœur mourra, mon âme s'envolera
Et je vivrai éternellement

Juste quelques petites larmes entre
Quelqu'un d'heureux et un autre malheureux
Juste une frontière ténue entre
Un génie ou un fou

À quel âge commence-t-on à savoir
Quel chemin l'on va emprunter
La route est longue et sinueuse
Et le chemin est là pour être tracé

Il y a une frontière ténue
Entre l'amour et la haine
Bien plus grande que celle que l'on peut voir
Entre le bien et le mal
Il y a une zone grise
Entre le noir et le blanc
Mais chacun a le droit
De choisir le chemin qu'il prend

(3:08 – Solo : Dave Murray)

Je vais espérer, mon âme s'envolera
Alors je vivrai éternellement
Mon cœur mourra, mon âme s'envolera
Et je vivrai éternellement

Je vais espérer, mon âme s'envolera
Alors je vivrai éternellement
Mon cœur mourra, mon âme s'envolera
Et je vivrai éternellement

(4:51 – Solo : Dave Murray)

La frontière ténue entre l'amour et la haine

(6:31 – Solo : Dave Murray)
(6:54 – Solo : Dave Murray)

La frontière ténue entre l'amour et la haine

   
 
© Copyright maiden.ch 1999-2016 / Vevey / Suisse
Dernière mise à jour : 27.08.2017