Discographie >> Albums >> Death on the Road
Nous sommes le 21 Nov 2017, il est 16:57
 
DEATH ON THE ROAD
 
 
   

  1. Wildest Dreams
2. Wrathchild
3. Can I Play With Madness
4. The Trooper
5. Dance Of Death
6. Rainmaker
7. Brave New World
8. Paschendale
9. Lord Of The Flies
10. No More Lies
11. Hallowed Be Thy Name
12. Fear Of The Dark
13. Iron Maiden
14. Journeyman
15. The Number Of The Beast
16. Run To The Hills
 
Réalisé le 29/08/05
Produit par Kevin Shirley
Chart position: ?
Co-produit par Steve Harris
 
Arrangé et mixé par Kevin "Caveman" Shirley
 
Assistant Drew Griffiths
 
Enregistré au Westenfalenhalle, Dortmund, Germany
 
Le lundi 24 novembre 2003
 
Géré par Rod Smalwood, Andy Taylor et Merk Mercuriadis
Pour Sanctuary Music Management Ltd.
 
Illustré par Melvyn Grant
 
Photographie live de Ross Halfin
 
Photographie du groupe de Simon Fowler
Durée totale : 1:55
Dédicacé à la mémoire de Manu Da Silva
   
   
Single
   
The Trooper '05
   
   
WILDEST DREAMS
( Adrian Smith / Steve Harris )
4:52
   

I'm gonna organise some changes in my life
I'm going to exorcise the demons of my past
I'm gonna take the car and hit the open road
I'm feeling ready to just open up and go

And I just feel that I can be anything
That I might ever wish to be
And fantasize just what I want to be
Make my wildest dreams come true

I'm on my way, out on my own again
I'm on my way, out on the road again

When I remember back
To how that things just used to be
And I was stuck inside a shroud of misery
I felt I disappeared
So deep inside myself
I couldn´t find a way to break away the hell

When I'm feeling down and low
I vow I'll never be the same again
I just remember what I am
And visualise just what I'm gonna be

I'm on my way, out on my own again
I'm on my way, I'm gonna break away

(2:15 – Solo: Adrian Smith)

I'm gonna break away
I'm out on my own
I'm out on my own
Gonna break away
Break it away

I'm on my way, out on my own again
I'm on my way, out on the road again

I'm on my way, out on my own again
I'm on my way, out on the road again

I'm on my way, out on my own again
I'm on my way, I'm gonna break away

Je vais organiser quelques changements dans ma vie
Je vais exorciser les démons de mon passé
Je vais prendre la voiture et tracer la route
Je me sens juste prêt à m'ouvrir et à partir

Et je sens que je peux être pratiquement tout
Ce que j'ai toujours rêvé d'être
Et m'imaginer ce que je veux vraiment être
Réaliser mes rêves les plus fous

Je suis en chemin, à nouveau seul
Je suis en chemin, à nouveau sur la route

Quand je me souviens
De comment étaient les choses avant
Quand j'étais coincé sous une chappe de souffrance
Je resentais que j'avais disparu
Au plus profond de moi-même
Je n'arrivais pas à trouver d'issue à cet enfer

Quand je me sens au plus bas
Je me jure de ne plus jamais être comme ça
Je me rappelle juste ce que je suis
Et je vois ce que je vais devenir

Je suis en chemin, à nouveau seul
Je suis en chemin, à nouveau sur la route

(2:15 – Solo: Adrian Smith)

Je vais m'échapper
Je suis tout seul
Je suis tout seul
Je vais m'échapper
Tout éclater

Je suis en chemin, à nouveau seul
Je suis en chemin, à nouveau sur la route

Je suis en chemin, à nouveau seul
Je suis en chemin, à nouveau sur la route

Je suis en chemin, à nouveau seul
Je suis en chemin, je vais m'échapper

 
   
WRATHCHILD
( Steve Harris )
2:49
   
I was born into a scene
Of angriness and greed
Of dominance and persecution
My mother was a queen
My dad i've never seen
I was never meant to be

And now i spend my time
Looking all around
For a man
Tthat's nowhere to be found
Until i find him
I'm never gonna stop searching
I'm gonna find my man
Gonna travel round

'Cause I'm a wrathchild
Well i'm a wrathchild
Yeah i'm a wrathchild
I'm coming to get you, oooh yeah!

(1:01-Solo: Dave Murray)

Some say it shouldn't matter
Ain't nothin' gonna alter
The course of my destination
I know i've got to find
Some serious peace of mind
Or I know I'll just go crazy

And now I spend my time
Looking all around
For a man
That's nowhere To be found
Until I find him
I'm never gonna stop searching
I'm gonna find my man
Gonna travel round

'Cause I'm a wrathchild
Well i'm a wrathchild
Yeah i'm a wrathchild
I'm coming to get you, oooh yeah!
Je suis né dans un lieu
De colère et de cupidité
De domination et de persecution
Ma mère était une reine
Mon père je ne l'ai jamais vu
Je n'était pas sensé exister

Et maintenant je passe mon temps
A chercher partout
Un homme
Que l'on ne trouve nulle part
Jusqu'à ce que je le trouve
Je ne m'arrêterai jamais de chercher
Je trouverai cet homme
Je vais voyager partout

Parce que je suis un enfant de la colère
Je suis un enfant de la colère
Ouais, je suis un enfant de la colère
Je vais t'attraper, oooh ouais !

(1:01-Solo: Dave Murray)

Certains disent que ça ne devrait pas compter
Rien ne va modifier
La trajectoire vers ma destination
Je sais que je dois trouver
une réelle paix de l'esprit
Sinon je sais que je vais devenir fou

Et maintenant je passe mon temps
A chercher partout
Un homme
Que l'on ne trouve nulle part
Jusqu'à ce que je le trouve
Je ne m'arrêterai jamais de chercher
Je trouverai cet homme
Je vais voyager partout

Parce que je suis un enfant de la colère
Je suis un enfant de la colère
Ouais, je suis un enfant de la colère
Je vais t'attraper, oooh ouais !
 
   
CAN I PLAY WITH MADNESS
( Adrian Smith / Bruce Dickinson / Steve Harris )
3:30
   

Can I play with madness?

Give me the sense to wonder
To wonder if I'm free
Give me a sense of wonder
To know I can be me
Give me the strength to hold my head up
Spit back in their face
Don't need no key to unlock this door
Gonna break down the walls
Break out of this bad place

Can I play with madness?
The prophet stared at his crystal ball
Can I play with madness?
There's no vision there at all
Can I play with madness?
The prophet looked and he laughed at me
Can I play with madness?
He said, "you're blind too blind too see"

I screamed aloud to the old man
I said, "don't lie don't say you don't know
I say you'll pay for your mischief
In this world or the next"
Oh and then he fixed me with a freezing glance
And the hell fires raged in his eyes
He said, "do you want to know the truth son?
I'll tell you the truth
Your soul's gonna burn in a lake of fire"

Can I play with madness?
The prophet stared at his crystal ball
Can I play with madness?
There's no vision there at all
Can I play with madness?
The prophet looked and he laughed at me
Can I play with madness?
He said, "you're blind too blind too see"

"Oh listen to me," said the prophet

(2:40 – Solo : Adrian Smith)

Can I play with madness?
The prophet stared at his crystal ball
Can I play with madness?
There's no vision there at all
Can I play with madness?
The prophet looked and he laughed at me
Can I play with madness?
He said, "you're blind too blind too see"

Can I play with madness?

Puis-je jouer avec la folie ?

Donne-moi la faculté de m'émerveiller
De me demander si je suis libre
Donne-moi une faculté d'émerveillement
De savoir que je peux être moi
Donne-moi la force de me tenir tête haute
De leur cracher en retour au visage
Pas besoin de clef pour ouvrir cette porte
Je vais défoncer les murs
M'échapper de cet endroit malsain

Puis-je jouer avec la folie ?
Le prophète fixa sa boule de cristal
Puis-je jouer avec la folie ?
Il n'y a là aucune vision
Puis-je jouer avec la folie ?
Le prophète regarda et il me rit au visage
Puis-je jouer avec la folie ?
Il dit : « tu es aveugle, trop aveugle pour voir »

J'ai hurlé après le vieil homme
Je lui ai dit : « Ne mens pas ne dis pas que tu ne sais pas
Je te dis que tu paieras pour ta sottise
En ce monde ou dans le suivant »
Oh et alors il me fixa d'un regard glacial
Et les feux de l'enfer brûlaient dans ses yeux
Il dit : « Veux-tu savoir la vérité fiston ?
Je vais te dire la vérité
Ton âme va brûler dans un lac de feu »

Puis-je jouer avec la folie ?
Le prophète fixa sa boule de cristal
Puis-je jouer avec la folie ?
Il n'y a là aucune vision
Puis-je jouer avec la folie ?
Le prophète regarda et il me rit au visage
Puis-je jouer avec la folie ?
Il dit : « tu es aveugle, trop aveugle pour voir »

« Oh écoute-moi », dit le prophète

(2:40 – Solo : Adrian Smith)

Puis-je jouer avec la folie ?
Le prophète fixa sa boule de cristal
Puis-je jouer avec la folie ?
Il n'y a là aucune vision
Puis-je jouer avec la folie ?
Le prophète regarda et il me rit au visage
Puis-je jouer avec la folie ?
Il dit : « tu es aveugle, trop aveugle pour voir »

Puis-je jouer avec la folie ?

 
   
THE TROOPER
( Steve Harris )
4:12
   

You'll take my life
But i'll take yours too
You'll fire your musket
But i'll run you through
So when you're waiting
For the next attack
You'd better sand
There's no turning back

The Bugles sounds and the charge begins
But on his battle field no ones wins
The smell of acrid smoke and horses brath
As i plunge on into certain death

Ooooooooh! Ooooooooh!

The horse he sweats with fear
We break to run
The mighty roar the Russian guns
And as we race toward the human wall
The screams of pain as my comrades fall

We hurdle bodies that lay on the ground
And the Russians fire another round
We get so near yet so far away
We don't live to fight another day

Ooooooooh! Ooooooooh!

(2:11-Solo: Adrian Smith)
(2:35-Solo: Dave Murray)


We get so close near enough to fight
When a Russian gets me in his sights
He pulls the Trigger and i feel the blow
A burst of rounds take my horse below

And as i lay there gazing at the sky
My body's num and my throat is dry
And as i lay forgooten and alone
Without a tear i draw my parting groan

Ooooooooh! Ooooooooh!

Tu vas prendre ma vie
Mais je prendrai la tienne aussi
Tu va tirer avec ton mousquet
Mais je vais te rentrer dedans
Alors quand tu attends
L'attaque suivante
Tu ferais mieux de te battre
On ne peut pas revenir en arrière

Le clairon sonne et la charge commence
Mais sur ce champ de bataille personne ne gagne
L'odeur âcre de la fumée et l'haleine des chevaux
Alors que je plonge vers une mort certaine

Ooooooooh! Ooooooooh!

Le cheval transpire de peur
Nous nous mettons à cavaler
Le puissant rugissement des canons Russes
Et alors que nous nous précipitons vers le mur humain
Les cris de douleur alors que mes camarades tombent

Nous sautons par-dessus les corps qui jonchent le sol
Et les Russes tirent une autre salve
Nous sommes si proches et pourtant si loin
Nous ne vivrons pas pour nous battre un autre jour

Ooooooooh! Ooooooooh!

(2:11-Solo: Adrian Smith)
(2:35-Solo: Dave Murray)


Nous sommes si proches assez près pour nous battre
Quand un Russe me met en joue
Il presse la détente et je ressens l'impact
Une rafale abat mon cheval

Et alors que je gis là regardant le ciel
Mon corps s'engourdit et ma gorge est sèche
Et alors que je gis oublié et seul
Sans une larme je pousse mon dernier râle

Ooooooooh! Ooooooooh!

 
   
DANCE OF DEATH
( Janick Gers / Steve Harris )
9:23
   

Let me tell you a story to chill the bones,
About a thing that I saw
One night wandering in the Everglades
I'd one drink but no more

I was rambling, enjoying the bright moonlight,
Gazing up at the stars
Not aware of a presence so near to me,
Watching my every move

Feeling scared and I fell to my knees
As something rushed me from the trees
Took me to an unholy place
And that is where I fell from grace

Then they summoned me over to join in with them
To the dance of the dead
Into the circle of fire I followed them,
Into the middle I was led

As if time had stopped still I was numb with fear
But still I wanted to go
And the blaze of the fire did no hurt upon me
As I walked onto the coals

Then I felt I was in a trance
And my spirit was lifted from me
And if only someone had the chance
To witness what happened to me

And I danced and I pranced and I sang with them,
All had Death in their eyes
Lifeless figures they were undead all of them,
They had ascended from Hell

As I danced with the dead my free spirit
Was laughing and howling down at me
Below my undead body just danced
The circle of Death

Until the time came to reunite us both,
My spirit came back down to me
I didn't know if I was alive or dead
As the others all joined in with me

By luck then a skirmish started
And took the attention away from me
When they took their gaze from me
Was the moment that I fled

I ran like hell, faster than the wind,
But behind I did not glance
One thing that I did not dare
Was to look just straight ahead

(4:32 – Solo: Adrian Smith)
(5:01 – Solo: Dave Murray)
(5:45 – Solo: Janick Gers)

When you know that your time has come around
You know you'll be prepared for it
Say your last goodbyes to everyone,
Drink and say a prayer for it

When you're lying in your sleep,
When you're lying in your bed
And you wake from your dreams
To go dancing with the dead
When you're lying in your sleep,
When you're lying in your bed
And you wake from your dreams
To go dancing with the dead

To this day I guess I'll never know
Just why they let me go
But I'll never go dancing no more
'Till I dance with the dead

Laissez-moi vous conter une histoire à vous glacer le sang,
Au sujet de quelque chose que j'ai vu
Une nuit que je me promenais dans les Everglades
J'avais bu un verre mais pas plus

Je me baladais en admirant la pleine lune,
En fixant les étoiles
Inconscient d'une présence si proche de moi,
Épiant mes moindres mouvements

Terrorisé, je tombais à genoux
Alors que quelque chose s'abattait sur moi depuis les arbres
Elle m'emmena dans un endroit maudit
Et c'est là que je me suis damné

Puis ils m'ont fait signe de les rejoindre
Pour la danse des morts
Dans le cercle de flammes, je les ai suivi,
En son centre, je fut conduis

Comme si le temps s'était arrêté, j'étais paralysé de terreur
Mais pourtant je voulais y aller
Et les flammes ne me firent aucun mal
Alors que je marchais sur les charbons ardents

Puis je sentis que j'entrais en transe
Et que mon esprit m'était enlevé
Si seulement quelqu'un avait pu
Être le témoin de ce qui m'arrivait

Et j'ai dansé et paradé et j'ai chanté avec eux,
Tous portaient la Mort dans leurs yeux
Des corps sans vie, c'était tous des morts vivants,
Ils étaient montés des enfers

Alors que je dansais avec les morts,
Mon esprit libéré riait et hurlait au-dessus de moi
En-dessous, mon corps de mort vivant dansait
Dans le cercle de Mort

Lorsque le temps de nous rassembler vint,
Mon esprit redescendit en moi
Je ne savais pas si j'étais mort ou vif
Alors que les autres m'accompagnaient

Par chance, une bagarre éclata
Et distrait l'attention de ma personne
Quand ils détournèrent leur regard
Ce fut l'instant où je fuis

Je courus comme un fou, plus vite que le vent,
Sans jeter un regard en arrière
C'est une chose que je n'osais faire,
Je regardais droit devant moi

(4:32 – Solo: Adrian Smith)
(5:01 – Solo: Dave Murray)
(5:45 – Solo: Janick Gers)

Quand on sait que son heure est proche,
On sait que l'on sera prêt
On fera nos derniers adieux à tous,
Un verre et on dira une prière

Quand on est endormi,
Quand on est dans son lit
Et que l'on sort de ses rêves
Pour aller danser avec les morts
Quand on est endormi,
Quand on est dans son lit
Et que l'on sort de ses rêves
Pour aller danser avec les morts

Même aujourd'hui je crois que je ne saurai jamais
Pourquoi ils m'ont laissé partir
Mais je n'irai plus jamais danser
Jusqu'à ce que je danse avec les morts

 
   
RAINMAKER
( Dave Murray / Steve Harris / Bruce Dickinson )
4:02
   

When I was wandering in the desert
And I was searching for the truth
I heard a choir of angels calling out my name
I had the feeling that my life would never be the same again
I turn my face towards the barren sun

And I know of the pain,
That you feel the same as me
And I dream of the rain
As it falls upon the leaves
And the cracks in our lives
Like the cracks upon the ground
They are sealed and are now washed away

You tell me we can start the rain
You tell me that we all can change
You tell me we can find something
To wash the tears away

You tell me we can start the rain
You tell me that we all can change
You tell me we can find something
To wash the tears

And I know of the pain,
That you feel the same as me
And I dream of the rain
As it falls upon the leaves
And the cracks in the ground
Like the cracks are in our lives
They are sealed and now far away

You tell me we can start the rain
You tell me that we all can change
You tell me we can find something
To wash the tears away

You tell me we can start the rain
You tell me that we all can change
You tell me we can find something
To wash the tears

(2:02 – Solo: Dave Murray)

You tell me we can start the rain
You tell me that we all can change
You tell me we can find something
To wash the tears away

You tell me we can start the rain
You tell me that we all can change
You tell me we can find something
To wash the tears

And I know of the pain,
That you feel the same as me
And I dream of the rain
As it falls upon the leaves
And the cracks in the ground
Like the cracks are in our lives
They are sealed and now far away

Alors que j'errais dans le désert
Et que je cherchais la vérité
J'ai entendu un chœur d'anges qui m'appelaient
J'ai eu le sentiment que ma vie ne serait plus jamais la même
J'ai tourné mon visage vers le soleil ardent

Et cette douleur,
Je sais que vous la ressentez aussi
Et je rêve de la pluie
Tombant sur les feuillages
Et les fissures de nos vies
Tout comme celles sur le sol
Elles se referment et sont désormais délavées

Tu me dis que l'on peut faire tomber la pluie
Tu me dis que nous pouvons tous changer
Tu me dis que nous pouvons trouver quelque chose
Pour essuyer nos larmes

Tu me dis que l'on peut faire tomber la pluie
Tu me dis que nous pouvons tous changer
Tu me dis que nous pouvons trouver quelque chose
Pour essuyer nos larmes

Et cette douleur,
Je sais que vous la ressentez aussi
Et je rêve de la pluie
Tombant sur les feuillages
Et les crevasses du sol
Tout comme les fissures de nos vies
Elles se referment et sont maintenant bien loin

Tu me dis que l'on peut faire tomber la pluie
Tu me dis que nous pouvons tous changer
Tu me dis que nous pouvons trouver quelque chose
Pour essuyer nos larmes

Tu me dis que l'on peut faire tomber la pluie
Tu me dis que nous pouvons tous changer
Tu me dis que nous pouvons trouver quelque chose
Pour essuyer nos larmes

(2:02 – Solo: Dave Murray)

Tu me dis que l'on peut faire tomber la pluie
Tu me dis que nous pouvons tous changer
Tu me dis que nous pouvons trouver quelque chose
Pour essuyer nos larmes

Tu me dis que l'on peut faire tomber la pluie
Tu me dis que nous pouvons tous changer
Tu me dis que nous pouvons trouver quelque chose
Pour essuyer nos larmes

Et cette douleur,
Je sais que vous la ressentez aussi
Et je rêve de la pluie
Tombant sur les feuillages
Et les crevasses du sol
Tout comme les fissures de nos vies
Elles se referment et sont maintenant bien loin

 
   
BRAVE NEW WORLD
( Dave Murray / Steve Harris / Bruce Dickinson )
6:10
   

Dying swans twisted wings
Beauty not needed here
Lost my love, lost my life
In this garden of fear
I have seen many things
In a lifetime alone
Mother love is no more
Bring this savage back home

Wilderness house of pain
Makes no sense of it all
Close this mind dull this brain
Messiah before his fall
What you see is not real
Those who know will not tell
All is lost sold your souls
To this brave new world

A brave new world
In a brave new world
A brave new world
In a brave new world
In a brave new world
A brave new world
In a brave new world
A brave new world

Dragon kings dying queens
Where is salvation now
Lost my life lost my dreams
Rip the bones from my flesh
Silent screams laughing here
Dying to tell you the truth
You are planned and you are damned
In this brave new world

A brave new world
In a brave new world
A brave new world
In a brave new world
In a brave new world
A brave new world
In a brave new world
A brave new world

(3:59 – Solo : Janick Gers)
(4:33 – Solo : Dave Murray)

A brave new world
In a brave new world
A brave new world
In a brave new world
In a brave new world
A brave new world
In a brave new world
A brave new world

Dying swans twisted wings
Bring this savage back home

Cygnes mourants aux ailes tordues
La beauté n'est pas de mise ici
J'ai perdu mon amour, j'ai perdu ma vie
Dans ce jardin de peur
J'ai vu bien des choses
Rien qu'au cours d'une vie
L'amour maternel n'est plus
Ramenez ce sauvage chez lui

Étendue désertique, maison de douleur
Cela n'a plus aucun sens
Ferme cet esprit, engourdis ce cerveau
Un messie avant sa chute
Ce que vous voyez n'est pas réel
Ceux qui savent ne diront rien
Tout est perdu, vos âmes vendues
À ce meilleur des mondes

Un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Un meilleur des mondes

Rois-dragons, reines mourantes
Où est le salut à présent
J'ai perdu ma vie, j'ai perdu mes rêves
Arrache les os de ma chair
Cris silencieux riant ici
Mourant pour vous dire la vérité
Vous êtes dirigés et vous êtes damnés
Dans ce meilleur des mondes

Un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Un meilleur des mondes

(3:59 – Solo : Janick Gers)
(4:33 – Solo : Dave Murray)

Un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Un meilleur des mondes

Cygnes mourants aux ailes tordues
Ramenez ce sauvage chez lui

   
   
PASCHENDALE
( Adrian Smith / Steve Harris )
10:18
   

In a foreign field you lay
Lonely soldier unknown grave
On his dying words he prays
Tell the world of Paschendale

Relive all that he's been through
Last communion of his soul
Rust your bullets with his tears
Let me tell you about his years

Laying low in a blood-filled trench
Killing time 'til my very own death
On my face I can feel the falling rain
Never see my friends again
In the smoke, in the mud and lead
Smell the fear and the feeling of dread
Soon be time to go over the wall
Rapid fire and the end of us all

Whistles, shouts, and more gun fire
Lifeless bodies hang on barbed wire
Battlefield nothing but a bloody tomb
Be reunited with my dead friends soon
Many soldiers eighteen years
Drown in mud, no more tears
Surely a war no-one can win
Killing time about to begin

Home, far away from the war
A chance to live again
Home, far away but the war
No chance to live again

The bodies of ours and our foes
The sea of death it overflows
In no man's land God only knows
Into jaws of death we go

Crucified as if on a cross,
Allied troops they mourn their loss
German war propaganda machine
Such before has never been seen
Swear I heard the angels cry
Pray to God no more may die
So that people know the truth
Tell the tale of Paschendale

Cruelty has a human heart
Every man does play his part
Terror of the men we kill
The human heart is hungry still
I stand my ground for the very last time
Gun is ready as I stand in line
Nervous wait for the whistle to blow
Rush of blood and over we go

(4:53 – Solo: Dave Murray)
(5:14 – Solo: Adrian Smith)

Blood is falling like the rain
Its crimson cloak unveils again
The sound of guns can't hide their shame
And so we die in Paschendale

(5:55 – Solo: Janick Gers)

Dodging shrapnel and barbed wire
Running straight at cannon fire
Running blind as I hold my breath
Say a prayer, symphony of death
As we charge the enemy lines
A burst of fire and we go down
I choke a cry but no-one hears
Feel the blood go down my throat

Home, far away from the war
A chance to live again
Home, far away but the war
No chance to live again
Home, far away from the war
A chance to live again
Home, far away but the war
No chance to live again

See my spirit on the wind
Across the lines, beyond the hill
Friend and foe will meet again
Those who died at Paschendale

Tu gis dans un champ étranger
Soldat esseulé, tombe inconnue
Ses derniers mots une prière
Parlez à tous de Paschendale

Revivez tout ce qu'il a souffert
Dernière communion de son âme
Que vos balles rouillent par ses larmes
Laissez-moi vous raconter ce qu'il a vécu

Abrité dans une tranchée sanglante
Tuant le temps en attendant ma propre mort
Sur mon visage je sens les gouttes de pluie
Je ne reverrai plus jamais mes amis
Dans la fumée, la boue et la mitraille
On sent la peur et le sentiment d'horreur
Il va bientôt être temps de sortir de la tranchée
Tir rapide et notre fin à tous

Des sifflets, des cris, et encore la mitraille
Des corps sans vie accrochés aux barbelés
Le champ de bataille n'est rien d'autre qu'un tombeau sanglant
Je vais bientôt rejoindre mes camarades morts
De nombreux soldats de dix-huit ans
Se noient dans la boue, plus de larmes
C'est certainement une guerre que personne ne peut gagner
Le massacre va bientôt commencer

Chez moi, bien loin de la guerre
Une chance de revivre
Chez moi, très loin, mais la guerre
Aucune chance de revivre

Les corps des nôtres et de nos ennemis
L'océan de mort déborde
Dans le no man's land Dieu seul sait
Nous nous précipitons dans la gueule de la mort

Crucifiées comme sur une croix
Les troupes alliées pleurent leurs pertes
La propagande de guerre allemande
Telle qu'on en avait jamais vu
Je jure que j'ai entendu les anges pleurer
Priant Dieu que plus personne ne meure
Afin que les gens connaissent la vérité
Et que le récit de Paschendale soit conté

La cruauté a un coeur humain
Chacun y joue son rôle
La terreur des hommes que nous tuons
Le coeur humain a encore faim
Je monte au combat pour la toute dernière fois
Mon fusil est prêt alors que j'attends dans la file
Attendant nerveusement le coup de sifflet
La tension monte et on y va

(4:53 – Solo: Dave Murray)
(5:14 – Solo: Adrian Smith)

Le sang tombe comme la pluie
Son rideau pourpre dévoile à nouveau
Le son des tirs ne peut cacher leur honte
Et c'est ainsi que nous sommes morts à Paschendale

(5:55 – Solo: Janick Gers)

Évitant les shrapnels et le barbelé
Courant tout droit vers le feu des canons
Courant en aveugle je retiens mon souffle
Je dis une prière, symphonie de mort
Alors que l'on charge les lignes ennemies
Une rafale et nous tombons
J'étouffe un cri que personne n'entend
Je sens le sang couler dans ma gorge

Chez moi, bien loin de la guerre
Une chance de revivre
Chez moi, très loin, mais la guerre
Aucune chance de revivre
Chez moi, bien loin de la guerre
Une chance de revivre
Chez moi, très loin, mais la guerre
Aucune chance de revivre

Voyez mon esprit au gré du vent
Au travers des lignes, au delà des collines
Alliés et ennemis se rencontreront à nouveau
Ceux qui sont tombés à Paschendale

 
   
LORD OF THE FLIES
( Steve Harris / Janick Gers )
5:04
   

I don't care for this world anymore
I just want to live my own fantasy
Fate has brought us to these shores
What was meant to be is now happening

I've found that I like this living in danger
Living on the edge it makes feel as one
Who cares now what's right or wrong
It's reality
Killing so we survive wherever we may roam
Wherever we may hide, we've got to get away

I don't want existence to end
We must prepare ourselves for the elements
I just want to feel like we're strong
We don't need a code of morality

I like all the mixed emotion and anger
It brings out the animal, the power you can feel
And feeling so high with this much adrenaline
Excited but scary to believe what we've become

Saints and sinners
Something within us
We are lord of the flies
Saints and sinners
Something willing us
To be lord of the flies

(3:17 – Solo : Janick Gers)

Saints and sinners
Something within us
We are lord of the flies
Saints and sinners
Something willing us
To be lord of the flies

Saints and sinners
Something within us
We are lord of the flies
Saints and sinners
Something willing us
To be lord of the flies

Ce monde ne m'intéresse plus
Je veux juste vivre à ma guise
Le destin nous a conduit sur ces côtes
Ce qui devait arriver est en train de se produire

J'ai découvert que j'aimais vivre dangereusement
Vivre sur le fil du rasoir me fait me sentir entier
Qui se soucie maintenant de savoir si c'est bien ou mal
C'est la réalité
Tuer pour survivre où que l'on aille
Où que l'on se cache, il faut que l'on parte d'ici

Je ne veux pas que l'existence finisse
Nous devons nous préparer face aux éléments
Je veux juste sentir que nous sommes forts
Nous n'avons pas besoin d'un code moral

J'aime tous ces sentiments confus et cette colère
Cela fait ressortir l'animal, le pouvoir que tu peux ressentir
Et me sentant si bien avec toute cette adrénaline
Excité mais effrayé de croire à ce que nous sommes devenus

Saints et pécheurs
Quelque chose en nous
Nous sommes seigneur des mouches
Saints et pécheurs
Quelque chose veut que
Nous soyons seigneur des mouches

(3:17 – Solo : Janick Gers)

Saints et pécheurs
Quelque chose en nous
Nous sommes seigneur des mouches
Saints et pécheurs
Quelque chose veut que
Nous soyons seigneur des mouches

Saints et pécheurs
Quelque chose en nous
Nous sommes seigneur des mouches
Saints et pécheurs
Quelque chose veut que
Nous soyons seigneur des mouches

 
   
NO MORE LIES
( Steve Harris )
7:50
   

There's a darkening sky before me,
There's no time to prepare
Salvage a last horizon,
But no regrets from me
Maybe I'll be back some other day
To live again just who can say
In what shape or form that I might be,
Just another chance for me

A hurried time, no disgrace,
Instead of racing to conclusions
And wishing all my life away,
No-one can stop me now
Time is up, it couldn't last
But there's more things I'd like to do
I'm coming back to try again
Someday maybe I'll wait till then

No more lies, no more lies
No more lies, no more lies
No more lies, no more lies
No more lies, no more lies

They're all sitting at my table,
Talking tall and drinking wine
Their time is up just like me,
But they just don't know it yet
So just a word of warning
When you're in your deepest dreams
There's nothing you can hide from,
I've got my eye on you

The clock is fast, the hour is near,
Eventful past is ever clear
My life is set, the time is here,
I think I'm coming home

No more lies, no more lies
No more lies, no more lies
No more lies, no more lies
No more lies, no more lies

(4:49 – Solo: Dave Murray)
(5:09 – Solo: Adrian Smith)
(5:29 – Solo: Janick Gers)

A hurried time, no disgrace,
Instead of racing to conclusions
Wishing all your life away,
No-one can stop me now
Time is up, it couldn't last
But there's more things I have to do
I'm coming back to try again
Don't tell me that this is the end

No more lies, no more lies
No more lies, no more lies
No more lies, no more lies
No more lies, no more lies

No more lies
No more lies

No more lies

Le ciel s'assombrit devant moi,
Il n'y a plus de temps pour se préparer
Je me sauvegarde un dernier horizon,
Mais je n'ai aucun regret
Peut-être reviendrai-je un jour ou l'autre
Pour revivre, qui peut le dire
Quelle que soit la forme que je prendrai,
Juste une autre chance pour moi

Le temps presse, pas de honte,
Au lieu de passer aux conclusions hâtives
Je n'attends que la fin,
Plus personne ne peut m'arrêter
C'est fini, ça ne pouvait pas durer,
Mais il reste plein de chose que je voudrais faire
Je reviendrai pour essayer encore
Un jour peut-être, j'attendrai jusque là

Assez de mensonges, assez de mensonges
Assez de mensonges, assez de mensonges
Assez de mensonges, assez de mensonges
Assez de mensonges, assez de mensonges

Ils sont tous assis à ma table,
Parlant fort et buvant du vin
Leur heure viendra tout comme pour moi,
Mais ils ne le savent seulement pas encore
Alors juste un mot d'avertissement
Quand vous êtes au plus profond de vos rêves
Vous ne pouvez vous cacher de rien,
Je vous ai à l'œil

La pendule avance, l'heure arrive,
Le passé fécond est tellement clair
Ma vie s'achève, l'heure est proche,
Je crois que je rentre chez moi

Assez de mensonges, assez de mensonges
Assez de mensonges, assez de mensonges
Assez de mensonges, assez de mensonges
Assez de mensonges, assez de mensonges

(4:49 – Solo: Dave Murray)
(5:09 – Solo: Adrian Smith)
(5:29 – Solo: Janick Gers)

Le temps presse, pas de honte,
Au lieu de passer aux conclusions hâtives
On n'attends que la fin,
Plus personne ne peut m'arrêter
C'est fini, ça ne pouvait pas durer
Mais il reste plein de chose que je dois faire
Je reviendrai essayer encore,
Ne me dites pas que c'est la fin

Assez de mensonges, assez de mensonges
Assez de mensonges, assez de mensonges
Assez de mensonges, assez de mensonges
Assez de mensonges, assez de mensonges

Assez de mensonges
Assez de mensonges

Assez de mensonges

 
   
HALLOWED BE THY NAME
( Steve Harris )
7:32
   

I'm waiting in my cold cell
When the bell begins to shime
Reflecting on my past life
And it doesn't have much time
'Cause at five o'clock
They'Il take me to the Gallows Pole
The sands of time for me
Are running low...
Running low...

When the priest come
To read the last rites
I take a look through the bars
At the last sights
Of a world that has gone very wrong for me
Can it be there's been some kind of error
Hard to stop the surmonting terror
Is it really the end not some crazy dreams?

Somebody please tell me that i'm dreaming
It's not so easy to stop from screaming
But words escape me when i try to speak
Tears they flow
But why am i crying?
After all am i not afraid of dying
Don't I believe that there never is an end?

As the guards march me out the courtyard
Someone calls from a cell "God be with you!"
If there's a god then why has he let me go?
As I walk all my life drifts before me
And though the end is near I'm not sorry
Catch my soul It's wiling to fly away

Mark my words please believe me my soul lives on
Please don't worry now that I have gone
I've gone beyond to see the truth
When you know that your time is closed at hand
Maybe then you'll begin to understand
Life down there is just a strange illusion

(4:50-Solo: Dave Murray)
(5:08-Solo: Adrian Smith)


Yeah! Hallowed be Thy name!
Hallowed be Thy name!

J'attend dans ma froide cellule
quand la cloche commence à sonner
Réfléchissant à ma vie passée
et je n'ai pas beaucoup de temps
Car à cinq heures
ils m'emmèneront à la potence
Les sables du temps pour moi
s'amenuisent...
s'amenuisent...

Quand le prêtre vient
me réciter les derniers sacrements
je jette un regard à travers les barreaux
Aux dernières visions
D'un monde qui m'est devenu très hostile
Est-ce possible qu'il y ait eu une sorte d'erreur
difficile d'endiguer la terreur
Est-ce vraiment la fin et non un rêve insensé ?

Que quelqu'un par pitié me dise que je rêve
Ce n'est pas facile d'arrêter de hurler
Mais les mots m'échappent quand j'essaie de parler
Les larmes coulent abondamment
mais pourquoi est-ce que je pleure ?
après tout je n'ai pas peur de mourir
Ne crois-je donc pas qu'il n'y a jamais de fin ?

Alors que les gardes m'emmènent dans la cour
quelqu'un crie d'une cellule, "Que Dieu soit avec toi !"
S'il y a un dieu alors pourquoi m'a-t-il laissé partir?
Alors que je marche toute ma vie flotte devant moi
et bien que la fin soit proche je ne regrette rien
Attrapes mon âme elle veut s'envoler

Retiens mes paroles crois que mon âme survit
ne t'en fais pas maintenant que je suis parti
Je suis allé au-delà voir la vérité
Quand tu sais que tu n'as plus beaucoup de temps
peut-être alors commenceras-tu à comprendre
Que la vie ici bas n'est qu'une étrange illusion

(4:50-Solo: Dave Murray)
(5:08-Solo: Adrian Smith)


Ouais ! Que Ton Nom soit sanctifié !
Que Ton Nom soit sanctifié !

   
   
FEAR OF THE DARK
( Steve Harris )
7:28
   

I am a man who walks alone
And when I'm walking a dark road
At night or strolling through the park
When the light begins to change
I sometimes feel a little strange
A little anxious when it's dark

Fear of the dark
Fear of the dark
I have a constant fear
That something's always near
Fear of the dark
Fear of the dark
I have a phobia
That someone's always there

Have you run your fingers down the wall
And have you felt your neck skin crawl
When you're searching for the light?
Sometimes when you're scared to take a look
At the corner of the room
You've sensed that something's watching you

Fear of the dark
Fear of the dark
I have a constant fear
That something's always near
Fear of the dark
Fear of the dark
I have a phobia
That someone's always there

Have you ever been alone at night
Thought you heard footsteps behind
And turned around and no-one's there?
And as you quicken up your pace
You find it hard to look again
Because you're sure there's someone there

Fear of the dark
Fear of the dark
I have a constant fear
That something's always near
Fear of the dark
Fear of the dark
I have a phobia
That someone's always there

(4:09 – Solo : Janick Gers)
(4:26 – Solo : Dave Murray)

Fear of the dark, fear of the dark
Fear of the dark, fear of the dark
Fear of the dark, fear of the dark
Fear of the dark, fear of the dark

Watching horror films the night before
Debating witches and folklore
The unknown troubles on your mind
Maybe your mind is playing tricks
You sense and suddenly eyes fix
On dancing shadows from behind

Fear of the dark
Fear of the dark
I have a constant fear
That something's always near
Fear of the dark
Fear of the dark
I have a phobia
That someone's always there

When I'm walking a dark road
I am a man who walks alone...

Je suis un homme qui marche seul
Et quand je marche le long d'une route sombre
La nuit ou que je me promène dans le parc
Quand la lumière commence à changer
Je me sens parfois un peu bizarre
Un peu anxieux quand il fait sombre

Peur du noir
Peur du noir
J'ai une peur constante
Que quelque chose soit toujours près
Peur du noir
Peur du noir
J'ai une phobie
Que quelqu'un soit toujours là

As-tu déjà passé tes doigts à tâton sur le mur
Et as-tu déjà senti tes cheveux se dresser sur ta tête
Quand tu cherches la lumière ?
Parfois quand tu as peur de jeter un coup d'œil
Dans un coin de la pièce
Tu as senti que quelque chose te regardait

Peur du noir
Peur du noir
J'ai une peur constante
Que quelque chose soit toujours près
Peur du noir
Peur du noir
J'ai une phobie
Que quelqu'un soit toujours là

T'es-tu déjà retrouvé seul la nuit
Pensant entendre des pas derrière toi
Te retournant et il n'y a personne ?
Et alors que tu allonges le pas
C'est difficile de regarder encore
Parce que tu es sûr qu'il y a quelqu'un

Peur du noir
Peur du noir
J'ai une peur constante
Que quelque chose soit toujours près
Peur du noir
Peur du noir
J'ai une phobie
Que quelqu'un soit toujours là

(4:09 – Solo : Janick Gers)
(4:26 – Solo : Dave Murray)

Peur du noir, peur du noir
Peur du noir, peur du noir
Peur du noir, peur du noir
Peur du noir, peur du noir

Regardant des films d'horreur la nuit d'avant
Parlant de sorcières et de folklore
L'inconnu trouble ton esprit
Peut-être que ton esprit te joue des tours
Tu sens et soudain tes yeux fixent
Des ombres qui dansent derrière toi

Peur du noir
Peur du noir
J'ai une peur constante
Que quelque chose soit toujours près
Peur du noir
Peur du noir
J'ai une phobie
Que quelqu'un soit toujours là

Quand je marche le long d'une route sombre
Je suis un homme qui marche seul...

   
   
IRON MAIDEN
( Steve Harris )
4:50
   
Won't you come into my room
I want to show all my wares
I just want to see your blood
I just want to stand and stare
See the blood begin to flow
As it fall upon the floor
Iron maiden can't be fought
Iron maiden can't be sought

Oh well, wherever
wherever you are
Iron maiden's gonna get you
No matter how far
See the blood flow
Watching it shed up above my head
Iron maiden wants you dead

Won't you come into my room
I want to show all my wares
I just want to see your blood
I just want to stand and stare
See the blood begin to flow
As it fall upon the floor
Iron maiden can't be fought
Iron maiden can't be sought

Oh well, wherever
Wherever you are
Iron maiden's gonna get you
No matter how far
See the blood flow
Watching it shed up above my head
Iron maiden wants you dead
Viens-donc dans ma chambre
Je veux te montrer tout ce que j'ai
Je veux juste voir ton sang
Je veux juste être là à regarder
Regarde le sang commencer à couler
Alors qu'il tombe sur le sol
La Vierge de Fer ne peut être combattue
La Vierge de Fer ne peut être trouvée

Alors, où que tu sois
Où que tu te trouves
La Vierge de Fer t'aura
Peu importe la distance
Regarde le sang couler à flot
Regarde le se répandre au-dessus de ma tête
La Vierge de Fer te veut mort

Viens-donc dans ma chambre
Je veux te montrer tout ce que j'ai
Je veux juste voir ton sang
Je veux juste être là à regarder
Regarde le sang commencer à couler
Alors qu'il tombe sur le sol
La Vierge de Fer ne peut être combattue
La Vierge de Fer ne peut être trouvée

Alors, où que tu sois
Où que tu te trouves
La Vierge de Fer t'aura
Peu importe la distance
Regarde le sang couler à flot
Regarde le se répandre au-dessus de ma tête
La Vierge de Fer te veut mort
   
   
JOURNEYMAN
( Adrian Smith / Steve Harris / Bruce Dickinson )
7:03
   

From the red sky of the East
To the sunset in the West
We have cheated Death and He has cheated us
But that was just a dream and this is what it means
We are sleeping and we'll dream for evermore

And the fragment remains of our memories
And the shadows we made with our hands
Deeper grey, came to mourn
All the colours of the dawn
Will this journeyman's day be his last?

I know what I want, I say what I want
And no one can take it away
I know what I want, I say what I want
And no one can take it away
I know what I want, I say what I want
And no one can take it away
I know what I want, I say what I want
And no one can take it away

But the memorys still remains,
All the past years not so strange
Our winter times are like a silent shroud
And the heartbeat of the day
Drives the mist away
And winter's not the only dream around

In your life you may choose desolation
And the shadows you build with your hands
If you turn to the light that is burning in the night
Then your Journeyman's day has begun

I know what I want, I say what I want
And no one can take it away
I know what I want, I say what I want
And no one can take it away
I know what I want, I say what I want
And no one can take it away
I know what I want, I say what I want
And no one can take it away

In your life you may choose desolation
And the shadows you build with your hands
If you turn to the light that is burning in the night
Then your Journeyman's day has begun

I know what I want, I say what I want
And no one can take it away
I know what I want, I say what I want
And no one can take it away
I know what I want, I say what I want
And no one can take it away
I know what I want, I say what I want
And no one can take it away

Du ciel rougeoyant à l'Est
Jusqu'au soleil couchant à l'Ouest
Nous avons trompé la Mort et Elle nous a trompé
Mais ce n'était qu'un rêve et voici ce qu'il signifie
Nous dormons et nous rêverons à tout jamais

Et des fragments demeurent de nos souvenirs
Et les ombres que l'on a fait de nos mains
Un gris plus profond vient pleurer
Toutes les couleurs de l'aurore
Cette journée du Compagnon sera-t-elle sa dernière?

Je sais ce que je veux, je dis ce que je veux
Et personne ne peut me l'enlever
Je sais ce que je veux, je dis ce que je veux
Et personne ne peut me l'enlever
Je sais ce que je veux, je dis ce que je veux
Et personne ne peut me l'enlever
Je sais ce que je veux, je dis ce que je veux
Et personne ne peut me l'enlever

Mais les souvenirs demeurent,
Ces années écoulées pas si étranges
Nos hivers sont comme un linceul silencieux
Et le battement de coeur de la journée
Repousse les brumes au loin
Et l'hiver n'est plus le seul rêve à l'entour

Dans la vie, on peut choisir la tristesse
Et les ombres que l'on fait de nos mains
Si l'on se tourne vers la lumière qui brûle dans la nuit
Alors notre journée de Compagnon a commencé

Je sais ce que je veux, je dis ce que je veux
Et personne ne peut me l'enlever
Je sais ce que je veux, je dis ce que je veux
Et personne ne peut me l'enlever
Je sais ce que je veux, je dis ce que je veux
Et personne ne peut me l'enlever
Je sais ce que je veux, je dis ce que je veux
Et personne ne peut me l'enlever

Dans la vie, on peut choisir la tristesse
Et les ombres que l'on fait de nos mains
Si l'on se tourne vers la lumière qui brûle dans la nuit
Alors notre journée de Compagnon a commencé

Je sais ce que je veux, je dis ce que je veux
Et personne ne peut me l'enlever
Je sais ce que je veux, je dis ce que je veux
Et personne ne peut me l'enlever
Je sais ce que je veux, je dis ce que je veux
Et personne ne peut me l'enlever
Je sais ce que je veux, je dis ce que je veux
Et personne ne peut me l'enlever

   
   
THE NUMBER OF THE BEAST
( Steve Harris )
4:58
   

" Woe to you, Oh Earth and Sea
For the Devil sends the beast with wrath
Because he knows the time is short...
(Revelations, chapter 12 verset 12)
Let him who hath understanding reckon
the number of the beast
For it is a human number
It's number is Six hundred and sixty six "
( Revelations, chapter 13 verset 18 )


I left alone, my mind was blank
I needed time to think
To get the memories from my mind
What did I see? can I believe
That what i saw that night
Was real and not just fantasy

Just what i saw in my old dreams
Were they reflections of my warped mind
Staring back at me
'Cause in my dreams it's always there
The evil face that twists my mind
And bring me to despair

Night was black, was no use holding back
'Cause I just had to see
Was someone watching me
In the mist
Dark figures move and twist
Was this all for real
Or just some kind of hell?

six six six - the number of the beast
Hell and fire
Was spawned to be released

Torches blazed
And sacred chants were praised
As they start to cry
Hands held to the sky
In the night
The fires burning bright
The ritual has begun
Satan's work is done

Six six six - the number of the beast
Sacrifice is going on tonight

(2:46-Solo: Dave Murray)
(3:15-Solo: Adrian Smith)


This can't go on
I must inform the law
Can't be still be real
Or some crazy dream?
But i feel drawn
Toward the evil chanting hordes
Seem to mesmerize me
can't avoid their eyes

Six six six - the number of the beast
Six six six - the one for you and me

I'm coming back, I will return
And i'll possess your body
And i'll make you burn
I have the fire, I have the force
I have the power to make
My evil take it's course

Malheur à vous, oh Terre et Mer,
car le Diable a envoyé la bête avec courroux,
car il sait que son temps est compté...
(Apocalypse 12:12)
Que l'homme doué d'esprit calcule
le chffre de la Bête
car c'est un chiffe d'homme,
son chiffre, c'est six cent soixante-six
(Apocalypse 13:18)


Je suis parti seul, mon esprit était vide
J'avais besoin de temps pour réfléchir
pour récupérer les souvenirs de ma mémoire
Qu'est-ce que j'ai vu ? Puis-je croire
Que ce que j'ai vu cette nuit
Etait réel et pas juste le fruit de mon imagination

Juste ce que j'ai vu dans mes rêves anciens
Etait-ce le reflet de mon esprit tordu
Qui me regardait
Car dans mes rêves il est toujours là
Le visage diabolique qui pervertit mon esprit
Et me jette dans le désespoir

La nuit était noire, il était inutile de me cacher
Car j'ai dû voir
Quelqu'un me regardait
Dans la brume
De sombre silhouettes bougent et se tordent
Etait-ce réel
Ou une sorte d'enfer ?

Six six six - le chiffre de la Bête
L'Enfer et le feu
Ont été créés pour être relâchés

Des torches brûlaient
Et des chants sacrés s'élevaient
Alors qu'ils commencaient à crier
Les mains tendues vers le ciel
Dans la nuit
Les feux brûlent intensément
Le rituel a commencé
L'oeuvre de Satan est achevée

Six six six - le chiffre de la Bête
Un sacrifice à lieu cette nuit

(2:46-Solo: Dave Murray)
(3:15-Solo: Adrian Smith)


Ceci ne peut continuer
Je dois informer la loi
Cela peut-il être vraiment réel
Ou bien un rêve insensé
Mais je me sens attiré
Vers les hordes maléfiques qui chantent
Elles semblent m'hypnotiser
Impossible d'éviter leurs yeux

Six six six - le chiffre de la Bête
Six six six - celui pour toi et moi

Je reviens, je vais revenir
Et je posséderai ton corps
Et je te ferai brûler
J'ai le feu, j'ai la force
J'ai le pouvoir de déclancher
Le cours de ma méchanceté

 
   
RUN TO THE HILLS
( Steve Harris )
4:24
   

The white man came across the sea
He brought us pain and misery
He killed our tribes, he kill our creed
He took our game for his own need
We fought him hard
We fought him well
Out on the plains we gave him hell
But many came too much for Cree
Oh will we ever be set free?

Riding through dust clouds
And barren wastes
Galloping hard on the plains
Chasing the redskins
Back to their holes
Fighting them at their own game
Murder for freedom
the stab in the back
Women and children
Are cowards attack

Run to the hills
Run for your lives
Run to the hills
Run for your lives

Soldier blue in the barren wastes
Hunting and killing the game
Raping the women and wasting the men
The only good Indians are tame
Seeling them whisky
and taking their gold
Enslaving the young
And destroying the old

Run to the hills
Run for your lives
Run to the hills
Run for your lives

(2:12-Solo: Dave Murray)

Run to the hills
Run for your lives
Run to the hills
Run for your lives

L'homme blanc est venu par delà la mer
Il nous a apporté la souffrance et la misère
Il a tué nos tribus il a tué nos croyances
Il a pris notre gibier pour ses propres besoins
Nous l'avons combattu avec acharnement
Nous l'avons combattu de notre mieux
Dans les plaines nous avons fait de sa vie un enfer
Mais beaucoup sont venus, trop pour les Cree
Oh serons-nous jamais libérés?

Chevauchant à travers les nuages de poussière
Et des terres stériles désolées
Galoppant sans relâche dans les plaines
Chassant les peaux-rouges
jusque dans leurs cachettes
Les combattant sur leur propre terrain
Meurtre pour la liberté
Le coup de couteau dans le dos
Les femmes et les enfants
Et des attaques lâches

Courez vers les collines
Courez pour vos vies
Courez vers les collines
Courez pour vos vies

Les soldats bleus dans les terres stériles désolées
chassant et tuant le gibier
Violant les femmes et flinguant les hommes
Les seuls bons Indiens sont les indiens domptés
Leur vendant du whisky
Et prenant leur or
Réduisant les jeunes en esclavage
Et détruisant les anciens

Courez vers les collines
Courez pour vos vies
Courez vers les collines
Courez pour vos vies

(2:12-Solo: Dave Murray)

Courez vers les collines
Courez pour vos vies
Courez vers les collines
Courez pour vos vies

   
 
© Copyright maiden.ch 1999-2016 / Vevey / Suisse
Dernière mise à jour : 27.08.2017