Discographie >> Albums >> Edward The Great
Nous sommes le 21 Nov 2017, il est 16:58
 
EDWARD THE GREAT
The Greatest Hits

 
 
   
     

  1. Run To The Hills
2. The Number Of The Beast
3. Flight Of Icarus
4. The Trooper
5. 2 Minutes To Midnight
6. Wasted Years
7. Can I Play With Madness
8. The Evil That Men Do
9. The Clairvoyant
10. Infinite Dreams
11. Holy Smoke
12. Bring Your Daughter To The Slaughter
13. Man On The Edge
14. Futureal
15. The Wicker Man
16. Fear Of The Dark (Live at RIR)
   
Réalisé le 04/11/02
Publier par Zomba Music Publishers Ltd.
Chart position : ??
Illustré par Tom Adams
Singles : Aucun
Photogtaphies de Dimo Safari, Ross Halfin et George Chin
 
Concept, design et artwork par Peacock
 
Géré par Rod Smallwood, Andy Taylor et Mereck Mercuriadis
 
pour Sanctuary Artist Management Ltd.
   
   
   
RUN TO THE HILLS
( Steve Harris )
3:55
   

The white man came across the sea
He brought us pain and misery
He killed our tribes, he kill our creed
He took our game for his own need
We fought him hard
We fought him well
Out on the plains we gave him hell
But many came too much for Cree
Oh will we ever be set free?

Riding through dust clouds
And barren wastes
Galloping hard on the plains
Chasing the redskins
Back to their holes
Fighting them at their own game
Murder for freedom
the stab in the back
Women and children
Are cowards attack

Run to the hills
Run for your lives
Run to the hills
Run for your lives

Soldier blue in the barren wastes
Hunting and killing the game
Raping the women and wasting the men
The only good Indians are tame
Seeling them whisky
and taking their gold
Enslaving the young
And destroying the old

Run to the hills
Run for your lives
Run to the hills
Run for your lives

(2:12-Solo: Dave Murray)

Run to the hills
Run for your lives
Run to the hills
Run for your lives

L'homme blanc est venu par delà la mer
Il nous a apporté la souffrance et la misère
Il a tué nos tribus il a tué nos croyances
Il a pris notre gibier pour ses propres besoins
Nous l'avons combattu avec acharnement
Nous l'avons combattu de notre mieux
Dans les plaines nous avons fait de sa vie un enfer
Mais beaucoup sont venus, trop pour les Cree
Oh serons-nous jamais libérés?

Chevauchant à travers les nuages de poussière
Et des terres stériles désolées
Galoppant sans relâche dans les plaines
Chassant les peaux-rouges
jusque dans leurs cachettes
Les combattant sur leur propre terrain
Meurtre pour la liberté
Le coup de couteau dans le dos
Les femmes et les enfants
Et des attaques lâches

Courez vers les collines
Courez pour vos vies
Courez vers les collines
Courez pour vos vies

Les soldats bleus dans les terres stériles désolées
chassant et tuant le gibier
Violant les femmes et flinguant les hommes
Les seuls bons Indiens sont les indiens domptés
Leur vendant du whisky
Et prenant leur or
Réduisant les jeunes en esclavage
Et détruisant les anciens

Courez vers les collines
Courez pour vos vies
Courez vers les collines
Courez pour vos vies

(2:12-Solo: Dave Murray)

Courez vers les collines
Courez pour vos vies
Courez vers les collines
Courez pour vos vies

 
   
THE NUMBER OF THE BEAST
( Steve Harris )
4:52
   

" Woe to you, Oh Earth and Sea
For the Devil sends the beast with wrath
Because he knows the time is short...
(Revelations, chapter 12 verset 12)
Let him who hath understanding reckon
the number of the beast
For it is a human number
It's number is Six hundred and sixty six "
( Revelations, chapter 13 verset 18 )


I left alone, my mind was blank
I needed time to think
To get the memories from my mind
What did I see? can I believe
That what i saw that night
Was real and not just fantasy

Just what i saw in my old dreams
Were they reflections of my warped mind
Staring back at me
'Cause in my dreams it's always there
The evil face that twists my mind
And bring me to despair

Night was black, was no use holding back
'Cause I just had to see
Was someone watching me
In the mist
Dark figures move and twist
Was this all for real
Or just some kind of hell?

six six six - the number of the beast
Hell and fire
Was spawned to be released

Torches blazed
And sacred chants were praised
As they start to cry
Hands held to the sky
In the night
The fires burning bright
The ritual has begun
Satan's work is done

Six six six - the number of the beast
Sacrifice is going on tonight

(2:46-Solo: Dave Murray)
(3:15-Solo: Adrian Smith)


This can't go on
I must inform the law
Can't be still be real
Or some crazy dream?
But i feel drawn
Toward the evil chanting hordes
Seem to mesmerize me
can't avoid their eyes

Six six six - the number of the beast
Six six six - the one for you and me

I'm coming back, I will return
And i'll possess your body
And i'll make you burn
I have the fire, I have the force
I have the power to make
My evil take it's course

Malheur à vous, oh Terre et Mer,
car le Diable a envoyé la bête avec courroux,
car il sait que son temps est compté...
(Apocalypse 12:12)
Que l'homme doué d'esprit calcule
le chffre de la Bête
car c'est un chiffe d'homme,
son chiffre, c'est six cent soixante-six
(Apocalypse 13:18)


Je suis parti seul, mon esprit était vide
J'avais besoin de temps pour réfléchir
pour récupérer les souvenirs de ma mémoire
Qu'est-ce que j'ai vu ? Puis-je croire
Que ce que j'ai vu cette nuit
Etait réel et pas juste le fruit de mon imagination

Juste ce que j'ai vu dans mes rêves anciens
Etait-ce le reflet de mon esprit tordu
Qui me regardait
Car dans mes rêves il est toujours là
Le visage diabolique qui pervertit mon esprit
Et me jette dans le désespoir

La nuit était noire, il était inutile de me cacher
Car j'ai dû voir
Quelqu'un me regardait
Dans la brume
De sombre silhouettes bougent et se tordent
Etait-ce réel
Ou une sorte d'enfer ?

Six six six - le chiffre de la Bête
L'Enfer et le feu
Ont été créés pour être relâchés

Des torches brûlaient
Et des chants sacrés s'élevaient
Alors qu'ils commencaient à crier
Les mains tendues vers le ciel
Dans la nuit
Les feux brûlent intensément
Le rituel a commencé
L'oeuvre de Satan est achevée

Six six six - le chiffre de la Bête
Un sacrifice à lieu cette nuit

(2:46-Solo: Dave Murray)
(3:15-Solo: Adrian Smith)


Ceci ne peut continuer
Je dois informer la loi
Cela peut-il être vraiment réel
Ou bien un rêve insensé
Mais je me sens attiré
Vers les hordes maléfiques qui chantent
Elles semblent m'hypnotiser
Impossible d'éviter leurs yeux

Six six six - le chiffre de la Bête
Six six six - celui pour toi et moi

Je reviens, je vais revenir
Et je posséderai ton corps
Et je te ferai brûler
J'ai le feu, j'ai la force
J'ai le pouvoir de déclancher
Le cours de ma méchanceté

 
   
FLIGHT OF ICARUS
( Adrian Smith / Bruce Dickinson )
3:52
   
As the sun breaks above the ground
And old man stands on the hill
As the Ground warms
to the first ray of light
A bird song shatters the still
His eyes are ablaze
See the madman in his gaze

Fly, on your way, like an eagle
Fly, as high as the sun
On your way, like an eagle
Fly, and touch the sun

Now the crowd breaks
And a young man appears
Look the old man on the eye
As he spreads his wings and shout at the crowd
"In the name of God my father I'll fly!"
His eyes seem so glazed
As he flies on the wings of a dream
Now he know his father betrayed
No his wings turn to ashes
To ashes his grave

Fly, on your way, like an eagle
Fly as high as the sun
On your way, like an eagle
Fly as high as the sun

(1:54-Solo: Dave Murray)
(2:11-Solo: Adrian Smith)


Fly, on your way, like an eagle
Fly as high as the sun
On your way, like an eagle
Fly as high as the sun
On your way, like an eagle
Fly toward the sun
On your way, like an eagle
Fly...

(3:19-Solo: Dave Murray)

Fly, as high as the sun

Alors que le soleil se lève sur la terre
Un vieil homme se tient sur la colline
Alors que le sol se réchauffe
Aux premiers rayons de lumière
Un chant d'oiseau brise le silence
Ses yeux sont enflammés
Reconnaissez le fou à son regard

Vole, vers ta destinée, comme un aigle
Vole aussi haut que le soleil
Vers ta destinée, comme un aigle
Vole et touche le soleil

Maintenant la foule se sépare
Et un jeune garçon apparaît
Il regarde le vieil homme dans les yeux
Alors qu'il étend ses ailes et crie à la foule
"Au nom de Dieu mon père je vais voler !"
Ses yeux ont l'air si vitreux
Alors qu'il vole sur les ailes d'un rêve
Maintenant il sait que son père a (été?) trahi
Maintenant ses ailes se transforment en cendres
En cendres vers sa tombe

Vole, vers ta destinée, comme un aigle
Vole aussi haut que le soleil
Vers ta destinée, comme un aigle
Vole et touche le soleil

(1:54-Solo: Dave Murray)
(2:11-Solo: Adrian Smith)


Vole, vers ta destinée, comme un aigle
Vole aussi haut que le soleil
Vers ta destinée, comme un aigle
Vole aussi haut que le soleil
Vers ta destinée, comme un aigle
Vole vers le soleil
Vers ta destinée, comme un aigle,
Vole...

(3:19-Solo: Dave Murray)

Vole aussi haut que le soleil

 
   
THE TROOPER
( Steve Harris )
4:11
   

You'll take my life
But i'll take yours too
You'll fire your musket
But i'll run you through
So when you're waiting
For the next attack
You'd better sand
There's no turning back

The Bugles sounds and the charge begins
But on his battle field no ones wins
The smell of acrid smoke and horses brath
As i plunge on into certain death

Ooooooooh! Ooooooooh!

The horse he sweats with fear
We break to run
The mighty roar the Russian guns
And as we race toward the human wall
The screams of pain as my comrades fall

We hurdle bodies that lay on the ground
And the Russians fire another round
We get so near yet so far away
We don't live to fight another day

Ooooooooh! Ooooooooh!

(2:11-Solo: Adrian Smith)
(2:35-Solo: Dave Murray)


We get so close near enough to fight
When a Russian gets me in his sights
He pulls the Trigger and i feel the blow
A burst of rounds take my horse below

And as i lay there gazing at the sky
My body's num and my throat is dry
And as i lay forgooten and alone
Without a tear i draw my parting groan

Ooooooooh! Ooooooooh!

Tu vas prendre ma vie
Mais je prendrai la tienne aussi
Tu va tirer avec ton mousquet
Mais je vais te rentrer dedans
Alors quand tu attends
L'attaque suivante
Tu ferais mieux de te battre
On ne peut pas revenir en arrière

Le clairon sonne et la charge commence
Mais sur ce champ de bataille personne ne gagne
L'odeur âcre de la fumée et l'haleine des chevaux
Alors que je plonge vers une mort certaine

Ooooooooh! Ooooooooh!

Le cheval transpire de peur
Nous nous mettons à cavaler
Le puissant rugissement des canons Russes
Et alors que nous nous précipitons vers le mur humain
Les cris de douleur alors que mes camarades tombent

Nous sautons par-dessus les corps qui jonchent le sol
Et les Russes tirent une autre salve
Nous sommes si proches et pourtant si loin
Nous ne vivrons pas pour nous battre un autre jour

Ooooooooh! Ooooooooh!

(2:11-Solo: Adrian Smith)
(2:35-Solo: Dave Murray)


Nous sommes si proches assez près pour nous battre
Quand un Russe me met en joue
Il presse la détente et je ressens l'impact
Une rafale abat mon cheval

Et alors que je gis là regardant le ciel
Mon corps s'engourdit et ma gorge est sèche
Et alors que je gis oublié et seul
Sans une larme je pousse mon dernier râle

Ooooooooh! Ooooooooh!

 
   
2 MINUTES TO MIDNIGHT
( Adrian Smith / Bruce Dickinson )
6:00
   
Kill for gain or shoot to maim
But we don't need a reason
The Golden Goose is on the loose
And never out the season
Blackened pride still burns inside
This shell of bloody treason
Here's my gun for a barrel of fun
For the love of living death

The killer's breed
or the Demon's seed
The glamour, the fortune, the pain
Go to war again
Blood is freedom's stain
But don't pray for my soul anymore

2 minutes to midnight
The hands that threaten doom
2 minutes to midnight
To kill the unborn in the womb

The blind men shows the creatures out
We'll show the unbeliviers
The Napalm screams of human flames
Of a prime time Belsen feast...
YEAH!

As the reasons for the carnage
cut their meat and lick the gravy
We oil the jaws of the war machine
And feed it with our babies

The killer's breed
Or the Demon's seed
The glamour, the fortune, the pain
Go to war again
Blood is freedom's stain
But don't pray for my soul anymore

2 minutes to midnight
The hands that threaten doom
2 minutes to midnight
To kill the unborn in the womb

(2:45-Solo: Dave Murray)
(3:06-Solo: Adrian Smith)


The body bags and little rags
of children torn in two
And the jellied brains of those who remain
To put the finger rights on you
As the Medmen play on words
And make us all dance to their song
To the tune of starving millions
To make a better kind of gun

The killer's breed
Or the Demon's seed
The glamour, the fortune, the pain
Go to war again
Blood is freedom's stain
But don't pray for my soul anymore

2 minutes to midnight
The hands that threaten doom
2 minutes to midnight
To kill the unborn in the womb

Midnight... Midnight... It's all right
Midnight... Midnight... all night

Tuer pour le gain ou tirer pour mutiler
mais nous n'avons pas besoin d'une raison
La poule aux oeufs d'or est lâchée
et jamais hors de saison
Une fierté carbonisée continue de brûler à l'intérieur
de cette enveloppe de trahison sanglante
Voici mon flingue pour un barillet de plaisir
pour l'amour de la mort vivante

La progéniture du tueur
ou la semence du Démon
La séduction, la fortune, la douleur
Retournez faire la guerre
le sang est la souillure de la liberté
Mais ne priez surtout plus jamais pour mon âme

Minuit moins deux
les aiguilles qui menacent de ruine
Minuit moins deux
pour tuer l'enfant dans le sein de sa mère

Les aveugles crient laissez sortir les créatures
nous allons montrer aux incroyants
Les hurlements napalmés de torches humaines
d'une fête à la Belsen à une heure de grande écoute...
OUAIS !

Alors que les responsables du carnage
coupent leur viande et lèchent la sauce
Nous huilons les mâchoires de la machine de guerre
et la nourrissons de nos bébés

La progéniture du tueur
ou la semence du Démon
La séduction, la fortune, la douleur
Retournez faire la guerre
le sang est la souillure de la liberté
Mais ne priez surtout plus jamais pour mon âme

Minuit moins deux
les aiguilles qui menacent de ruine
Minuit moins deux
pour tuer l'enfant dans le sein de sa mère

(2:45-Solo: Dave Murray)
(3:06-Solo: Adrian Smith)


Les sac de cadavres et les petites loques
D'enfants déchirés en deux
Et le cerveau gélifié de ceux qui restent
pour vous montrer du doigt
Alors que les fous jouent avec les mots
et nous font tous danser sur leur musique
Au son des millions d'affamés
pour fabriquer un meilleur modèle de flingue

La progéniture du tueur
ou la semence du Démon
La séduction, la fortune, la douleur
Retournez faire la guerre
le sang est la souillure de la liberté
Mais ne priez surtout plus jamais pour mon âme

Minuit moins deux
les aiguilles qui menacent de ruine
Minuit moins deux
pour tuer l'enfant dans le sein de sa mère

Minuit... minuit.... c'est toute la nuit
Minuit... minuit.... toute la nuit!

 
   
WASTED YEARS
( Adrian Smith )
5:06
   

From the coast of gold, across the seven seas
I'm travelin' on far and wide
But now it seems
I'm just a stranger to myself
And all the things I sometimes do
It isn't me but someone else

I close my eyes and think of home
Another city goes by in the night
Ain't it funny how it is
You never miss it 'til it's gone away
And my heart is lying there
And will be 'til my dying day

So understand
Don't waste your time
Always searching for those wasted years
Face up... make your stand
And realise you're living
In the golden years

Too much time on my hands
I got you on my mind
Can't ease this pain so easily
When you can't find the words to say
It's hard to make it through another day
And it just makes me wanna cry
And throw my hands up to the sky

So understand
Don't waste your time
Always searching for those wasted years
Face up... make your stand
And realise you're living
In the golden years

(3:14 – Solo : Adrian Smith)

So understand
Don't waste your time
Always searching for those wasted years
Face up... make your stand
And realise you're living
In the golden years

So understand
Don't waste your time
Always searching for those wasted years
Face up... make your stand
And realise you're living
In the golden years

Depuis la côte dorée, à travers les sept mers
Je ne cesse de voyager partout
Mais maintenant il semble
Que je ne suis qu'un étranger à moi-même
Et que tout ce que je fais parfois
Ce n'est pas moi mais quelqu'un d'autre

Je ferme les yeux et pense à chez moi
Une autre ville passe dans la nuit
N'est-ce pas drôle la façon dont vont les choses
Rien ne te manque jamais jusqu'à ce que tu le perdes
Et mon cœur gît là-bas
Et y sera jusqu'à mon dernier jour

Alors tu dois comprendre
Ne perds pas ton temps
À chercher constamment ces années perdues
Fais face... Assume tes choix
Et rends-toi compte que tu es en train de vivre
À l'âge d'or

J'ai trop de temps à perdre
Je pense à toi tout le temps
Je ne peux pas calmer cette douleur si facilement
Quand tu ne trouves pas les mots qu'il faut
C'est dur de continuer un jour de plus
Et ça me donne envie de pleurer
Et de lever les bras au ciel

Alors tu dois comprendre
Ne perds pas ton temps
À chercher constamment ces années perdues
Fais face... Assume tes choix
Et rends-toi compte que tu es en train de vivre
À l'âge d'or

(3:14 – Solo : Adrian Smith)

Alors tu dois comprendre
Ne perds pas ton temps
À chercher constamment ces années perdues
Fais face... Assume tes choix
Et rends-toi compte que tu es en train de vivre
À l'âge d'or

Alors tu dois comprendre
Ne perds pas ton temps
À chercher constamment ces années perdues
Fais face... Assume tes choix
Et rends-toi compte que tu es en train de vivre
À l'âge d'or

 
   
CAN I PLAY WITH MADNESS
( Adrian Smith / Bruce Dickinson / Steve Harris )
3:31
   

Can I play with madness?

Give me the sense to wonder
To wonder if I'm free
Give me a sense of wonder
To know I can be me
Give me the strength to hold my head up
Spit back in their face
Don't need no key to unlock this door
Gonna break down the walls
Break out of this bad place

Can I play with madness?
The prophet stared at his crystal ball
Can I play with madness?
There's no vision there at all
Can I play with madness?
The prophet looked and he laughed at me
Can I play with madness?
He said, "you're blind too blind too see"

I screamed aloud to the old man
I said, "don't lie don't say you don't know
I say you'll pay for your mischief
In this world or the next"
Oh and then he fixed me with a freezing glance
And the hell fires raged in his eyes
He said, "do you want to know the truth son?
I'll tell you the truth
Your soul's gonna burn in a lake of fire"

Can I play with madness?
The prophet stared at his crystal ball
Can I play with madness?
There's no vision there at all
Can I play with madness?
The prophet looked and he laughed at me
Can I play with madness?
He said, "you're blind too blind too see"

"Oh listen to me," said the prophet

(2:40 – Solo : Adrian Smith)

Can I play with madness?
The prophet stared at his crystal ball
Can I play with madness?
There's no vision there at all
Can I play with madness?
The prophet looked and he laughed at me
Can I play with madness?
He said, "you're blind too blind too see"

Can I play with madness?

Puis-je jouer avec la folie ?

Donne-moi la faculté de m'émerveiller
De me demander si je suis libre
Donne-moi une faculté d'émerveillement
De savoir que je peux être moi
Donne-moi la force de me tenir tête haute
De leur cracher en retour au visage
Pas besoin de clef pour ouvrir cette porte
Je vais défoncer les murs
M'échapper de cet endroit malsain

Puis-je jouer avec la folie ?
Le prophète fixa sa boule de cristal
Puis-je jouer avec la folie ?
Il n'y a là aucune vision
Puis-je jouer avec la folie ?
Le prophète regarda et il me rit au visage
Puis-je jouer avec la folie ?
Il dit : « tu es aveugle, trop aveugle pour voir »

J'ai hurlé après le vieil homme
Je lui ai dit : « Ne mens pas ne dis pas que tu ne sais pas
Je te dis que tu paieras pour ta sottise
En ce monde ou dans le suivant »
Oh et alors il me fixa d'un regard glacial
Et les feux de l'enfer brûlaient dans ses yeux
Il dit : « Veux-tu savoir la vérité fiston ?
Je vais te dire la vérité
Ton âme va brûler dans un lac de feu »

Puis-je jouer avec la folie ?
Le prophète fixa sa boule de cristal
Puis-je jouer avec la folie ?
Il n'y a là aucune vision
Puis-je jouer avec la folie ?
Le prophète regarda et il me rit au visage
Puis-je jouer avec la folie ?
Il dit : « tu es aveugle, trop aveugle pour voir »

« Oh écoute-moi », dit le prophète

(2:40 – Solo : Adrian Smith)

Puis-je jouer avec la folie ?
Le prophète fixa sa boule de cristal
Puis-je jouer avec la folie ?
Il n'y a là aucune vision
Puis-je jouer avec la folie ?
Le prophète regarda et il me rit au visage
Puis-je jouer avec la folie ?
Il dit : « tu es aveugle, trop aveugle pour voir »

Puis-je jouer avec la folie ?

 
   
THE EVIL THAT MEN DO
( Adrian Smith / Bruce Dickinson / Steve Harris )
4:34
   

Love is a razor
And I walked the line on that silver blade
Slept in the dust with his daughter
Her eyes red with the slaughter of innocence
But I will pray for her
I will call her name out loud
I would bleed for her
If I could only see her now

Living on a razor's edge
Balancing on a ledge
Living on a razor's edge
Balancing on a ledge
Balancing on a ledge
Living on a razor's edge
Balancing on a ledge
You know, you know

The evil that men do lives on and on...
The evil that men do lives on and on...
The evil that men do lives on and on...
The evil that men do lives on and on...

Circle of fire my baptism of joy
At an end it seems
The seventh lamb slain
The Book of Life opens before me
And I will pray for you
Some day I may return
Don't you cry for me
Beyond is where I learn

Living on a razor's edge
Balancing on a ledge
Living on a razor's edge
You know, you know

The evil that men do lives on and on...
The evil that men do lives on and on...
The evil that men do lives on and on...
The evil that men do lives on and on...

(3:15 – Solo : Adrian Smith)

Living on a razor's edge
Balancing on a ledge
Living on a razor's edge
You know, you know

The evil that men do lives on and on...
The evil that men do lives on and on...
The evil that men do lives on and on...
The evil that men do lives on and on...

The evil, the evil, the evil that men do
The evil, the evil, the evil that men do

L'amour est un rasoir
Et je me suis promené sur le fil de cette lame argentée
J'ai couché dans la poussière avec sa fille
Ses yeux rougis par le massacre de l'innocence
Mais je prierai pour elle
Je hurlerai son nom
Je saignerais pour elle
Si je pouvais seulement la voir maintenant

Vivant sur le fil du rasoir
En équilibre sur le bord
Vivant sur le fil du rasoir
En équilibre sur le bord
En équilibre sur le bord
Vivant sur le fil du rasoir
Balancing on a ledge
Tu sais, tu sais

Le mal que font les hommes ne meurt jamais...
Le mal que font les hommes ne meurt jamais...
Le mal que font les hommes ne meurt jamais...
Le mal que font les hommes ne meurt jamais...

Cercle de feu mon baptême de joie
Semble s'achever
Le septième agneau égorgé
Le Livre de Vie s'ouvre devant moi
Et je prierai pour vous
Un jour je reviendrai peut-être
Ne pleurez pas pour moi
L'au-delà est où j'apprends

Vivant sur le fil du rasoir
En équilibre sur le bord
Vivant sur le fil du rasoir
Tu sais, tu sais

Le mal que font les hommes ne meurt jamais...
Le mal que font les hommes ne meurt jamais...
Le mal que font les hommes ne meurt jamais...
Le mal que font les hommes ne meurt jamais...

(3:15 – Solo : Adrian Smith)

Vivant sur le fil du rasoir
En équilibre sur le bord
Vivant sur le fil du rasoir
Tu sais, tu sais

Le mal que font les hommes ne meurt jamais...
Le mal que font les hommes ne meurt jamais...
Le mal que font les hommes ne meurt jamais...
Le mal que font les hommes ne meurt jamais...

Le mal, le mal, le mal que font les hommes
Le mal, le mal, le mal que font les hommes

 
   
THE CLAIRVOYANT
( Steve Harris )
4:27
   

Feel the sweat break on my brow
Is it me or is it shadows
That are dancing on the walls?
Is this a dream or is it now?
Is this a vision or normality
I see before my eyes?

I wonder why I wonder how
That it seems the power's Getting stronger every day
I feel a strength an inner fire
But I'm scared
I won't be able to control it anymore

There's a time to live
And a time to die
When it's time to meet the maker
There's a time to live
But isn't it strange
That as soon as you're born you're dying
There's a time to live
And a time to die
When it's time to meet the maker
There's a time to live
But isn't it strange
That as soon as you're born you're dying

(2:30 – Solo: Dave Murray)

Just by looking in through your eyes
He could see the future
Penetrating right in through your mind
See the truth and see your lies
But for all his power
Couldn't foresee his own demise

There's a time to live
And a time to die
When it's time to meet the maker
There's a time to live
But isn't it strange
That as soon as you're born you're dying
There's a time to live
And a time to die
When it's time to meet the maker
There's a time to live
But isn't it strange
That as soon as you're born you're dying

...and reborn again?

Je sens la sueur perler sur mon front
Est-ce moi ou y a-t-il des ombres
Qui dansent sur le mur ?
Est-ce un rêve, ou est-ce réel ?
Est-ce une vision ou la réalité
Que je vois devant mes yeux ?

Je me demande pourquoi, je me demande comment
Il se fait que les pouvoirs Semblent se renforcer chaque jour
Je sens une force, un feu intérieur
Mais j'ai peur
De ne plus pouvoir le contrôler

Il y a un temps pour vivre
Et un temps pour mourir
Quand vient le moment de rencontrer le créateur
Il y a un temps pour vivre
Mais n'est-ce pas étrange
Que dès que l'on naît on commence à mourir
Il y a un temps pour vivre
Et un temps pour mourir
Quand vient le moment de rencontrer le créateur
Il y a un temps pour vivre
Mais n'est-ce pas étrange
Que dès que l'on naît on commence à mourir

(2:30 – Solo: Dave Murray)

Rien qu'en te regardant dans les yeux
Il pouvait voir l'avenir
pénétrant droit dans ton esprit
Il voyait la vérité et il voyait tes mensonges
Mais malgré tout son pouvoir
N'a pu prévoir son propre décès

Il y a un temps pour vivre
Et un temps pour mourir
Quand vient le moment de rencontrer le créateur
Il y a un temps pour vivre
Mais n'est-ce pas étrange
Que dès que l'on naît on commence à mourir
Il y a un temps pour vivre
Et un temps pour mourir
Quand vient le moment de rencontrer le créateur
Il y a un temps pour vivre
Mais n'est-ce pas étrange
Que dès que l'on naît on commence à mourir

... pour renaître encore ?

 
   
INFINITE DREAMS
( Steve Harris )
6:10
   

Infinite dreams I can't deny them
Infinity is hard to comprehend
I couldn't hear those screams
Even in my wildest dreams
Suffocation waking in a sweat
Scared to fall asleep again
In case the dream begins again

Someone chasing I cannot move
Standing rigid a nightmare's statue
What a dream when will it end
And will I transcend?
Restless sleep the minds in turmoil
One nightmare ends another fertile
Getting to me so scared to sleep
But scared to wake now in too deep

Even though its reached new heights
I rather like the restless nights
It makes me wonder it makes me think
There's more to this I'm on the brink
It's not the fear of what's beyond
It's just that I might not respond
I have an interest almost craving
But would I like to get too far in?

It can't all be coincidence
Too many things are evident
You tell me you're an unbeliever
Spiritualist? Well me I'm neither
But wouldn't you like to know the truth
Of what's out there to have the proof
And find out just which side you're on
Where would you end in Heaven or in Hell?

Help me
Help me to find my true self
Without seeing the future
Save me
Save me from torturing myself
Even within my dreams

(4:39 – Solo : Dave Murray)
(4:51 – Solo : Adrian Smith)

There's got to be just more to it than this
Or tell me why do we exist
I'd like to think that when I die
I'd get a chance another time
And to return and live again
Reincarnate, play the game
Again and again and again and again

Rêves infinis je ne peux les ignorer
L'infinité est dure à appréhender
Je ne pouvais entendre ces hurlements
Même dans mes rêves les plus fous
Suffocation me réveillant en sueur
Trop effrayé pour me rendormir
Au cas où le rêve recommencerait

Quelqu'un me pourchasse je ne peux pas bouger
Restant paralysé une statue de cauchemar
Quel rêve, quand va-t-il finir
Et serai-je transcendé ?
Sommeil agité l'esprit en ébullition
Un cauchemar s'achève, un autre fécond
Cela prend sur moi si effrayé de dormir
Mais effrayé de me réveiller maintenant trop engagé

Bien que cela ait atteint de nouveaux sommets
Je préfère les nuits agitées
Cela me fait me demander cela me fait réfléchir
Il y a plus que ça je suis au bord du gouffre
Ce n'est pas la peur de ce qu'il y a au-delà
C'est juste que je ne puisse pas réagir
Je suis intéressé c'est presque une envie irrésistible
Mais aimerais-je tant m'y impliquer ?

Cela ne peut pas être que des coïncidences
Trop de choses sont apparentes
Tu me dis que tu es un non-croyant
Spiritualiste ? Eh bien moi, je ne suis aucun des deux
Mais aimerais-tu connaître la vérité
De ce qu'il y a au-delà, avoir la preuve
Et découvrir de quel côté tu es
Où vas-tu finir au Paradis ou en Enfer ?

Aide-moi
Aide-moi à trouver ma véritable identité
Sans voir l'avenir
Sauve-moi
Sauve-moi de me torturer moi-même
Même dans mes rêves

(4:39 – Solo : Dave Murray)
(4:51 – Solo : Adrian Smith)

Il doit y avoir plus à tout cela que seulement ça
Ou dis-moi, pourquoi existons-nous ?
J'aimerais pouvoir penser que quand je mourrai
J'aurai une autre chance, une autre fois
Et revenir et vivre encore
Me réincarner, jouer le jeu
Encore et encore et encore et encore

 
   
HOLY SMOKE
( Steve Harris / Bruce Dickinson )
3:48
   

Believe in me
– Send no money
I died on the cross
And that ain't funny
But my so-called friends
Are making me a joke
They missed out what I said
Like I never spoke
They choose what they wanna hear
– Don't tell a lie
They just leave out the truth
As they're watching you die
Saving your souls
By taking your money
Flies round shit
Bees around honey

Holy smoke
Holy smoke
Plenty bad preachers
For the Devil to stoke
Feed'em in feet first
This is no joke
This is thirsty work
Making holy smoke

Jimmy Reptile and all his friends
Say they gonna be with you at the end
Burning records, burning books
Holy soldiers, Nazi looks
Crocodile smiles, just wait a while
Till the TV Queen gets her make up clean
I've lived in filth I've lived in sin
And I still smell cleaner
Than the shit you're in

Holy smoke
Holy smoke
Plenty bad preachers
For the Devil to stoke
Feed'em in feet first
This is no joke
This is thirsty work
Making holy smoke

(2:09 – Solo : Janick Gers)
(2:31 – Solo : Dave Murray)

They ain't religious but they ain't no fools
When Noah built his Cadillac it was cool
Two by two they're still going down
And the satellite circus just left town
I think they're strange and when they're dead
They can have a Lincoln for their bed
Friend of the President – trick of the tail
Now they ain't got a prayer – 100 years in jail

Holy smoke
Holy smoke
Plenty bad preachers
For the Devil to stoke
Feed'em in feet first
This is no joke
This is thirsty work
Making holy smoke

Croyez en moi
– N'envoyez pas d'argent
Je suis mort sur la croix
Et ce n'est pas marrant
Mais mes prétendus amis
Font de moi une parodie
Ils ont mis de côté ce que j'ai dit
Comme si je n'avais jamais parlé
Ils choisissent ce qu'ils veulent entendre
– Ils ne racontent pas de mensonges
Ils cachent seulement la vérité
Tout en vous regardant mourir
Sauvant vos âmes
En prenant votre argent
Des mouches sur la merde
Des abeilles sur du miel

Sainte fumée
Sainte fumée
Plein de mauvais prêcheurs
Pour alimenter le feu du Diable
Enfournez-les les pieds devant
Ce n'est pas une blague
C'est un sacré boulot
De faire de la sainte fumée

Jimmy le Reptile et tous ses amis
Disent qu'ils seront avec vous à la fin
Ils brûlent des disques, ils brûlent des livres
Soldats saints, apparence nazie
Sourires de crocodiles, attends un peu
Que la Reine de la télé se refasse une beauté
J'ai vécu dans la crasse, j'ai vécu dans le péché
Et je sens pourtant meilleur
Que la merde dans laquelle vous êtes

Sainte fumée
Sainte fumée
Plein de mauvais prêcheurs
Pour alimenter le feu du Diable
Enfournez-les les pieds devant
Ce n'est pas une blague
C'est un sacré boulot
De faire de la sainte fumée

(2:09 – Solo : Janick Gers)
(2:31 – Solo : Dave Murray)

Ils ne sont pas religieux mais ils ne sont pas fous
Quand Noé a construit sa Cadillac c'était cool
Deux par deux ils continuent de tomber
Et le cirque satellite vient juste de quitter la ville
Je pense qu'ils sont bizarres et quand ils mourront
Ils pourront avoir une Lincoln comme cercueil
Amis du président – une tromperie
Maintenant ils n'ont plus de prières – 100 ans en tôle

Sainte fumée
Sainte fumée
Plein de mauvais prêcheurs
Pour alimenter le feu du Diable
Enfournez-les les pieds devant
Ce n'est pas une blague
C'est un sacré boulot
De faire de la sainte fumée

 
   
BRING YOUR DAUGHTER...TO THE SLAUGHTER
( Bruce Dickinson )
4:44
   

Honey, it's getting close to midnight
And all the myths are still in town
True love and lipstick on your linen
Bite the pillow, make no sound
If there's some living to be done
Before your life becomes your tomb
You'd better know that I'm the one
So unchain your back door invite me around

Bring your daughter
Bring your daughter to the slaughter
Let her go, let her go, let her go
Bring your daughter
Bring your daughter to the slaughter
Let her go, let her go, let her go
Let her go, yeah!

Honey, it's getting close to daybreak
The sun is creeping in the sky
No patent remedies for heartache
Just empty words and humble pie
So get down on your knees, honey
Assume an attitude
You just pray that I'll be waiting
'Cause you know I'm coming soon

Bring your daughter
Bring your daughter to the slaughter
Let her go, let her go, let her go
Bring your daughter
Bring your daughter to the slaughter
Let her go, let her go, let her go

So pick up your foolish pride, no going back
No where, no way, no place to hide

(2:24 – Solo : Janick Gers)

Bring your daughter, bring your daughter
Bring your daughter, bring your daughter
Bring your daughter
Bring your daughter to the slaughter
Bring your daughter, fetch your daughter
Bring your daughter, fetch your daughter
Bring your daughter
Fetch your daughter to the slaughter

Bring your daughter
Bring your daughter to the slaughter
Let her go, let her go, let her go
Bring your daughter
Bring your daughter to the slaughter
Let her go, let her go, let her go

I'm gonna get you!

Chérie, il est près de minuit
Et tous les mythes sont toujours en ville
Du sperme et du rouge à lèvres sur tes draps
Mords l'oreiller, ne fais pas de bruit
S'il faut de profiter de la vie
Avant que ta vie ne devienne ta tombe
Tu ferais mieux de savoir que je suis le bon
Alors déverrouille ta porte arrière et invite-moi à entrer

Amène ta fille
Amène ta fille au massacre
Laisse-la venir, laisse-la venir, laisse-la venir
Amène ta fille
Amène ta fille au massacre
Laisse-la venir, laisse-la venir, laisse-la venir
Laisse-la venir, ouais !

Chérie, c'est presque le point du jour
Le soleil rampe dans le ciel
Pas de remède patenté pour les cœurs brisés
Juste des mots vides et de l'humilité
Alors mets-toi à genoux, chérie
Prends la pose
Prie seulement que j'attende
Parce que tu sais que je vais jouir bientôt

Amène ta fille
Amène ta fille au massacre
Laisse-la venir, laisse-la venir, laisse-la venir
Amène ta fille
Amène ta fille au massacre
Laisse-la venir, laisse-la venir, laisse-la venir

Alors rempoche ta fierté déplacée, pas de retour en arrière
Nulle part, pas possible, nul endroit pour te cacher

(2:24 – Solo : Janick Gers)

Amène ta fille, amène ta fille
Amène ta fille, amène ta fille
Amène ta fille
Amène ta fille au massacre
Amène ta fille, va chercher ta fille
Amène ta fille, va chercher ta fille
Amène ta fille
Va chercher ta fille pour le massacre

Amène ta fille
Amène ta fille au massacre
Laisse-la venir, laisse-la venir, laisse-la venir
Amène ta fille
Amène ta fille au massacre
Laisse-la venir, laisse-la venir, laisse-la venir

Je vais t'avoir !

 
   
MAN ON THE EDGE
( Blaze Bayley / Janick Gers )
4:12
   

The freeway is jammed
And it's backed up for miles
The car is an oven and baking is wild
Nothing is ever the way it should be
What we deserve we just don't get, you see

A briefcase, a lunch and a man on the edge
Each step gets closer to losing his head
Is someone in heaven, are they looking down?
'Cause nothing is fair just you look around

Falling down, falling down, falling down
Falling down, falling down, falling down

He's sick of waiting, of lying like this
There's a hole in the sky
For the angels to kiss
Branded a leper because you don't fit
In the land of the free you just live by your wits

Once he built missiles
A nation's defence
Now he can't even
Give birthday presents
Across the city he leaves in his wake
A glimpse of the future a cannibal state

Falling down, falling down, falling down
Falling down, falling down, falling down

(2:24 – Solo : Janick Gers)
(2:37 – Solo : Dave Murray)

The freeway is jammed
And it's backed up for miles
The car is an oven and baking is wild
Nothing is ever the way it should be
What we deserve we just don't get you see

A briefcase, a lunch and a man on the edge
Each step gets closer to losing his head
Is someone in heaven, are they looking down?
'Cause nothing is fair just you look around

Falling down, falling down, falling down
Falling down, falling down, falling down
Falling down, falling down, falling down
Falling down, falling down, falling down

L'autoroute est embouteillée
Un bouchon sur des kilomètres
La voiture est un four et l'on y cuit complètement
Rien n'est jamais comme cela devrait être
On n'obtient jamais ce que l'on mérite, tu vois

Un attaché-case, un déjeuner et un homme à cran
Chaque pas le rapproche de perdre la tête
Y a-t-il quelqu'un dans les cieux, regardent-ils en bas ?
Car rien n'est juste, regarde simplement autour de toi

Chute libre, chute libre, chute libre
Chute libre, chute libre, chute libre

Il en a marre d'attendre, de mentir ainsi
Il y a un trou dans le ciel
Où les anges peuvent aller se faire foutre
Catalogué lépreux parce que tu n'es pas dans la norme
Au pays des hommes librestu peux vivre d'expédients

Il fut un temps où il construisait des missiles
La défense d'une nation
À présent il ne peut même pas
Donner de cadeaux d'anniversaire
À travers la ville il laisse dans son sillage
Un aperçu de l'avenir, un état cannibale

Chute libre, chute libre, chute libre
Chute libre, chute libre, chute libre

(2:24 – Solo : Janick Gers)
(2:37 – Solo : Dave Murray)

L'autoroute est embouteillée
Un bouchon sur des kilomètres
La voiture est un four et l'on y cuit complètement
Rien n'est jamais comme cela devrait être
On n'obtient jamais ce que l'on mérite, tu vois

Un attaché-case, un déjeuner et un homme à cran
Chaque pas le rapproche de perdre la tête
Y a-t-il quelqu'un dans les cieux, regardent-ils en bas ?
Car rien n'est juste, regarde simplement autour de toi

Chute libre, chute libre, chute libre
Chute libre, chute libre, chute libre
Chute libre, chute libre, chute libre
Chute libre, chute libre, chute libre

 
   
FUTUREAL
( Steve Harris / Blaze Bayley )
2:55
   

I'm running out of time
I'm running out of breath
And now it's getting so
I can't sleep at night
In the day, feel like death

I'm getting in far too deep
I feel them closing in
I've got to say that I'm scared
I know they'll win
Even so, I'm prepared

Do you believe what you hear?
Can you believe what you see?
Do you believe what you feel?
Can you believe?
What is real? Futureal!
What is real?

Whenever anyone seems
To treat me like a freak
It makes me see
I'm the only one who feels
That I know what is real

Sometimes it feels like a game
Of deadly hide and seek
And when you're reading this
Then I will be gone
Maybe then, you will see

Do you believe what you hear?
Can you believe what you see?
Do you believe what you feel?
Can you believe?
What is real? Futureal!
What is real? Futureal!

(1:29 – Solo : Dave Murray)

Do you believe what you hear?
Can you believe what you see?
Do you believe what you feel?
Can you believe?
What is real? Futureal!
What is real? Futureal!
What is real? Futureal!
What is real? Futureal!

Je n'ai plus de temps
Je n'ai plus de souffle
Et même maintenant
Je n'en dors plus la nuit
Pendant la journée, je me sens mort

Je m'implique beaucoup trop
Je les sens qui se rapprochent
Je dois avouer que j'ai peur
Je sais qu'ils vont gagner
Même si c'est le cas, je suis prêt

Crois-tu, ce que tu entends ?
Peux-tu croire, ce que tu vois ?
Crois-tu ce que tu ressens ?
Peux-tu y croire ?
Qu'est-ce qui est réel ? Futuréel !
Qu'est-ce qui est réel ?

À chaque fois que quelqu'un semble
Me traiter comme un dingue
Cela me fait réaliser
Que je suis le seul qui ressent
Que je sais ce qui est réel

Parfois on dirait un jeu
De cache-cache mortel
Et quand vous lirez ceci
Alors je serai parti
Peut-être qu'alors, vous comprendrez

Crois-tu, ce que tu entends ?
Peux-tu croire, ce que tu vois ?
Crois-tu ce que tu ressens ?
Peux-tu y croire ?
Qu'est-ce qui est réel ? Futuréel !
Qu'est-ce qui est réel ? Futuréel !

(1:29 – Solo : Dave Murray)

Crois-tu, ce que tu entends ?
Peux-tu croire, ce que tu vois ?
Crois-tu ce que tu ressens ?
Peux-tu y croire ?
Qu'est-ce qui est réel ? Futuréel !
Qu'est-ce qui est réel ? Futuréel !
Qu'est-ce qui est réel ? Futuréel !
Qu'est-ce qui est réel ? Futuréel !

 
   
THE WICKER MAN
( Adrian Smith / Steve Harris / Bruce Dickinson )
4:34
   

Hand of fate is moving
And the finger points to you
He knocks you to your feet
And so what are you gonna do
Your tongue has frozen
Now you've got something to say
The piper at the gates of dawn
Is calling you his way

You watch the world exploding
Every single night
Dancing in the sun
A newborn in the light
Say goodbye to gravity
And say goodbye to death
Hello to eternity
And live for every breath

Your time will come
Your time will come
Your time will come
Your time will come

The ferryman wants his money
You ain't going to give it back
He can push his own boat
As you set up off the track
Nothing you can contemplate
Will ever be the same
Every second is a new spark
Sets the universe aflame

You watch the world exploding
Every single night
Dancing in the sun
A newborn in the light
Brothers and their fathers
Joining hands and make a chain
The shadow of the Wicker Man
Is rising up again

Your time will come
Your time will come
Your time will come
Your time will come

(2:33 – Solo : Adrian Smith)

Your time will come
Your time will come
Your time will come
Your time will come
Your time will come
Your time will come
Your time will come
Your time will come

La main du destin se déplace
Et te montre du doigt
Il te remet brutalement sur tes pieds
Et alors que vas-tu faire
Tu as avalé ta langue
Maintenant que tu as quelque chose à dire
Le joueur de flûte aux portes de l'aube
T'appelle à lui

Tu regardes le monde exploser
Chaque soir
Dansant au soleil
Un nouveau-né dans la lumière
Dis adieu à la gravité
Et dis adieu à la mort
Bonjour à l'éternité
Et vis pour chaque souffle

Ton heure viendra
Ton heure viendra
Ton heure viendra
Ton heure viendra

Le batelier veut son argent
Mais tu ne vas pas lui rendre
Il peut pousser sa propre barque
Alors que tu poursuis ton chemin
Rien de ce que tu peux contempler
Ne sera plus jamais pareil
Chaque seconde est une nouvelle étincelle
Qui enflamme l'univers

Tu regardes le monde exploser
Chaque soir
Dansant au soleil
Un nouveau-né dans la lumière
Les frères et leurs pères
Se tenant la main pour former une chaîne
L'ombre de l'homme d'osier
Se profile de nouveau

Ton heure viendra
Ton heure viendra
Ton heure viendra
Ton heure viendra

(2:33 – Solo : Adrian Smith)

Ton heure viendra
Ton heure viendra
Ton heure viendra
Ton heure viendra
Ton heure viendra
Ton heure viendra
Ton heure viendra
Ton heure viendra

   
   
FEAR OF THE DARK
( Steve Harris )
7:38
   

I am a man who walks alone
And when I'm walking a dark road
At night or strolling through the park
When the light begins to change
I sometimes feel a little strange
A little anxious when it's dark

Fear of the dark
Fear of the dark
I have a constant fear
That something's always near
Fear of the dark
Fear of the dark
I have a phobia
That someone's always there

Have you run your fingers down the wall
And have you felt your neck skin crawl
When you're searching for the light?
Sometimes when you're scared to take a look
At the corner of the room
You've sensed that something's watching you

Fear of the dark
Fear of the dark
I have a constant fear
That something's always near
Fear of the dark
Fear of the dark
I have a phobia
That someone's always there

Have you ever been alone at night
Thought you heard footsteps behind
And turned around and no-one's there?
And as you quicken up your pace
You find it hard to look again
Because you're sure there's someone there

Fear of the dark
Fear of the dark
I have a constant fear
That something's always near
Fear of the dark
Fear of the dark
I have a phobia
That someone's always there

(4:09 – Solo : Janick Gers)
(4:26 – Solo : Dave Murray)

Fear of the dark, fear of the dark
Fear of the dark, fear of the dark
Fear of the dark, fear of the dark
Fear of the dark, fear of the dark

Watching horror films the night before
Debating witches and folklore
The unknown troubles on your mind
Maybe your mind is playing tricks
You sense and suddenly eyes fix
On dancing shadows from behind

Fear of the dark
Fear of the dark
I have a constant fear
That something's always near
Fear of the dark
Fear of the dark
I have a phobia
That someone's always there

When I'm walking a dark road
I am a man who walks alone...

Je suis un homme qui marche seul
Et quand je marche le long d'une route sombre
La nuit ou que je me promène dans le parc
Quand la lumière commence à changer
Je me sens parfois un peu bizarre
Un peu anxieux quand il fait sombre

Peur du noir
Peur du noir
J'ai une peur constante
Que quelque chose soit toujours près
Peur du noir
Peur du noir
J'ai une phobie
Que quelqu'un soit toujours là

As-tu déjà passé tes doigts à tâton sur le mur
Et as-tu déjà senti tes cheveux se dresser sur ta tête
Quand tu cherches la lumière ?
Parfois quand tu as peur de jeter un coup d'œil
Dans un coin de la pièce
Tu as senti que quelque chose te regardait

Peur du noir
Peur du noir
J'ai une peur constante
Que quelque chose soit toujours près
Peur du noir
Peur du noir
J'ai une phobie
Que quelqu'un soit toujours là

T'es-tu déjà retrouvé seul la nuit
Pensant entendre des pas derrière toi
Te retournant et il n'y a personne ?
Et alors que tu allonges le pas
C'est difficile de regarder encore
Parce que tu es sûr qu'il y a quelqu'un

Peur du noir
Peur du noir
J'ai une peur constante
Que quelque chose soit toujours près
Peur du noir
Peur du noir
J'ai une phobie
Que quelqu'un soit toujours là

(4:09 – Solo : Janick Gers)
(4:26 – Solo : Dave Murray)

Peur du noir, peur du noir
Peur du noir, peur du noir
Peur du noir, peur du noir
Peur du noir, peur du noir

Regardant des films d'horreur la nuit d'avant
Parlant de sorcières et de folklore
L'inconnu trouble ton esprit
Peut-être que ton esprit te joue des tours
Tu sens et soudain tes yeux fixent
Des ombres qui dansent derrière toi

Peur du noir
Peur du noir
J'ai une peur constante
Que quelque chose soit toujours près
Peur du noir
Peur du noir
J'ai une phobie
Que quelqu'un soit toujours là

Quand je marche le long d'une route sombre
Je suis un homme qui marche seul...

   
 
© Copyright maiden.ch 1999-2016 / Vevey / Suisse
Dernière mise à jour : 27.08.2017