Discographie >> Albums >> The Final Frontier
Nous sommes le 17 Nov 2017, il est 20:19
 
THE FINAL FRONTIER
 
 
   

 

1. Satellite 15... The Final Frontier
2. El Dorado
3. Mother of Mercy
4. Coming Home
5. The Alchemist
6. Isle of Avalon
7. Starblind
8. The Talisman
9. The Man Who Would Be King
10. When The Wild Wind Blows

 
Réalisé le 16/08/2010
Produit, par Kevin Shirley
Chart position : 1
Co-produit par Steve Harris
 
Arrangé et Mixé par Kevin "Cavman" Shirley
au Compass Point Studios à Nassau, Bahamas
 
 
Assisté par Jared Kvitka
 
Géré par Rod Smallwood et Andy Taylor
de Phantom Music Management
 
Durée totale : 1:16:56
Illustré par Melvyn Grant
   
   
Singles
   
 

El Dorado

The Final Frontier
 
   
   
SATELLITE 15... THE FINAL FRONTIER
( Adrian Smith / Steve Harris )
8:41
   
I try to call the Earth's command
Desperation in my voice
I'm drifting way off course now
With very little choice

The loneliness is hard to bear
I try to calm my fear
Just hoping any second now
Some contact filters through

Desperate calls
Signal back from Satellite
As my life flashes right in front of me
Try again
Must get through
Hear me now
For I've very little time

Not much time
Hear my call
Please get through
I am here

I'm stranded in space
I'm lost without trace
I haven't a chance of getting away
Too close to the Sun
I surely will burn
Like Icarus before me or so legend goes

I think of my life
Reliving my past
There's nothing but wait 'til my time comes
I've had a good life
I'd do it again
Maybe I'll come back some time afresh

For I have lived my life to the full
I have no regrets
But I wish I could talk to my family
To tell them one last goodbye

The final frontier
The final frontier
The final frontier
The final frontier

If I could survive
To live one more time
I wouldn't be changing a thing at all
Done more in my life
Than some do in ten
I'd go back and do it all over again

For I have lived my life to the full
I have no regrets
But I wish I could talk to my family
To tell them one last goodbye

The final frontier
The final frontier
The final frontier
The final frontier

(6:31 - Solo: Adrian Smith)
(7:00 - Solo: Dave Murray)


There isn't much time
Must say my last rites
Nobody is here to read them to me
Must say my goodbyes
If only a time
A message to tell them
In case they might find

For I have lived my life to the full
I have no regrets
But I wish I could talk to my family
To tell them one last goodbye

The final frontier
The final frontier
The final frontier
The final frontier

(7:50 - Solo: Adrian Smith)


The final frontier
The final frontier
The final frontier
The final frontier
The final frontier
The final frontier
The final frontier
The final frontier
Je tente d'appeler le centre de contrôle sur Terre
Le désespoir dans ma voix
Je dérive désormais largement hors de ma trajectoire
Il ne me reste que peu d'options

La solitude est dure à supporter
J'essaie de calmer ma peur
Espérant juste que d'une seconde à l'autre
Un contact soit établi

Appels de désespoir
Je rappelle le satellite
Alors que ma vie défile devant mes yeux
Encore un essai
Je dois prendre contact
Entendez-moi
Car il me reste très peu de temps

Plus beaucoup de temps
Entendez mon appel
S'il-vous-plaît prenez contact
Je suis là

Je suis bloqué dans l'espace
Je suis perdu sans laisser de traces
Je n'ai aucune chance de m'en sortir
Trop près du soleil
Je vais certainement brûler
Comme Icare avant moi enfin c'est ce que dit la légende

Je pense à ma vie
Je revis mon passé
Il n'y a rien d'autre à faire qu'attendre que mon heure arrive
J'ai bien vécu
Je serais prêt à recommencer
Je reviendrai peut-être de nouveau un jour

Car j'ai pleinement vécu ma vie
Je n'ai aucun regret
Mais j'aurais aimé pouvoir parler à ma famille
Pour leur faire une dernière fois mes adieux

L'ultime frontière
L'ultime frontière
L'ultime frontière
L'ultime frontière

Si je pouvais survivre
Pour vivre à nouveau
Je ne changerais rien du tout
J'ai fait plus dans ma vie
Que certains n'en font en dix
Si je revenais je referais tout de la même façon

Car j'ai pleinement vécu ma vie
Je n'ai aucun regret
Mais j'aurais aimé pouvoir parler à ma famille
Pour leur faire une dernière fois mes adieux

L'ultime frontière
L'ultime frontière
L'ultime frontière
L'ultime frontière

(6:31 - Solo: Adrian Smith)
(7:00 - Solo: Dave Murray)


Il n'y a plus beaucoup de temps
Je dois dire les derniers sacrements
Personne n'est là pour me les lire
Je dois faire mes adieux
Ne serait-ce qu'une fois
Un message pour leur dire
Au cas où ils me retrouveraient

Car j'ai pleinement vécu ma vie
Je n'ai aucun regret
Mais j'aurais aimé pouvoir parler à ma famille
Pour leur faire une dernière fois mes adieux

L'ultime frontière
L'ultime frontière
L'ultime frontière
L'ultime frontière

(7:50 - Solo: Adrian Smith)

L'ultime frontière
L'ultime frontière
L'ultime frontière
L'ultime frontière
L'ultime frontière
L'ultime frontière
L'ultime frontière
L'ultime frontière
 
   
EL DORADO
( Adian Smith / Steve Harris / Bruce Dickinson )
6:49
   
Gotta tell you a story
On a cold winter's night
You'll be sailing for glory
Before you know what is right
So come over here now
I've got a vision for you
It's my personal snake oil
It's just something I do

I'm the jester with no tears
And I'm playing on your fears
I'm a trickster smiling underneath
This mask of love and death
The eternal lie I've told
About the pyramids of gold
I've got you hooked at every turn
Your money's left to burn

Hahahahahahaha!

You'll be wanting a contract
You'll be waiting a while
I'd like to give you my contact
But that isn't my style
Well you only get one chance
And it's too good to miss
If I didn't lie to you
Then I wouldn't exist

Greed, lust and envy pride
It's the same old, same old ride
The smoke and mirrors
Visions that you see are just like me
I'm a clever banker's face
With just a letter out of place
I know someone just like you
Knows someone just like me

El Dorado come and play
El Dorado step this way
Take a ticket for the ride
El Dorado streets of gold
See my ship is oversold
You've got one last chance to try

(3:41 - Solo: Adrian Smith)
(3:53 - Solo: Dave Murray)
(4:05 - Solo: Janick Gers)


So gone is the glory
And gone is the gold
Well if you knew the story
How come it has to be told
Well you can say I'm a devil
And I wouldn't say no
But out here on the dark side
Hey! On with the show!

So now my tale is told
Big and bad and twice as bold
This ship of fools is sinking
As the cracks begin to grow
There is no easy way
For an honest man today
Which is something you should think of
As my lifeboat sails away

El Dorado come and play
El Dorado step this way
Take a ticket for the ride
El Dorado streets of gold
See my ship is oversold
You've got one last chance to try

El Dorado come and play
El Dorado step this way
Take a ticket for the ride
El Dorado streets of gold
See my ship is oversold
You've got one last chance to try
Je vais vous raconter une histoire
Par une froide nuit d'hiver
Vous mettrez les voiles sur la gloire
Avant de savoir si ça vaut le coup
Alors venez donc par ici
Je vais vous montrer un mirage
C'est mon petit tour de passe-passe à moi
C'est juste quelque chose que je fais

Je suis le bouffon qui ne pleure pas
Et je joue avec vos peurs
Je suis un filou qui sourit
Sous ce masque d'amour et de mort
Le mensonge éternel que je vous ai raconté
Au sujet des pyramides dorées
Je vous ai accroché à toutes les entournures
Votre argent reste à brûler

Hahahahahahaha!

Vous allez vouloir un contrat
Vous allez devoir attendre quelques temps
J'aimerais vous donner mes coordonnées
Mais ce n'est pas mon genre
Allez, vous n'avez qu'une seule chance
Et elle est trop bonne pour la laisser passer
Si je ne vous mentais pas
Alors je n'existerais pas

L'avidité, la luxure et l'envie forment un trio
C'est toujours, toujours la même rengaine
L'écran de fumée et les jeux de miroirs
Les mirages que vous voyez sont tout comme moi
J'ai le visage d'un banquier habile
Avec juste une lettre à changer
Je connais quelqu'un tout comme vous
Qui connaît quelqu'un tout comme moi

El Dorado venez jouer
El Dorado venez par là
Prenez votre billet pour un tour
El Dorado rues dorées
Vous voyez, mon bateau est plein à craquer
Vous avez une toute dernière chance d'essayer

(3:41 - Solo: Adrian Smith)
(3:53 - Solo: Dave Murray)
(4:05 - Solo: Janick Gers)


Alors, la gloire s'en est allée
Et l'or s'en est allé
Et si vous connaissiez l'histoire
Comment ce fait-il qu'il faille la raconter
Eh oui, vous pouvez dire que je suis un diable
Et je ne dirai pas non
Mais de ce côté-ci, du côté obscur
Hé ! Que le spectacle commence !

Alors maintenant mon histoire est contée
Énorme et vicieuse et deux fois plus audacieuse
Cette nef des fous est en train de couler
Alors que les fissures s'élargissent
Il n'y a pas de route facile
Pour un honnête homme ces jours-ci
C'est ce à quoi vous devriez réfléchir
Alors que mon canot de sauvetage s'éloigne

El Dorado venez jouer
El Dorado venez par là
Prenez votre billet pour un tour
El Dorado rues dorées
Vous voyez, mon bateau est plein à craquer
Vous avez une toute dernière chance d'essayer

El Dorado venez jouer
El Dorado venez par là
Prenez votre billet pour un tour
El Dorado rues dorées
Vous voyez, mon bateau est plein à craquer
Vous avez une toute dernière chance d'essayer
 
   
MOTHER OF MERCY
( Adrian Smith / Steve Harris )
5:20
   
Sitting waiting in the falling rain
Getting ready to begin again

Wounded lying, crying
Bodies moving, dying
All around there is the smell of death and fire

Here the planes are coming
Hear the soldiers running
Killing on a scale to comprehend

Why are we here
In this place, here to kill
Please God forgive us for what we have done

I always thought I was doing right
As of now I'm not feeling so sure

I'm at a place of where I give no grace
I'm a soldier of war

I sit waiting for my darkest hour to come
I cannot think about the things that I have done
It shouldn't take a fool to see that I believe
Accept the consequence
Repent for what I've done

You tell me what is certain
But I'll tell you what is true
You tell me what is honesty
When all around is death and cruelty
The making of a man is fire
Not giving into our desires
Within the truth it lies
Within the only thing

Mother of Mercy
Angel of death desire
Mother of Mercy
Taking my last breath of fire
Mother of Mercy
Angel of pain
Mother of Mercy
Taking my last breath

Some say you are a lost cause
Some say you're a saint
Just being here's an act
Of suffering and restraint
Walk down the long dark road
To ruin and panic not
I'll die a lonely death
Of that I'm certain of

(2:54 - Solo: Adrian Smith)

Rivers flow with blood
There's nowhere left to hide
It's hard to comprehend
There's anyone left alive
Sick of all the killing
And the reek of death
Will God tell me
What religion is to man

I don't hold with bad religion
Understand what's underneath it
Now I come to think of it
I just don't hold at all you know it
You say you are a holy man
But what is it you do
From where I stand is nothing
But a hollow man I see

Mother of Mercy
Angel of death desire
Mother of Mercy
Taking my last breath of fire
Mother of Mercy
Angel of pain
Mother of Mercy
Taking my last breath

Mother of Mercy
Angel of death desire
Mother of Mercy
Taking my last breath of fire
Mother of Mercy
Angel of pain
Mother of Mercy
Taking my last breath

I'm just a lonely soldier
Fighting in a bloody hopeless war
Don't know what I'm fighting
Who it is, or what I'm fighting for
Thought it was for money, make my fortune
Now I'm not so sure
Seem to just have lost my way
Assis attendant sous la pluie
Me préparant à recommencer

Des blessés gisant, pleurant
Des corps remuant, mourant
Tout autour il y a l'odeur de la mort et du feu

Voici les avions qui arrivent
Entendez les soldats qui courent
Tuant à une échelle à appréhender

Pourquoi sommes-nous là
À cet endroit, ici pour tuer
Que Dieu nous pardonne ce que nous avons fait

J'ai toujours pensé que je faisais ce qui était juste
Dorénavant je n'en suis plus si sûr

Je suis dans un endroit où je ne rends pas grâce
Je suis un soldat en guerre

Assis, j'attends que mon heure la plus sombre arrive
Je ne puis penser aux choses que j'ai faites
Il ne faut pas être bien malin pour voir que je crois
Que j'accepte les conséquences
Je me repends de ce que j'ai fait

Vous me dites ce qui est certain
Mais je vous dirai ce qui est vrai
Vous me dites ce qu'est l'honnêteté
Alors qu'alentour tout n'est que mort et cruauté
Ce qui définit l'homme, c'est le feu
Ne pas céder à ses désirs
Cela se trouve au coeur de la vérité
Au coeur de la chose unique

Mère de miséricorde
L'Ange de la mort désire
Mère de miséricorde
Prendre mon dernier souffle brûlant
Mère de miséricorde
L'Ange de douleur
Mère de miséricorde
Prendre mon dernier souffle

Certain disent que vous êtes une cause perdue
Certain disent que vous êtes une sainte
Rien que d'être ici est un acte
De souffrance et de contrainte
Marchant sur la longue route sombre
Vers la ruine et sans paniquer
Je mourrai seul
Ça, j'en suis certain

(2:54 - Solo: Adrian Smith)

Les flots des rivières sont pleins de sang
Il ne reste nulle part où se cacher
C'est difficile d'imaginer
Qu'il puisse y avoir encore quelqu'un en vie
Écoeuré par cette tuerie
Et par la puanteur de la mort
Dieu me dira-t-il
Ce que la religion est pour l'homme

Je ne suis pas d'accord avec la mauvaise religion
Comprenez ce qu'il y a derrière
Maintenant que j'y pense
Je ne suis pas d'accord du tout, vous savez
Vous dites que vous êtes un saint homme
Mais qu'est-ce que vous faites exactement
De là où je me tiens, je ne vois
Qu'un homme superficiel

Mère de miséricorde
L'Ange de la mort désire
Mère de miséricorde
Prendre mon dernier souffle brûlant
Mère de miséricorde
L'Ange de douleur
Mère de miséricorde
Prendre mon dernier souffle

Mère de miséricorde
L'Ange de la mort désire
Mère de miséricorde
Prendre mon dernier souffle brûlant
Mère de miséricorde
L'Ange de douleur
Mère de miséricorde
Prendre mon dernier souffle

Je ne suis qu'un soldat esseulé
qui se bat dans une guerre sanglante et sans espoir
Je ne sais pas contre quoi je me bats
De qui il s'agit ou pour quoi je me bats
Je pensais que c'était pour l'argent, pour faire fortune
Maintenant je n'en suis plus si sûr
On dirait que je me suis perdu en chemin
 
   
COMING HOME
( Adian Smith / Steve Harris / Bruce Dickinson )
5:52
   
When I stand before you
Shining in the early morning sun
When I feel the engines roar
And I think of what we've done
Oh the bittersweet reflection
As we kiss the earth goodbye
As the waves and echoes of the towns
Become the ghosts of time

Over borders
That divide the earthbound tribes
No creed and no religion
Just a hundred winged souls
We will ride this thunderbird
Silver shadows on the earth
A thousand leagues
Away our land of birth

To Albion's land
Coming home
When I see the runway lights
In the misty dawn
The night is fading fast
Coming home, far away
As the vapor trails alight
Where I've been tonight
You know I will not stay

Curving on the edge of daylight
'Til it slips into the void
Waited in the long night
Dreaming 'til the sun is born again
Stretched the fingers of my hand
Covered countries with my span
Just a lonely satellite
Speck of dust and cosmic sand

Over borders
That divide the earthbound tribes
Flown the dark Atlantic
Over mariners' stormy graves
We will ride this thunderbird
Silver shadows on the earth
A thousand leagues away
Our land of birth

To Albion's land
Coming home
When I see the runway lights
In the misty dawn
The night is fading fast
Coming home, far away
As the vapor trails alight
Where I've been tonight
You know I will not stay

(3:31 - Solo: Dave Murray)
(3:59 - Solo: Adrian Smith)


To Albion's land
Coming home
When I see the runway lights
In the misty dawn
The night is fading fast
Coming home, far away
As the vapor trails alight
Where I've been tonight
You know I will not stay

To Albion's land
Coming home, far away
When I see the runway lights
In the misty dawn
The night is fading fast

Coming home, far away
As the vapor trails alight
Where I've been tonight
You know I will not stay
Quand je me tiens devant vous
Brillant dans le soleil matinal
Quand je sens les moteurs rugir
Et que je pense à ce que nous avons fait
Oh la réflexion douce-amère
Alors que nous quittons la terre
Alors que les vagues et les échos des villes
Deviennent des fantômes du temps

Par-dessus les frontières
Qui divisent les tribus clouées au sol
Pas de croyance ni de religion
Juste une centaine d'âmes ailées
Nous allons chevaucher cet oiseau-tonnerre
Des ombres argentées sur la terre
À un millier de lieues
Du pays où nous sommes nés

Vers le Pays d'Albion
Nous rentrons chez nous
Quand je vois les feux de la piste d'atterrissage
Dans l'aube embrumée
La nuit s'efface rapidement
Nous rentrons chez nous depuis si loin
Alors que les traînées de vapeur se posent
Là où je suis allé ce soir
Vous savez que je ne resterai pas

Virant sur le fil de la lumière du jour
Jusqu'à ce qu'elle glisse dans le vide
Je suis demeuré au cœur de la longue nuit
Rêvant jusqu'à ce que le soleil renaisse
Étirant les doigts de ma main
J'ai recouvert des pays de ma paume
Juste un satellite isolé
Un grain de poussière et de sable cosmique

Par-dessus les frontières
Qui divisent les tribus clouées au sol
Survolant le sombre Atlantique
Par-dessus les tombes orageuses de marins
Nous allons chevaucher cet oiseau-tonnerre
Des ombres argentées sur la terre
À un millier de lieues
Du pays où nous sommes nés

Vers le Pays d'Albion
Nous rentrons chez nous
Quand je vois les feux de la piste d'atterrissage
Dans l'aube embrumée
La nuit s'efface rapidement
Nous rentrons chez nous depuis si loin
Alors que les traînées de vapeur se posent
Là où je suis allé ce soir
Vous savez que je ne resterai pas

(3:31 - Solo: Dave Murray)
(3:59 - Solo: Adrian Smith)


Vers le Pays d'Albion
Nous rentrons chez nous
Quand je vois les feux de la piste d'atterrissage
Dans l'aube embrumée
La nuit s'efface rapidement
Nous rentrons chez nous depuis si loin
Alors que les traînées de vapeur se posent
Là où je suis allé ce soir
Vous savez que je ne resterai pas

Vers le Pays d'Albion
Nous rentrons chez nous depuis si loin
Quand je vois les feux de la piste d'atterrissage
Dans l'aube embrumée
La nuit s'efface rapidement

Nous rentrons chez nous depuis si loin
Alors que les traînées de vapeur se posent
Là où je suis allé ce soir
Vous savez que je ne resterai pas
 
   
THE ALCHEMIST
( Janick Gers / Steve Harris / Bruce Dickinson )
4:29
   
Stranger than the comet
As it streaks across the sky
Stranger than the truth I know
Before my open eyes
I have dealt in mysteries
And trickery of light to entertain
Looked into the abyss
Called it by its name

I have plundered time itself
Put the world inside it
And the mysteries, day and night
Divide it
A plague of wonders
On your knees beside me
Know the secrets
You shall not deride us

My dreams of empire from my frozen queen
Will come to pass
Know me the Magus
I am Dr. Dee and this is my house

I am the master of the tides
I shame the mirror in my sight
What random music of the spheres
Across the years

Know this, I will return to this land
Rebuild where the ruins did stand
Chain up the demons set free
Strange alchemy

Gather round the aimless
And the feckless and the lame
Hear the master summon up
The spirits by their names
I curse you Edward Kelly
Your betrayal for eternity is damned
Know you speak with demons
You cannot command

Even as I looked into the glass
Then I was blinded
Burning by the Mortlake shore
My house, my books inside it
You have taken up my wif
And lain beside her
Now the black rain on my house
The timbers burning

My dreams of empire from my frozen queen
Will come to pass
now me the Magus
I am Dr. Dee and this is my house

I was the keeper of the books
I had the knowledge of the scrolls
But now through ignorance and fear
I cast a shadow through the years

Know this, I will return to this land
Rebuild where the ruins did stand
Chain up the demons set free
Strange alchemy

(3:05 - Solo: Janick Gers)


Know this, I will return to this land
Rebuild where the ruins did stand
Chain up the demons set free
Strange alchemy

Know this, I will return to this land
Rebuild where the ruins did stand
Restore the knowledge memory
Strange alchemy
Plus étrange que la comète
Alors qu'elle zèbre le ciel de son sillage
Plus étrange que la vérité que je connais
Toute nue devant mes propres yeux
J'ai brassé des mystères
Et joué d'illusions d'optique pour divertir
J'ai regardé dans l'abîme
Je l'ai appelé par son nom

J'y ai mis le monde dedans
Put the world inside it
Et les mystères, jour et nuit
Le divisent
Une vague de merveilles
À genoux à mes côtés
Déchiffre les secrets
Tu ne nous tourneras pas en ridicule

Mes rêves d'empire de ma reine de glace
Vont s'évanouir
Fais ma connaissance, je suis le Mage
Je suis Dr. Dee et ceci est ma maison

Je suis le maître des marées
Je fais honte au miroir à ma vue
Quelle musique aléatoire des sphères
Au fil des ans

Sache ceci, je reviendrai dans ce pays
Je reconstruirai là où tout n'était que ruine
J'enchaînerai les démons libérés
Étrange alchimie

Rassemble ceux qui errent
Et les incapables et les boîteux
Écoute le maître appeler
Les esprits par leurs noms
Je te maudis Edward Kelly
Ta trahison est damnée pour l'éternité
Sache que tu parles à des démons
Que tu ne puis commander

Alors même que je regardais dans le verre
J'ai été aveuglé
Brûlant près des berges de Mortlake
Ma maison et mes livres dedans
Tu as pris ma femme
Et tu as couché avec
Maintenant la pluie noire sur ma maison
Les poutres en train de brûler

Mes rêves d'empire de ma reine de glace
Vont s'évanouir
Fais ma connaissance, je suis le Mage
Je suis Dr. Dee et ceci est ma maison

J'étais le gardien des livres
J'avais le savoir des parchemins
Mais maintenant à cause de l'ignorance et de la peur
Je projette une ombre à travers les années

Sache ceci, je reviendrai dans ce pays
Je reconstruirai là où tout n'était que ruine
J'enchaînerai les démons libérés
Étrange alchimie

(3:05 - Solo: Janick Gers)

Sache ceci, je reviendrai dans ce pays
Je reconstruirai là où tout n'était que ruine
J'enchaînerai les démons libérés
Étrange alchimie

Sache ceci, je reviendrai dans ce pays
Je reconstruirai là où tout n'était que ruine
Je restaurerai la mémoire du savoir
Étrange alchimie
 
   
ISLE OF AVALON
( Adrian Smith / Steve Harris )
9:06
   
I can hear them floating on the wind
Immortal souls, their weeping saddens me
Mother Earth you know your time is near
Awaken lust the seed is sown and reaped

Through the western isle I hear the dead awaken
Rising slowing to the call of Avalon

The cauldron of the head of Annwyn laced with envy
Dark around its edge with pearl and destiny

All my days I've waited for the sign
The one that brings me closer to the Isle of Avalon
I can feel the power flowing through my veins
My heart is beating louder, close to Avalon

I can hear you, can you hear me?
I can feel you, can't you feel me?

Fertility Mother Goddess
Celebration sow the seeds of the born
The fruit of her body laden
Through the corn doll
You will pray for them all

The image of Mother Goddess
Lying dormant in the eyes of the dead
The sheaf of the corn is broken
End the harvest
Throw the dead on the pyre

I hear her crying the tears of an angel
The voices I hear in my head
Blessed the fruits are the corn of the earth
Mother Earth holy blood of the dead

(3:49 - Solo: Dave Murray)
(4:31 - Solo: Adrian Smith)


Mother Earth I can hear you
Sacrifice now united

Rising levels of the tidal lakes protect them
Keepers of the Goddess in the underworld
Holding powers of the mystics deep inside them
Nineteen maidens guardians of the otherworld

Mortal conflict born of Celtic legend
That apart from seven none returned from Avalon

Mother Earth I can feel you
My rebirth now completed

Fertility Mother Goddess
Celebration sow the seeds of the born
The fruit of her body laden
Through the corn doll
You will pray for them all

The image of Mother Goddess
Lying dormant in the eyes of the dead
The sheaf of the corn is broken
End the harvest
Throw the dead on the pyre

To have the belief of others
Looking for the Isle to show them a sign
Fertility of all mothers
Stood in silence waiting now for their turn

The gateway to Avalon
The island where the souls of dead are reborn
Brought here to die and be
Transferred into the earth and then for rebirth

I hear her crying the tears of an angel
The voices I hear in my head
Blessed the fruits are the corn of the earth
Mother Earth holy blood of the dead

The water in rivers and rhynes rises quickly
Are flowing and flooding the land
The sea shall return once again just to hide them
Lost souls on the Isle of the dead
Je les entends flottant au gré du vent
Les âmes immortelles dont les pleurs m'attristent
Mère Nature tu sais que ta fin est proche
Luxure réveillée la semence est plantée et récoltée

À travers l'île occidentale j'entends les morts se réveiller
Se levant lentement à l'appel d'Avalon

Le chaudron du Seigneur d'Annwyn empreint d'envie
Aux bords assombris par la nacre et le signe du destin

Toute ma vie j'ai attendu le signe
Celui qui me rapproche de l'île d'Avalon
Je peux sentir la puissance qui court dans mes veines
Mon cœur bat plus fort, à proximité d'Avalon

Je t'entends, et toi m'entends-tu ?
Je te sens, et toi ne me sens-tu pas ?

Déesse-mère de la fertilité
Célébration, les premières graines plantées
Les fruits de son corps débordant
De l'effigie de paille
Vous prierez pour eux tous/nobr>

L'image de la déesse-mère
Paraissant endormie aux yeux des morts
La gerbe de l'épi est brisée
C'est la fin de la récolte
Jetez les morts sur le bûcher funéraire

Je l'entends pleurer les larmes d'un ange
Les voix que j'entends dans ma tête
Bénissent les fruits qui sont l'essence de la terre
Mère Nature sang béni des morts

(3:49 - Solo: Dave Murray)
(4:31 - Solo: Adrian Smith)


Mère Nature je t'entends
Sacrifice, maintenant uni

Le niveau croissant des marées les protège
Guardiens de la déesse en enfer
Tenant les puissances des mystiques au fond d'eux
Dix-neuf vierges guardiennes de l'Autre monde

Conflit mortel issu d'une légende celtique
Nul autre que sept ne sont revenus d'Avalon

Mère Nature je te sens
Ma renaissance désormais terminée

Déesse-mère de la fertilité
Célébration, les premières graines plantées
Les fruits de son corps débordant
De l'effigie de paille
Vous prierez pour eux tous

L'image de la déesse-mère
Paraissant endormie aux yeux des morts
La gerbe de l'épi est brisée
C'est la fin de la récolte
Jetez les morts sur le bûcher funéraire

Avoir la foi des autres
Et chercher l'île afin de leur faire un signe
Fertilité, de toutes les mères
Se tiennent en silence attendant leur tour

Le portail vers Avalon
L'île où les âmes des morts renaissent
Amenés ici pour mourir et y être
Portés en terre afin d'y renaître

Je l'entends pleurer les larmes d'un ange
Les voix que j'entends dans ma tête
Bénissent les fruits qui sont l'essence de la terre
Mère Nature sang béni des morts

L'eau des rivières et des canaux monte rapidement
Et déborde et inonde le pays
La mer reviendra de nouveau juste pour les cacher
Les âmes perdues sur l'île des morts
 
   
STARBLIND
( Adian Smith / Steve Harris / Bruce Dickinson )
7:48
   
Take my eyes the things I've seen
In this world coming to an end
My reflection fades I'm weary
Of these earthly bones and skin

You may pass through me and leave no trace
I have no mortal face
Solar winds are whispering
You may hear me call

We can shed our skins and swim
Into the darkened void beyond
We will dance among the worlds
That orbit stars that aren't our sun
All the oxygen that trapped us
In a carbon spider's web
Solar winds are whispering,
You may hear the sirens of the dead

Let the elders do their parley
Meant to satisfy our lust
Leaving Damocles still hanging
Over all their promised trust
Walk away from freedoms
Offered by the jailers in their cage
Step into the light startripping
Over mortals in their rage

Starblind with sun
The stars are one
We are the light that brings the end of night

(1:59 - Solo: Adrian Smith)

Starblind with sun
The stars are one
We are with the Goddess of the Sun tonight

The preacher loses face with Christ
Religion's cruel device is gone
Empty flesh and hollow bones
Make pacts of love but die alone

The crucible of pain will forge
The blanks of sin begin again
You are free to choose
A life to live or one that's left to lose

(2:34 - Solo: Adrian Smith)

Virgins in the teeth of God
Are meat and drink to feed the damned
You may pass through me and I will feel
The life that you live less
Step into my light startripping

(3:04 - Solo: Adrian Smith)

We will rage against the night
Walk away from comfort
Offered by your citizens of death

Starblind with sun
The stars are one
We are the light that brings the end of night

Starblind with sun
The stars are one
We are with the Goddess of the Sun tonight

Take my eyes for what I've seen
I will give my sight to you
You are free to choose whatever
Life to live or life to lose
Whatever god you know
He knows you better than you believe
In your once and future grave
You'll fall endlessly deceived

(4:15 - Solo: Adrian Smith)
(4:43 - Solo: Dave Murray)
(4:53 - Solo: Adrian Smith)
(5:47 - Solo: Adrian Smith)

Look into our face reflected
In the moonglow in your eyes
Remember you can choose to look
But not to see and waste your hours
You believe you have the time
But I tell you your time is short
See your past and future all the same
And it cannot be bought

Starblind with sun
The stars are one
We are the light that brings the end of night

> Starblind with sun
The stars are one
We are with the Goddess of the Sun tonight

Take my eyes for what I've seen
I will give my sight to you
You are free to choose whatever
Life to live or life to lose
Whatever god you know
He knows you better than you believe
In your once and future grave
You'll fall endlessly deceived

The preacher loses face with Christ
Religion's cruel device is gone
Empty flesh and hollow bones
Make pacts of love but die alone
Prenez mes yeux, les choses que j'ai vues
Dans ce monde dont la fin est proche
Mon reflêt s'estompe, je suis fatigué
De ces os et de cette chair terrestres

Vous me traverserez peut-être sans laisser de traces
Je n'ai pas de visage mortel
Les vents solaires murmurent
Yous m'entendrez peut-être appeler

Nous pouvons nous dépouiller et nager
Au-delà, dans le vide obscurci
Nous danserons au sein de mondes
Qui orbitent autour d'étoiles qui ne sont pas notre soleil
Tout l'oxygène qui nous a pris au piège
D'une toile d'araignée de carbone
Les vents solaires murmurent
Vous entendrez peut-être les sirènes des morts

Laissez les anciens parler
Cherchant à satisfaire notre convoitise
Laissant Damocles toujours en suspens
Au-dessus de toute leur confiance promise
Éloignez-vous des libertés
Offertes par les geôliers dans leur cage
Entrez dans la lumière, voyage dans les étoiles
Par des mortels dans leur rage

Aveuglés par les étoiles, par le soleil
Les étoiles ne font qu'un
Nous sommes la lumière qui met fin à la nuit

(1:59 - Solo: Adrian Smith)

Aveuglés par les étoiles, par le soleil
Les étoiles ne font qu'un
Nous sommes avec la déesse du soleil ce soir

Le prédicateur perd la face avec le Christ
Le cruel appareil de la religion n'est plus
Chair vide et os creux
Font des pactes d'amour mais meurent seuls

Le creuset de douleur forgera
Les péchés à blanc recommencent
Vous êtes libres de choisir
Une vie à vivre ou une qui est à perdre

(2:34 - Solo: Adrian Smith)

Les vierges entre les dents de Dieu
Sont la viande et la boisson qui nourrissent les damnés
Vous me traverserez peut-être et je sentirai
La vie que vous vivotez
Entrez dans ma lumière, voyage dans les étoiles

(3:04 - Solo: Adrian Smith)

Nous enragerons contre la nuit
Nous nous éloignerons du confort
Offert par vos citoyens de la mort

Aveuglés par les étoiles, par le soleil
Les étoiles ne font qu'un
Nous sommes la lumière qui achève la nuit

Aveuglés par les étoiles, par le soleil
Les étoiles ne font qu'un
Nous sommes avec la déesse du soleil ce soir

Prenez de mes yeux pour voir ce que j'ai vu
Je vous donnerai ma vue
Vous êtes libres de choisir n'importe quelle
Vie à vivre ou vie à perdre
Quel que soit le dieu que vous connaissez
Il vous connaît mieux que vous-même
Dans votre unique et inexorable tombe
Vous tomberez infiniment trompés

(4:15 - Solo: Adrian Smith)
(4:43 - Solo: Dave Murray)
(4:53 - Solo: Adrian Smith)
(5:47 - Solo: Adrian Smith)

Regardez notre visage réfléchi
Dans la lueur de la lune dans vos yeux
Rappelez-vous que vous pouvez choisir de regarder
Mais pas de voir et de perdre votre temps
Vous croyez avoir le temps
Mais je vous dis que votre temps est compté
Voyez votre passé et votre avenir identiques
Et on ne peut l'acheter

Aveuglés par les étoiles, par le soleil
Les étoiles ne font qu'un
Nous sommes la lumière qui achève la nuit

Aveuglés par les étoiles, par le soleil
Les étoiles ne font qu'un
Nous sommes avec la déesse du soleil ce soir

Prenez de mes yeux pour voir ce que j'ai vu
Je vous donnerai ma vue
Vous êtes libres de choisir n'importe quelle
Vie à vivre ou vie à perdre
Quel que soit le dieu que vous connaissez
Il vous connaît mieux que vous-même
Dans votre unique et inexorable tombe
Vous tomberez infiniment trompés

Le prédicateur perd la face avec le Christ
Le cruel appareil de la religion n'est plus
Chair vide et os creux
Font des pactes d'amour mais meurent seuls
 
   
THE TALISMAN
( Janick Gers / Steve Harris )
9:03
   
When I stand and look about the port
And contemplate my life
Will I ever see my countrymen again
As the captain calls us on the deck
I take my things and walk
To the harbourside I glance back one last time

Fleeing our nation
Our problems we leave behind
Ships by the tenfold
Sail out on the tide
We are pleased to be out
And embracing the open sea
Free from our troubles
And more free from Thee

Inheritors unfulfilled reason behind us
We flee from what is not what is will be
We flee the earth and face our harsh reality
Will death be low mist
That hangs on the sea

We run from evil tongues
Rash judgements selfish men
Never to be seen on these shores again

As we sail into oceansize
And lose sight of land
A face of contentment around in the air
We're off now to seek all our fortunes
To the land of our dreams

Riding the waves
And the storm is upon us
The winds lash the sails
But the ropes keep them tight
Off in the distance a dark cloud approaching
None could imagine what there was to come
No there's no one going back
No there's not a second chance
As we strap onto the side
We pray to God that we won't die

As we ride the rough seas
As we soak from the ocean waves
I just hope for all our lives
And pray that I survive

Four ships are lost in the stormy conditions

The spirits of the sunken crews
Their phantoms follow us

Spirits sails they drive us on
Through the all consuming waves
Cold mortality no weapon
Against these ever raging seas

Four leagues and ten
And we hit storms again
We just can't get away
From the eye of the storm

The birds outsoar the raging storm
But we cannot escape it
Abandoned earth
That we now crave
Is many leagues from safe

Holding on for our dear lives
And we're praying once again
Rotten luck or just jonahed
The talisman is in my hand

Limbs fatigued trembling with cold
Blinded from the sea spray salt
Clasping anything we can hold
Heaven's rain upon us falls

Twenty days without a meal
And ten without fresh water still
Those that didn't die in storms
The scurvy rest did slaughter

Westward the tide
Westward we sail on
Westward the tide
Sail by the talisman

(5:56 - Solo: Janick Gers)

We approach the other side of the ocean
With the tide in our favour just for once
Welcome greeting our new land
The elation in our hearts
The excitement in our veins
As we sail towards the coastline
Of our golden promised land

Weary limbs fatigued away
I have no life left in me
No more strength and nothing left to give
Must find the will to live

Never thought that we could make it
Truly sight of shores divine
The sickness I am dying from
Never wanted it to end this way

Westward the tide
Westward we sail on
Westward the tide
Sail by the talisman

Westward the tide
Westward we sail on
Westward the tide
Sail by the talisman
Quand, debout, je regarde le port
Et que je contemple ma vie
Reverrai-je un jour mes compatriotes
Alors que le capitaine nous appelle sur le pont
Je prends mes affaires et me mets en marche
Je jette un dernier coup d'œil au port

Fuyant notre nation
Nous laissons nos problèmes derrière nous
Des navires par dizaines
Mettent les voiles avec la marée
Nous sommes contents d'être sortis
Et d'étreindre la haute mer
Libres de nos soucis
Et encore plus libres de Toi

Les raisons d'une insatisfaction immémoriale derrière nous
Nous fuyons ce qui n'est pas ce qui sera
Nous fuyons la terre et faisons face à notre dure réalité
La mort apparaîtra-t-elle sous la forme d'une brume
Flottant sur la mer

Nous fuyons les méchantes langues
Les jugements inconsidérés, les hommes égoïstes
On ne nous reverra jamais plus sur ces côtes

Alors que navigons vers l'immensité de l'océan
Et que nous perdons la terre de vue
Un air de satisfaction s'affiche sur les visages
Nous partons chercher fortune
Au pays de nos rêves

Chevauchant les vagues
Et la tempête est sur nous
Le vent fouette les voiles
Mais les cordages tiennent bon
De très loin un nuage noir approche
Aucun d'entre nous ne pouvait imaginer ce qui allait arriver
Non, personne ne reviendra
Non, il n'y a pas de deuxième chance
Alors que l'on s'amarre aux bordages
Nous prions Dieu de ne pas mourir

Alors que nous chevauchons les mers cahotiques
Alors que nous sommes trempés par les vagues de l'océan
J'espère seulement pour nos vies
Et je prie pour ma survie

Quatre bâtiments s'abîment dans la tempête

Les esprits des équipages noyés,
Leurs fantômes, nous suivent

Voiles spirituelles, ils nous conduisent en avant
À travers les vagues qui ravagent tout
La mortalité froide n'est pas une arme
Contre ces mers faisant toujours rage

Quatorze lieues
Et nous sommes de nouveau confrontés à des tempêtes
Nous n'arrivons vraiment pas à nous écarter
De l'oeil de la tempête

Les oiseaux volent au-dessus de la tempête qui fait rage
Mais nous ne pouvons y échapper
Et la terre que nous avons abandonnée
Que nous désirons désormais ardemment atteindre
Est encore à des lieues

Nous nous cramponnons pour survivre
Et nous prions à nouveau
Malchance ou subissant le sort de Jonas
Le talisman est dans ma main

Les membres fatigués, tremblant de froid
Aveuglés par le sel des embruns
Nous accrochant à tout ce qui nous tombe sous la main
La pluie des cieux tombe sur nous

Vingt jours sans un repas
Et encore dix sans eau douce
Ceux qui ne sont pas morts dans la tempête
Furent ravagés par le scorbut

Vers l'ouest le courant
Vers l'ouest nous navigons
Vers l'ouest le courant
Nous navigons avec le talisman

(5:56 - Solo: Janick Gers)

Nous approchons de l'autre côté de l'océan
Avec le courant en notre faveur pour une fois
Des hourras saluent notre nouvelle terre
L'allégresse dans nos cœurs
L'exaltation dans nos veines
Alors que nous mettons les voiles vers la côte
De notre terre promise dorée

Les membres épuisés, grande lassitude
Il ne reste plus de vie en moi
Plus de forces et plus rien à donner
Je dois trouver la volonté de vivre

Je n'aurais jamais pensé qui nous y arriverions
Vraiment, la vue des côtes est divine
Mais la maladie m'achève
Je n'avais jamais voulu que cela finisse ainsi

Vers l'ouest le courant
Vers l'ouest nous navigons
Vers l'ouest le courant
Nous navigons avec le talisman

Vers l'ouest le courant
Vers l'ouest nous navigons
Vers l'ouest le courant
Nous navigons avec le talisman
 
   
THE MAN WHO WOULD BE KING
( Dave Murray / Steve Harris )
8:28
   
As he travels on the beast of burden
Moving up along the mountain side
As he gazes looking down the valley
No regrets but his pride

As he journeys across mountain passes
Insignificance sweeps over him
His reflection of the beauty around him
Feeling empty inside

He is running from his wildest thoughts
He is running from his everything
He is looking now to find something
Hoping he could be saved

He's searching for the answer now
It's something that he's managed to avoid up 'til now
Real conviction that he craves
He needs to find the answer sooner than later

Pushed himself to the limits
He had to strive for all the harder things in life
But what the cost to giving now
His life and time are the only things that he has

Life is is not a rehearsal
All he has is the one chance
To get it right
Leaving really is only way to know

Maybe one day they'll forgive him
What he's done
But now the pain of lying
Too early in the grave

Destiny, no good to hide away
Penance now will be his only way
Understand, no good to run away
Penance now will be his saving grace

(3:57 - Solo: Dave Murray)

He tries to make his peace with God
All is forgivable but it's left a little late
Trying something that he's not
Is it possible to change such a lot

He's taken someone's life away
There's not a day that goes
By he regrets what he's done
He should have found another way
But the good book says an eye for an eye

In reflecting on decisions that were made
On the judgements that will haunt him 'til his grave
No-one has the right to take another life
But in his mind he had no choice
So be it

Destiny, no good to hide away
Penance now will be his only way
Understand, no good to run away
Penance now will be his saving grace

Destiny, no good to hide away
Penance now will be his only way
Understand, no good to run away
Penance now will be his saving grace

Far, far away
The man who would be king
Far, far away
The man who would be king
So far away
The man who would be king
So far away
The man who would be king
Alors qu'il voyage sur la bête de somme
Remontant le flanc de la montagne
Alors qu'il fixe la vallée en contrebas
Pas de regrets seulement sa fierté

Alors qu'il franchit les cols de montagne
L'insignifiance le submerge
Son reflêt de la beauté qui l'entoure
Il se sent vide en-dedans

Il fuit ses pensées les plus folles
Il fuit tout ce qui est lui
Il est désormais à la recherche de quelque chose
Espérant être sauvé

Il est désormais à la recherche de la réponse
Quelque chose qu'il a réussi à éviter jusqu'à présent
La véritable conviction qu'il désire tant
Il a besoin de trouver la réponse le plus tôt possible

Il s'est poussé jusqu'aux limites
Il a dû lutter pour les choses les plus dures de la vie
Mais quel prix y donner maintenant
Sa vie et son temps sont les seules choses qu'il possède

La vie n'est pas une répétition
Tout ce qu'il lui reste est cette unique chance
De faire ce qui est juste
Partir est vraiment le seul moyen de savoir

Un jour peut-être lui pardonneront-ils
Ce qu'il a fait
Mais désormais la douleur d'être couché
Trop tôt dans la tombe

La destinée inutile de s'en cacher
La pénitence sera désormais sa seule issue
Comprenez, il est inutile de fuir
La pénitence sera désormais son salut

(3:57 - Solo: Dave Murray)

Il tente de se réconcilier avec Dieu
Tout peut être pardonné mais il est un peu tard
Tentant quelque chose qu'il n'est pas
Est-il possible de changer tant que ça

Il a pris la vie de quelqu'un
Il ne se passe pas un seul jour
Sans qu'il regrette ce qu'il a fait
Il aurait dû trouver un autre moyen
Mais le livre sacré dit œil pour œil

En réfléchissant aux décisions qui furent prises
Aux jugements qui le hanteront jusqu'à sa tombe
Personne n'a le droit de prendre la vie d'un autre
Mais selon lui il n'avait pas le choix
Alors qu'il en soit ainsi

La destinée inutile de s'en cacher
La pénitence sera désormais sa seule issue
Comprenez, il est inutile de fuir
La pénitence sera désormais son salut

La destinée inutile de s'en cacher
La pénitence sera désormais sa seule issue
Comprenez, il est inutile de fuir
La pénitence sera désormais son salut

Loin, très très loin
L'homme qui voulut être roi
Loin, très très loin
L'homme qui voulut être roi
Si loin
L'homme qui voulut être roi
Si loin
L'homme qui voulut être roi
   
   
WHEN THE WILD WIND BLOWS
( Steve Harris )
11:02
   
Have you heard
What they said on the news today?
Have you heard
What is coming to us all?
That the world as we know it
Will be coming to an end
Have you heard? Have you heard?

He sees them in the distance
When the darkened clouds roll
He could feel tension in the atmosphere
He would look in the mirror
See an old man now
Does it matter they survive somehow?

They said there's nothing
Can be done about the situation
They said there's nothing
You can do at all
To sit and wait around
For something to occur
Did you know? Did you know?

As he stares across the garden
Looking at the meadows
And wonders if they'll ever grow again
The desperation of the situation
Getting graver
Getting ready
When the wild wind blows

Have you seen
What they said on the news today?
Have you heard
What they said about us all?
Do you know what is happening
To just every one of us?
Have you heard? Have you heard?

There will be a catastrophe
The like we've never seen
There will be something
That will light the sky
That the world as we know it
It will never be the same
Did you know? Did you know?

He carries everything into the shelter not a fuss
Getting ready when the moment comes
He has enough supplies
To last them for a year or two
Good to have because you never know

They tell us nothing
That we don't already know about
They tell us nothing
That is real at all
They only fill us
With the stuff that they want
Did you know? Did you know?

He's nearly finished
With the preparations for the day
He's getting tired
That'll do for now
They are preparing
For the very worst to come to them
Getting ready
When the wild wind blows

He sees the picture on the wall
It's falling down
Upside down
He sees a teardrop from his wife
Roll down her face
Saying Grace
Remember times they had
They flash right through his mind
Left behind
Of a lifetime spent together
Long ago
Will be gone

(4:42 - Solo: Adrian Smith)
(5:22 - Solo: Dave Murray)
(5:48 - Solo: Janick Gers)

They've been preparing
For some weeks now
For when the crucial moment comes
To take their refuge in the shelter
Let them prepare
For what will come

They make a tea and sit there waiting
They're in the shelter feeling snug
Not long to wait for absolution
Don't make a fuss just sit and wait

Can't believe all the lying
All the screens are denying
That the moments of truth have begun

Can't you see it on the TV?
Don't believe them in the least bit
Now the days of our ending have begun

Say a prayer when it's all over
Survivors unite all as one
Got to try and help each other
Got the will to overcome

I can't believe all the lying
All the screens are denying
That the moments of truth have begun

Can't you see it on the TV?
Don't believe them in the least bit
Now the days of our ending have begun

(8:39 - Solo: Janick Gers)

When they found them
Had their arms wrapped around each other
Their tins of poison laying near by their clothes
The day they both mistook
An earthquake for the fallout
Just another when the wild wind blows
Avez-vous entendu
Ce qu'ils ont dit aux infos aujourd'hui ?
Avez-vous entendu
Ce qui va nous arriver à tous ?
Que le monde tel qu'on le connaît
Touche à sa fin
Avez-vous entendu ? Avez-vous entendu ?

Il les voit au loin
Quand les nuages sombres arrivent
Il peut sentir la tension dans l'atmosphère
Il regarde dans le miroir
Il voit un vieil homme maintenant
Cela importe-t-il vraiment qu'ils survivent de toute manière ?

Ils ont dit que rien
Nne peut être fait devant la situation
Ils ont dit qu'il n'y a rien
Du tout à faire
Que rester assis à attendre
Que quelque chose se passe
Le saviez-vous ? Le saviez-vous ?

Alors qu'il regarde les prés
Au-delà du jardin
Et se demande s'ils repousseront
Le désespoir de la situation
S'amplifiant encore et encore
Il se prépare
Pour le souffle du vent sauvage

Avez-vous vu
Ce qu'ils ont dit aux infos aujourd'hui ?
Avez-vous entendu
Ce qu'ils disent de nous tous ?
Savez-vous ce qu'il est en train d'arriver
À chacun d'entre nous ?
Avez-vous entendu ? Avez-vous entendu ?

Il va y avoir une catastrophe
Comme on n'en a jamais vu
Quelque chose
Va enflammer le ciel
Que le monde tel qu'on le connaît
Ne sera plus jamais le même
Le saviez-vous ? Le saviez-vous ?

Il emporte tout dans l'abri sans faire de manières
Se préparant pour quand le moment viendra
Il a suffisamment de provisions
Pour leur durer un an ou deux
C'est toujours ça car on ne sait jamais

Ils ne nous disent rien
Qu'on ne sache déjà
Ils ne nous disent rien
Qui soit vrai du tout
Ils ne nous servent
Que ce qu'ils veulent bien
Le saviez-vous ? Le saviez-vous ?

Il en a presque fini
Avec les préparatifs de la journée
Il commence à fatiguer
Ça ira pour le moment
Ils se préparent
À ce que le pire leur arrive/nobr>
Ils se préparent
Pour le souffle du vent sauvage

Il voit la photo sur le mur
Elle tombe
La tête en bas
Il voit une larme couler
Sur la joue de sa femme
Alors qu'elle prie
Se souvenant des moments qu'ils ont eus
Ils surgissent dans son esprit
Laissé derrière
D'une vie passée ensemble
Il y a longtemps
Ils s'évanouiront

(4:42 - Solo: Adrian Smith)
(5:22 - Solo: Dave Murray)
(5:48 - Solo: Janick Gers)

Ils se préparent
Depuis quelques semaines déjà
Pour quand le moment crucial arrivera
À se réfugier dans l'abri
Qu'ils se préparent donc
Pour ce qui va arriver

Ils préparent un thé et attendent, assis là
Ils sont dans l'abri se sentant à l'aise
Il reste peu de temps à attendre avant l'absolution
Pas de manières, restons juste assis et attendons

C'est incroyable tous ces mensonges
Tous les écrans ne font que nier
Que l'instant de vérité a commencé

Ne le voyez-vous pas à la télé ?
Ne croyez pas le moindre mot de ce qu'ils disent
Maintenant la fin des temps a commencé

Dites une prière quand tout sera fini
Que les survivants s'unissent, tous ne faisant qu'un
Il va falloir essayer de s'entraider
Il va falloir avoir la volonté de survivre

Je ne peux croire tous ces mensonges
Tous les écrans ne font que nier
Que l'instant de vérité a commencé

Ne le voyez-vous pas à la télé ?
Ne croyez pas le moindre mot de ce qu'ils disent
Maintenant la fin des temps a commencé

(8:39 - Solo: Janick Gers)

Quand on les a trouvés
Ils se tenaient dans les bras l'un de l'autre
Leurs fioles de poison près de leurs vêtements
Le jour où ils ont tous deux pris
Un tremblement de terre pour des retombées atomiques
Juste un autre jour, quand souffle le vent sauvage
 
 
© Copyright maiden.ch 1999-2016 / Vevey / Suisse
Dernière mise à jour : 27.08.2017