Discographie >> Albums >> Rock In Rio
Nous sommes le 21 Nov 2017, il est 16:58
 
ROCK IN RIO
 
 
   

 

1. Into
2. The Wicker Man
3. Ghost Of The Navigator
4. Brave New World
5. Wrathchild
6. 2 Minutes To Midnight
7. Blood Brother
8. Sign Of The Cross
9. The Mercenary
10. The Trooper
11. Dream Of Mirrors
12. The Clansman
13. The Evil That Men Do
14. Fear Of The Dark
15. Iron Maiden
16. The Number Of The Beast
17. Hallowed Be Thy Name
18. Sanctuary
19. Run To The Hills

Vidéos :
1. Brave New World
2. A Day In The Life

 
Réalisé le 25/03/02
Produit par Kevin Shirley
Chart position : ?
Co-produit par Steve Harris
 
Arrangé et mixé par Kevin "Caveman" Shirley
 
Enregistré au Rock In Rio le 19 janvier 2001
 
Géré par Rod Smalwood, Andy Taylor et Merk Mercuriadis
Pour Sanctuary Music Management Ltd.
Durée totale : 116:14
Illustré par Mick Hutson et Dean Karr
   
   
Singles
   

Run To The Hills
 
   
INTRO
( Jerry Goldsmith)
1:56

 

Instrumental
"Arthur's Farewell"

 
   
THE WICKER MAN
( Adrian Smith / Steve Harris / Bruce Dickinson )
4:42
   

Hand of fate is moving
And the finger points to you
He knocks you to your feet
And so what are you gonna do
Your tongue has frozen
Now you've got something to say
The piper at the gates of dawn
Is calling you his way

You watch the world exploding
Every single night
Dancing in the sun
A newborn in the light
Say goodbye to gravity
And say goodbye to death
Hello to eternity
And live for every breath

Your time will come
Your time will come
Your time will come
Your time will come

The ferryman wants his money
You ain't going to give it back
He can push his own boat
As you set up off the track
Nothing you can contemplate
Will ever be the same
Every second is a new spark
Sets the universe aflame

You watch the world exploding
Every single night
Dancing in the sun
A newborn in the light
Brothers and their fathers
Joining hands and make a chain
The shadow of the Wicker Man
Is rising up again

Your time will come
Your time will come
Your time will come
Your time will come

(2:33 – Solo : Adrian Smith)

Your time will come
Your time will come
Your time will come
Your time will come
Your time will come
Your time will come
Your time will come
Your time will come

La main du destin se déplace
Et te montre du doigt
Il te remet brutalement sur tes pieds
Et alors que vas-tu faire
Tu as avalé ta langue
Maintenant que tu as quelque chose à dire
Le joueur de flûte aux portes de l'aube
T'appelle à lui

Tu regardes le monde exploser
Chaque soir
Dansant au soleil
Un nouveau-né dans la lumière
Dis adieu à la gravité
Et dis adieu à la mort
Bonjour à l'éternité
Et vis pour chaque souffle

Ton heure viendra
Ton heure viendra
Ton heure viendra
Ton heure viendra

Le batelier veut son argent
Mais tu ne vas pas lui rendre
Il peut pousser sa propre barque
Alors que tu poursuis ton chemin
Rien de ce que tu peux contempler
Ne sera plus jamais pareil
Chaque seconde est une nouvelle étincelle
Qui enflamme l'univers

Tu regardes le monde exploser
Chaque soir
Dansant au soleil
Un nouveau-né dans la lumière
Les frères et leurs pères
Se tenant la main pour former une chaîne
L'ombre de l'homme d'osier
Se profile de nouveau

Ton heure viendra
Ton heure viendra
Ton heure viendra
Ton heure viendra

(2:33 – Solo : Adrian Smith)

Ton heure viendra
Ton heure viendra
Ton heure viendra
Ton heure viendra
Ton heure viendra
Ton heure viendra
Ton heure viendra
Ton heure viendra

   
   
GHOST OF THE NAVIGATOR
( Janick Gers / Bruce Dickinson  / Steve Harris )
6:49
   

I have sailed to many lands
Now I make my final journey
On the bow I stand, west is where I go
Through the night I plough, still my heart
Calculate and pray
As the compass swings, my will is strong
I will not be led astray
Mysteries of Time clouds that hide the sun
But I know... but I know... but I know

I see the ghosts of navigators
But they are lost
As they sail into the sunset
They'll count the cost
As their skeletons accusing
Emerge from the sea
The sirens of the rocks
They beckon me

Take my heart and set it free
Carried forward by the waves
Nowhere left to run, navigator's son
Chasing rainbows all my days

Where I go I do not know
I only know the place I've been
Dreams they come and go, ever shall be so
Nothing's real until you feel

I steer between the crashing rocks
The sirens call my name
Lash my hands onto the helm
Blood surging with the strain
I will not fail now
As sunrise comes the darkness left behind
For eternity I follow on there is no other way
Mysteries of Time clouds that hide the sun
But I know... I know...

I see the ghosts of navigators
But they are lost
As they sail into the sunset
They'll count the cost
As their skeletons accusing
Emerge from the sea
The sirens of the rocks
They beckon me

Take my heart and set it free
Carried forward by the waves
Nowhere left to run, navigator's son
Chasing rainbows all my days

Where I go I do not know
I only know the place I've been
Dreams they come and go, ever shall be so
Nothing's real until you feel

(4:35 – Solo : Janick Gers)

I see the ghosts of navigators
But they are lost
As they sail into the sunset
They'll count the cost
As their skeletons accusing
Emerge from the sea
The sirens of the rocks
They beckon me

Take my heart and set it free
Carried forward by the waves
Nowhere left to run, navigator's son
Chasing rainbows all my days

Where I go I do not know
I only know the place I've been
Dreams they come and go, ever shall be so
Nothing's real until you feel

J'ai navigué vers bien des rivages
À présent c'est mon dernier voyage
Je me tiens à la proue, l'Ouest est ma destination
Dans la nuit j'avance péniblement, calme mon cœur
Calcule et prie
Alors que la boussole s'affole ma volonté reste forte
Je ne me laisserai pas égarer
Les mystères du Temps, les nuages qui cachent le soleil
Mais je sais... mais je sais... mais je sais

Je vois les fantômes de navigateurs
Mais ils sont perdus
Alors qu'ils font voile vers le couchant
Ils feront les comptes
Alors que leurs squelettes accusateurs
Émergent de la mer
Les sirènes sur leurs écueils
Me font signe

Prends mon cœur et libère-le
Emporté en avant par les vagues
Nulle part où fuir, fils de navigateur
Poursuivant les arcs-en-ciel chaque jour durant

Où je vais je l'ignore
Je ne connais que l'endroit où je suis allé
Les rêves vont et viennent, il en sera toujours ainsi
Rien n'est réel tant qu'on ne l'a pas ressenti

Je manœuvre entre les écueils
Les sirènes appellent mon nom
Je m'attache les mains à la barre
Le sang affluant sous l'effort
Je n'échouerai pas maintenant
Alors que le soleil se lève et que la nuit recule
Éternellement je poursuis il n'y a pas d'autre issue
Les mystères du Temps, les nuages qui cachent le soleil
Mais je sais... je sais...

Je vois les fantômes de navigateurs
Mais ils sont perdus
Alors qu'ils font voile vers le couchant
Ils feront les comptes
Alors que leurs squelettes accusateurs
Émergent de la mer
Les sirènes sur leurs écueils
Me font signe

Prends mon cœur et libère-le
Emporté en avant par les vagues
Nulle part où fuir, fils de navigateur
Poursuivant les arcs-en-ciel chaque jour durant

Où je vais je l'ignore
Je ne connais que l'endroit où je suis allé
Les rêves vont et viennent, il en sera toujours ainsi
Rien n'est réel tant qu'on ne l'a pas ressenti

(4:35 – Solo : Janick Gers)

Je vois les fantômes de navigateurs
Mais ils sont perdus
Alors qu'ils font voile vers le couchant
Ils feront les comptes
Alors que leurs squelettes accusateurs
Émergent de la mer
Les sirènes sur leurs écueils
Me font signe

Prends mon cœur et libère-le
Emporté en avant par les vagues
Nulle part où fuir, fils de navigateur
Poursuivant les arcs-en-ciel chaque jour durant

Où je vais je l'ignore
Je ne connais que l'endroit où je suis allé
Les rêves vont et viennent, il en sera toujours ainsi
Rien n'est réel tant qu'on ne l'a pas ressenti

   
   
BRAVE NEW WORLD
( Dave Murray / Steve Harris / Bruce Dickinson )
6:07
   

Dying swans twisted wings
Beauty not needed here
Lost my love, lost my life
In this garden of fear
I have seen many things
In a lifetime alone
Mother love is no more
Bring this savage back home

Wilderness house of pain
Makes no sense of it all
Close this mind dull this brain
Messiah before his fall
What you see is not real
Those who know will not tell
All is lost sold your souls
To this brave new world

A brave new world
In a brave new world
A brave new world
In a brave new world
In a brave new world
A brave new world
In a brave new world
A brave new world

Dragon kings dying queens
Where is salvation now
Lost my life lost my dreams
Rip the bones from my flesh
Silent screams laughing here
Dying to tell you the truth
You are planned and you are damned
In this brave new world

A brave new world
In a brave new world
A brave new world
In a brave new world
In a brave new world
A brave new world
In a brave new world
A brave new world

(3:59 – Solo : Janick Gers)
(4:33 – Solo : Dave Murray)

A brave new world
In a brave new world
A brave new world
In a brave new world
In a brave new world
A brave new world
In a brave new world
A brave new world

Dying swans twisted wings
Bring this savage back home

Cygnes mourants aux ailes tordues
La beauté n'est pas de mise ici
J'ai perdu mon amour, j'ai perdu ma vie
Dans ce jardin de peur
J'ai vu bien des choses
Rien qu'au cours d'une vie
L'amour maternel n'est plus
Ramenez ce sauvage chez lui

Étendue désertique, maison de douleur
Cela n'a plus aucun sens
Ferme cet esprit, engourdis ce cerveau
Un messie avant sa chute
Ce que vous voyez n'est pas réel
Ceux qui savent ne diront rien
Tout est perdu, vos âmes vendues
À ce meilleur des mondes

Un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Un meilleur des mondes

Rois-dragons, reines mourantes
Où est le salut à présent
J'ai perdu ma vie, j'ai perdu mes rêves
Arrache les os de ma chair
Cris silencieux riant ici
Mourant pour vous dire la vérité
Vous êtes dirigés et vous êtes damnés
Dans ce meilleur des mondes

Un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Un meilleur des mondes

(3:59 – Solo : Janick Gers)
(4:33 – Solo : Dave Murray)

Un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Un meilleur des mondes
Dans un meilleur des mondes
Un meilleur des mondes

Cygnes mourants aux ailes tordues
Ramenez ce sauvage chez lui

   
   
WRATHCHILD
( Steve Harris )
3:06
   
I was born into a scene
Of angriness and greed
Of dominance and persecution
My mother was a queen
My dad i've never seen
I was never meant to be

And now i spend my time
Looking all around
For a man
Tthat's nowhere to be found
Until i find him
I'm never gonna stop searching
I'm gonna find my man
Gonna travel round

'Cause I'm a wrathchild
Well i'm a wrathchild
Yeah i'm a wrathchild
I'm coming to get you, oooh yeah!

(1:01-Solo: Dave Murray)

Some say it shouldn't matter
Ain't nothin' gonna alter
The course of my destination
I know i've got to find
Some serious peace of mind
Or I know I'll just go crazy

And now I spend my time
Looking all around
For a man
That's nowhere To be found
Until I find him
I'm never gonna stop searching
I'm gonna find my man
Gonna travel round

'Cause I'm a wrathchild
Well i'm a wrathchild
Yeah i'm a wrathchild
I'm coming to get you, oooh yeah!
Je suis né dans un lieu
De colère et de cupidité
De domination et de persecution
Ma mère était une reine
Mon père je ne l'ai jamais vu
Je n'était pas sensé exister

Et maintenant je passe mon temps
A chercher partout
Un homme
Que l'on ne trouve nulle part
Jusqu'à ce que je le trouve
Je ne m'arrêterai jamais de chercher
Je trouverai cet homme
Je vais voyager partout

Parce que je suis un enfant de la colère
Je suis un enfant de la colère
Ouais, je suis un enfant de la colère
Je vais t'attraper, oooh ouais !

(1:01-Solo: Dave Murray)

Certains disent que ça ne devrait pas compter
Rien ne va modifier
La trajectoire vers ma destination
Je sais que je dois trouver
une réelle paix de l'esprit
Sinon je sais que je vais devenir fou

Et maintenant je passe mon temps
A chercher partout
Un homme
Que l'on ne trouve nulle part
Jusqu'à ce que je le trouve
Je ne m'arrêterai jamais de chercher
Je trouverai cet homme
Je vais voyager partout

Parce que je suis un enfant de la colère
Je suis un enfant de la colère
Ouais, je suis un enfant de la colère
Je vais t'attraper, oooh ouais !
 
   
2 MINUTES TO MIDNIGHT
( Adrian Smith / Bruce Dickinson )
6:27
   
Kill for gain or shoot to maim
But we don't need a reason
The Golden Goose is on the loose
And never out the season
Blackened pride still burns inside
This shell of bloody treason
Here's my gun for a barrel of fun
For the love of living death

The killer's breed
or the Demon's seed
The glamour, the fortune, the pain
Go to war again
Blood is freedom's stain
But don't pray for my soul anymore

2 minutes to midnight
The hands that threaten doom
2 minutes to midnight
To kill the unborn in the womb

The blind men shows the creatures out
We'll show the unbeliviers
The Napalm screams of human flames
Of a prime time Belsen feast...
YEAH!

As the reasons for the carnage
cut their meat and lick the gravy
We oil the jaws of the war machine
And feed it with our babies

The killer's breed
Or the Demon's seed
The glamour, the fortune, the pain
Go to war again
Blood is freedom's stain
But don't pray for my soul anymore

2 minutes to midnight
The hands that threaten doom
2 minutes to midnight
To kill the unborn in the womb

(2:45-Solo: Dave Murray)
(3:06-Solo: Adrian Smith)


The body bags and little rags
of children torn in two
And the jellied brains of those who remain
To put the finger rights on you
As the Medmen play on words
And make us all dance to their song
To the tune of starving millions
To make a better kind of gun

The killer's breed
Or the Demon's seed
The glamour, the fortune, the pain
Go to war again
Blood is freedom's stain
But don't pray for my soul anymore

2 minutes to midnight
The hands that threaten doom
2 minutes to midnight
To kill the unborn in the womb

Midnight... Midnight... It's all right
Midnight... Midnight... all night

Tuer pour le gain ou tirer pour mutiler
mais nous n'avons pas besoin d'une raison
La poule aux oeufs d'or est lâchée
et jamais hors de saison
Une fierté carbonisée continue de brûler à l'intérieur
de cette enveloppe de trahison sanglante
Voici mon flingue pour un barillet de plaisir
pour l'amour de la mort vivante

La progéniture du tueur
ou la semence du Démon
La séduction, la fortune, la douleur
Retournez faire la guerre
le sang est la souillure de la liberté
Mais ne priez surtout plus jamais pour mon âme

Minuit moins deux
les aiguilles qui menacent de ruine
Minuit moins deux
pour tuer l'enfant dans le sein de sa mère

Les aveugles crient laissez sortir les créatures
nous allons montrer aux incroyants
Les hurlements napalmés de torches humaines
d'une fête à la Belsen à une heure de grande écoute...
OUAIS !

Alors que les responsables du carnage
coupent leur viande et lèchent la sauce
Nous huilons les mâchoires de la machine de guerre
et la nourrissons de nos bébés

La progéniture du tueur
ou la semence du Démon
La séduction, la fortune, la douleur
Retournez faire la guerre
le sang est la souillure de la liberté
Mais ne priez surtout plus jamais pour mon âme

Minuit moins deux
les aiguilles qui menacent de ruine
Minuit moins deux
pour tuer l'enfant dans le sein de sa mère

(2:45-Solo: Dave Murray)
(3:06-Solo: Adrian Smith)


Les sac de cadavres et les petites loques
D'enfants déchirés en deux
Et le cerveau gélifié de ceux qui restent
pour vous montrer du doigt
Alors que les fous jouent avec les mots
et nous font tous danser sur leur musique
Au son des millions d'affamés
pour fabriquer un meilleur modèle de flingue

La progéniture du tueur
ou la semence du Démon
La séduction, la fortune, la douleur
Retournez faire la guerre
le sang est la souillure de la liberté
Mais ne priez surtout plus jamais pour mon âme

Minuit moins deux
les aiguilles qui menacent de ruine
Minuit moins deux
pour tuer l'enfant dans le sein de sa mère

Minuit... minuit.... c'est toute la nuit
Minuit... minuit.... toute la nuit!

 
   
BLOOD BROTHERS
( Steve Harris )
7:15
   

And if you're taking a walk through the garden of life
What do you think you'd expect you would see?
Just like a mirror
Reflecting the moves of your life
And in the river reflections of me

Just for a second a glimpse of my father I see
And in a movement he beckons to me
And in a moment the memories are all that remain
And all the wounds are reopening again

We're blood brothers
We're blood brothers
We're blood brothers
We're blood brothers

And as you look all around at the world in dismay
What do you see, do you think we have learned
Not if you're taking a look at the war-torn affray
Out in the streets where the babies are burned

We're blood brothers
We're blood brothers
We're blood brothers
We're blood brothers

There are times when I feel I'm afraid for the world
There are times I'm ashamed of us all
When you're floating on all the emotion you feel
And reflecting the good and the bad

Will we ever know
What the answer to life really is?
Can you really tell me what life is?
Maybe all the things
That you know that are precious to you
Could be swept away by fate's own hand

We're blood brothers
We're blood brothers
We're blood brothers
We're blood brothers

(3:11 – Solo : Dave Murray)

When you think that we've used
All our chances
And the chance to make everything right
Keep on making the same old mistakes
Makes untipping the balance so easy
When we're living our lives on the edge
Say a prayer on the book of the dead

(5:43 – Solo : Janick Gers)

We're blood brothers
We're blood brothers
We're blood brothers
We're blood brothers

And if you're taking a walk through the garden of life...

Et si tu faisais un tour dans le jardin de la vie
Que crois-tu que tu t'attendrais à y voir ?
Tout comme un miroir
Renvoyant les mouvements de ta vie
Et dans la rivière des reflets de moi

Pendant une seconde j'entrevois mon père
Et d'un geste il me fait signe
Et en un instant les souvenirs sont tout ce qui reste
Et toutes les blessures s'ouvrent de nouveau

Nous sommes frères de sang
Nous sommes frères de sang
Nous sommes frères de sang
Nous sommes frères de sang

Et alors que tu regardes le monde avec consternation
Que vois-tu, crois-tu que nous ayons appris ?
Pas si tu jettes un œil à cette bagarre guerrière
Dans les rues où on brûle les bébés

Nous sommes frères de sang
Nous sommes frères de sang
Nous sommes frères de sang
Nous sommes frères de sang

Il y a des moments où j'ai peur pour le monde
Il y a des moments où j'ai honte de nous tous
Quand tu flottes sur toutes les émotions que tu ressens
Et que tu réfléchis au bien et au mal

Saurons-nous un jour
Quelle est vraiment la réponse à la vie ?
Peux-tu vraiment me dire ce qu'est la vie ?
Peut-être que toutes les choses
Dont tu sais qu'elles te sont précieuses
Pourraient être balayées par la main même du destin

Nous sommes frères de sang
Nous sommes frères de sang
Nous sommes frères de sang
Nous sommes frères de sang

(3:11 – Solo : Dave Murray)

Quand tu penses que nous avons épuisés
Toutes nos chances
Et la possibilité de corriger les choses
Continuant de faire les mêmes vieilles erreurs
Faisant tout basculer si facilement
Alors que nous vivons au bord du précipice
Dis une prière du livre des morts

(5:43 – Solo : Janick Gers)

Nous sommes frères de sang
Nous sommes frères de sang
Nous sommes frères de sang
Nous sommes frères de sang

Et si tu faisais un tour dans le jardin de la vie...

   
   
SIGN OF THE CROSS
( Steve Harris )
10:51
   

Eleven saintly shrouded men
Silhouettes stand against the sky
One in front with a cross held high
Come to wash my sins away

Standing alone in the wind and rain
Feeling the fear that is growing
Sensing the change in the tide again
Brought by the storm that is brewing
Feel the anxiety hold off the fear
Some of the doubt in the things you believe
Now that your faith will be put to the test
Nothing to do but await what is coming

Why then is God still protecting me
Even when I don't deserve it
Though I am blessed with an inner strength
Some they would call it a penance
Why am I meant to face this alone
Asking the question time and again
Praying to God won't keep me alive
Inside my head feel the fear start to rise

They'll be saying their prayers
When the moment comes
There'll be penance to pay
When it's judgement day
And the guilty'll bleed
When that moment comes
They'll be coming to claim
Take your soul away

The sign of the cross
The name of the rose
A fire in the sky
The sign of the cross

They'll be coming to bring the eternal flame
They'll be bringing us all immortality
Holding communion so the world be blessed
My creator, my God'll lay my soul to rest

The sign of the cross
The name of the rose
A fire in the sky
The sign of the cross

(8:14 – Solo : Dave Murray)
(8:34 – Solo : Janick Gers)

The sign of the cross
The name of the rose
A fire in the sky
The sign of the cross
The name of the rose
The sign of the cross

Lost the love of heaven above
Chose the lust of the earth below
Eleven saintly shrouded men
Came to wash my sins away

Onze hommes en saintes robes
Silhouettes se découpant sur le ciel
Un devant tenant haut une croix
Viennent me laver de mes péchés

Me tenant seul dans le vent et la pluie
Sentant la peur qui grandit
Ressentant à nouveau le changement de marée
Provoqué par la tempête qui couve
Sens l'anxiété tiens la peur éloignée
Quelques-uns des doutes sur ce à quoi tu crois
À présent que ta foi va être mise à l'épreuve
Rien à faire que d'attendre ce qui doit arriver

Pourquoi donc Dieu me protège-t-il encore
Même lorsque je ne le mérite pas
Bien que je sois doté d'une force intérieure
Certains appelleraient ça une pénitence
Pourquoi suis-je censé y faire face seul
Posant la question encore et encore
Prier Dieu ne me gardera pas en vie
Dans ma tête je sens la terreur commencer à monter

Ils diront leurs prières
Quand le moment viendra
Il faudra faire pénitence
Quand viendra le jour du jugement
Et les coupables saigneront
Quand ce moment viendra
Ils viendront réclamer
Ils emporteront ton âme

Le signe de croix
Le nom de la rose
Un feu dans le ciel
Le signe de croix

Ils viendront apporter la flamme éternelle
Ils nous apporteront à tous l'immortalité
Communiant pour bénir le monde
Mon créateur, mon Dieu fera que mon âme repose en paix

Le signe de croix
Le nom de la rose
Un feu dans le ciel
Le signe de croix

(8:14 – Solo : Dave Murray)
(8:34 – Solo : Janick Gers)

Le signe de croix
Le nom de la rose
Un feu dans le ciel
Le signe de croix
Le nom de la rose
Le signe de croix

J'ai perdu l'amour des cieux au-dessus
J'ai choisi l'attrait de la terre en bas
Onze hommes en saintes robes
Sont venus me laver de mes péchés

 
   
THE MERCENARY
( Janick Gers / Steve Harris )
4:43
   

Pay to kill, die to lose
Hunted, hunter which are you?
Diablo come again
To make trophies out of men
Lose your skin, lose your skull
One by one the sack is full
In the heat dehydrate
Know which breath will be your last

Nowhere to run, nowhere to hide
You've got to kill to stay alive
Nowhere to run, nowhere to hide
You've got to kill to stay alive

Show them no fear
Show them no pain
Show them no fear
Show them no pain
Show them no fear
Show them no pain
Show them no fear
Show them no pain

Human heart, human mind
Intellect intertwined
Focus sharp in the night
Watch the jungle burning bright
Toe to toe throw the line
Everyone's caught hand tied
Iron will, iron fist
How could it have come to this?

Nowhere to run, nowhere to hide
You've got to kill to stay alive
Nowhere to run, nowhere to hide
You've got to kill to stay alive

Show them no fear
Show them no pain
Show them no fear
Show them no pain
Show them no fear
Show them no pain
Show them no fear
Show them no pain

(3:02 – Solo : Dave Murray)
(3:20 – Solo : Adrian Smith)

Show them no fear
Show them no pain
Show them no fear
Show them no pain
Show them no fear
Show them no pain
Show them no fear
Show them no pain

Paie pour tuer, meurs si tu échoues
Proie, chasseur lequel es-tu ?
Diablo revient
Pour faire des hommes des trophées
Perds ta peau, perds ton crâne
Un par un le sac est plein
Dans la chaleur tu te déshydrates
Saches quel souffle sera ton dernier

Nulle part où fuir, nulle part où se cacher
Tu dois tuer pour rester en vie
Nulle part où fuir, nulle part où se cacher
Tu dois tuer pour rester en vie

Ne leur montre aucune peur
Ne leur montre aucune douleur
Ne leur montre aucune peur
Ne leur montre aucune douleur
Ne leur montre aucune peur
Ne leur montre aucune douleur
Ne leur montre aucune peur
Ne leur montre aucune douleur

Cœur humain, esprit humain
Intellect entrelacé
Concentre-toi bien dans la nuit
Regarde la jungle brûler
Pas à pas lance la ligne
Tout le monde se fait prendre les mains liées
Volonté de fer, poing de fer
Comment en est-on arrivé là ?

Nulle part où fuir, nulle part où se cacher
Tu dois tuer pour rester en vie
Nulle part où fuir, nulle part où se cacher
Tu dois tuer pour rester en vie

Ne leur montre aucune peur
Ne leur montre aucune douleur
Ne leur montre aucune peur
Ne leur montre aucune douleur
Ne leur montre aucune peur
Ne leur montre aucune douleur
Ne leur montre aucune peur
Ne leur montre aucune douleur

(3:02 – Solo : Dave Murray)
(3:20 – Solo : Adrian Smith)

Ne leur montre aucune peur
Ne leur montre aucune douleur
Ne leur montre aucune peur
Ne leur montre aucune douleur
Ne leur montre aucune peur
Ne leur montre aucune douleur
Ne leur montre aucune peur
Ne leur montre aucune douleur

   
   
THE TROOPER
( Steve Harris )
4:33
   

You'll take my life
But i'll take yours too
You'll fire your musket
But i'll run you through
So when you're waiting
For the next attack
You'd better sand
There's no turning back

The Bugles sounds and the charge begins
But on his battle field no ones wins
The smell of acrid smoke and horses brath
As i plunge on into certain death

Ooooooooh! Ooooooooh!

The horse he sweats with fear
We break to run
The mighty roar the Russian guns
And as we race toward the human wall
The screams of pain as my comrades fall

We hurdle bodies that lay on the ground
And the Russians fire another round
We get so near yet so far away
We don't live to fight another day

Ooooooooh! Ooooooooh!

(2:11-Solo: Adrian Smith)
(2:35-Solo: Dave Murray)


We get so close near enough to fight
When a Russian gets me in his sights
He pulls the Trigger and i feel the blow
A burst of rounds take my horse below

And as i lay there gazing at the sky
My body's num and my throat is dry
And as i lay forgooten and alone
Without a tear i draw my parting groan

Ooooooooh! Ooooooooh!

Tu vas prendre ma vie
Mais je prendrai la tienne aussi
Tu va tirer avec ton mousquet
Mais je vais te rentrer dedans
Alors quand tu attends
L'attaque suivante
Tu ferais mieux de te battre
On ne peut pas revenir en arrière

Le clairon sonne et la charge commence
Mais sur ce champ de bataille personne ne gagne
L'odeur âcre de la fumée et l'haleine des chevaux
Alors que je plonge vers une mort certaine

Ooooooooh! Ooooooooh!

Le cheval transpire de peur
Nous nous mettons à cavaler
Le puissant rugissement des canons Russes
Et alors que nous nous précipitons vers le mur humain
Les cris de douleur alors que mes camarades tombent

Nous sautons par-dessus les corps qui jonchent le sol
Et les Russes tirent une autre salve
Nous sommes si proches et pourtant si loin
Nous ne vivrons pas pour nous battre un autre jour

Ooooooooh! Ooooooooh!

(2:11-Solo: Adrian Smith)
(2:35-Solo: Dave Murray)


Nous sommes si proches assez près pour nous battre
Quand un Russe me met en joue
Il presse la détente et je ressens l'impact
Une rafale abat mon cheval

Et alors que je gis là regardant le ciel
Mon corps s'engourdit et ma gorge est sèche
Et alors que je gis oublié et seul
Sans une larme je pousse mon dernier râle

Ooooooooh! Ooooooooh!

 
   
DREAM OF MIRRORS
( Janick Gers / Steve Harris )
9:38
   

Have you ever felt the future is the past
But you don't know how...?
A reflected dream of a captured time
Is it really now, is it really happening?

Don't know why I feel this way
Have I dreamt this time, this place?
Something vivid comes again into my mind
And I think I've seen your face
Seen this room, been in this place
Something vivid comes again into my mind

All my hopes and expectations
Looking for an explanation
Have I found my destination?
I just can't take no more

The dream is true, the dream is true
The dream is true, the dream is true

Think I've heard your voice before
Think I've said these words before
Something makes me feel
I just might lose my mind
Am I still inside my dream?
Is this a new reality?
Something makes me feel
That I have lost my mind

All my hopes and expectations
Looking for an explanation
Coming to the realisation
That I can't see for sure

I only dream in black and white
I only dream 'cause I'm alive
I only dream in black and white To save me from myself
I only dream in black and white
I only dream 'cause I'm alive
I only dream in black and white
To save me from myself

The dream is true, the dream is true
The dream is true, the dream is true

I get up put on the light
Dreading the oncoming night
Scared to fall asleep
And dream the dream again
Nothing that I contemplate
Nothing that I can compare
To letting loose the demons
Deep inside my head

Dread to think what might be stirring
That my dream is reoccurring
Got to keep away from drifting
Saving me from myself

I only dream in black and white I only dream 'cause I'm alive
I only dream in black and white
To save me from myself
I only dream in black and white
I only dream 'cause I'm alive
I only dream in black and white
To save me from myself

Lost – In a dream of mirrors
Lost – In a paradox
Lost – And time is spinning
Lost – A nightmare I retrace

Lost – A hell that I revisit
Lost – Another time and place
Lost – A parallel existence
Lost – A nightmare I retrace

I only dream in black and white I only dream 'cause I'm alive
I only dream in black and white
To save me from myself
I only dream in black and white
I only dream 'cause I'm alive
I only dream in black and white
To save me from myself

(7:25 – Solo : Janick Gers)

I only dream in black and white I only dream 'cause I'm alive
I only dream in black and white
To save me from myself
I only dream in black and white
I only dream 'cause I'm alive
I only dream in black and white
To save me from myself

The dream is true, the dream is true
The dream is true, the dream is true

N'as-tu jamais senti que l'avenir est le passé
Mais tu ne sais pas comment...?
Un rêve reflété d'une époque captive
Est-ce vraiment maintenant, cela arrive-t-il vraiment ?

Je ne sais pas pourquoi je me sens comme ça
Ai-je rêvé ce moment, cet endroit ?
Quelque chose de très clair me vient à l'esprit
Et je pense avoir vu ton visage
Avoir vu cette pièce, être déjà allé dans cet endroit
Quelque chose de très clair me vient de nouveau à l'esprit

Tous mes espoirs et mes attentes
Cherchant une explication
Ai-je trouvé mon but ?
Je n'en peux simplement plus

Le rêve est réel, le rêve est réel
Le rêve est réel, le rêve est réel

Je pense avoir déjà entendu ta voix
Je pense avoir déjà prononcé ces mots
Quelque chose me dit
Que je vais simplement perdre la tête
Suis-je encore dans mon rêve ?
Est-ce une nouvelle réalité ?
Quelque chose me dit
Que j'ai perdu l'esprit

Tous mes espoirs et mes attentes
Cherchant une explication
Me rendant compte
Que je ne vois pas avec certitude

Je ne rêve qu'en noir et blanc
Je ne rêve que parce que je suis en vie
Je ne rêve qu'en noir et blanc Pour me préserver de moi-même
Je ne rêve qu'en noir et blanc
Je ne rêve que parce que je suis en vie
Je ne rêve qu'en noir et blanc
Pour me préserver de moi-même

Le rêve est réel, le rêve est réel
Le rêve est réel, le rêve est réel

Je me lève et j'allume la lumière
Terrifié de la nuit qui approche
Redoutant de m'endormir
Et de faire encore ce rêve
Il n'y a rien que je n'envisage
Rien que je ne puisse comparer
À l'intrusion des démons
Au plus profond de mon esprit

J'ai peur de penser à ce qui peut s'agiter
Que mon rêve est récurrent
Je dois m'empêcher d'aller à la dérive
Me sauver de moi-même

Je ne rêve qu'en noir et blanc
Je ne rêve que parce que je suis en vie
Je ne rêve qu'en noir et blanc Pour me préserver de moi-même
Je ne rêve qu'en noir et blanc
Je ne rêve que parce que je suis en vie
Je ne rêve qu'en noir et blanc
Pour me préserver de moi-même

Perdu – dans un rêve de miroirs
Perdu – dans un paradoxe
Perdu – et le temps tournoie
Perdu – un cauchemar sur lequel je reviens

Perdu – un enfer que je visite de nouveau
Perdu – un autre temps, un autre endroit
Perdu – une existence parallèle
Perdu – un cauchemar sur lequel je reviens

Je ne rêve qu'en noir et blanc
Je ne rêve que parce que je suis en vie
Je ne rêve qu'en noir et blanc Pour me préserver de moi-même
Je ne rêve qu'en noir et blanc
Je ne rêve que parce que je suis en vie
Je ne rêve qu'en noir et blanc
Pour me préserver de moi-même

(7:25 – Solo : Janick Gers)

Je ne rêve qu'en noir et blanc
Je ne rêve que parce que je suis en vie
Je ne rêve qu'en noir et blanc Pour me préserver de moi-même
Je ne rêve qu'en noir et blanc
Je ne rêve que parce que je suis en vie
Je ne rêve qu'en noir et blanc
Pour me préserver de moi-même


Le rêve est réel, le rêve est réel
Le rêve est réel, le rêve est réel

   
   
THE CLANSMAN
( Steve Harris )
9:30
   

Wake alone in the hills
With the wind in your face
It feels good to be proud
And be free and a race
That is part of a clan
And to live on highlands
And the air that you breathe
So pure and so clean

When alone on the hills
With the wind in your hair
With a longing to feel
Just to be free

It is the right to believe
In the need to be free
It's a time when you die
And without asking why
Can't you see what they do?
They are grinding us down
They are taking our land
That belongs to the clans

Not alone with a dream
Just a want to be free
With a need to belong
I am a clansman

Freedom! Freedom!
Freedom! Freedom!

It's a time wrought with fear
It's a land wrought with change
If ancestors could hear
What is happening now
They would turn in their graves
They would all be ashamed
That the land of the free
Has been written in chains

And I know what I want
When the timing is right
And I'll take what is mine
I am the clansman

And I swear to defend
And we'll fight to the end
And I swear
That I'll never be taken alive
And I know that we'll stand
And we'll fight for our land
And I swear that my bairns
Will be born free

And I know what I want
When the timing is right
And I'll take what I want
I am the clansman

Freedom! Freedom!
Freedom! Freedom!

(4:32 – Solo : Janick Gers)
(4:56 – Solo : Dave Murray)

No, no we can't let them take anymore
No we can't let them take anymore
We're the land of the free
No, no we can't let them take anymore
No we can't let them take anymore
We're the land of the free
No, no we can't let them take anymore
No we can't let them take anymore
We're the land of the free
No, no we can't let them take anymore
No we can't let them take anymore
We're the land of the free

Freedom! Freedom!
Freedom! Freedom!

It is the right to believe
In the need to be free
It's a time when you die
And without asking why
Can't you see what they do?
They are grinding us down
They are taking our land
That belongs to the clans

Not alone with a dream
Just a want to be free
With a need to belong
I am the clansman

And I know what I want
When the timing is right
And I'll take what is mine
I am the clansman

Freedom! Freedom!
Freedom! Freedom!

And I know what I want
When the timing is right
And I'll take what is mine
I am the clansman

Se réveiller seul dans les collines
Le vent caressant le visage
Cela fait du bien d'être fier
Et d'être libre et d'être d'une race
Qui fait partie d'un clan
Et de vivre dans les Hautes terres
Et l'air qu'on respire
Si pur et si frais

Quand on est seul dans les collines
Le vent dans les cheveux
Avec un désir de ressentir
Simplement d'être libre

C'est normal de croire
En la nécessité d'être libre
C'est un temps pour mourir
Sans demander pourquoi
Ne voyez-vous pas ce qu'ils font?
Ils nous écrasent complètement
Ils prennent notre terre
Qui appartient aux clans

Pas seul avec un rêve
Juste une volonté d'être libre
Avec un besoin d'appartenance
Je suis un homme du clan

Liberté ! Liberté !
Liberté ! Liberté !

C'est une époque forgée par la peur
C'est une terre forgée par le changement
Si les ancêtres pouvaient entendre
Ce qui se passe à présent
Ils se retourneraient dans leurs tombes
Ils auraient tous honte
Que la terre des hommes libres
Ait été enchaînée

Et je sais ce que je veux
Quand le moment sera venu
Alors je prendrai ce qui m'appartient
Je suis l'homme du clan

Et je jure de défendre
Et nous nous battrons jusqu'au bout
Et je jure
Qu'on ne me prendra jamais vivant
Et je sais que nous résisterons
Et que nous nous battrons pour notre terre
Et je jure que mes enfants
Naîtront libres

Et je sais ce que je veux
Quand le moment sera venu
Alors je prendrai ce que je veux
Je suis l'homme du clan

Liberté ! Liberté !
Liberté ! Liberté !

(4:32 – Solo : Janick Gers)
(4:56 – Solo : Dave Murray)

Non, non nous ne pouvons plus les laisser se servir
Non nous ne pouvons plus les laisser se servir
Notre terre est celle des hommes libres
Non, non nous ne pouvons plus les laisser se servir
Non nous ne pouvons plus les laisser se servir
Notre terre est celle des hommes libres
Non, non nous ne pouvons plus les laisser se servir
Non nous ne pouvons plus les laisser se servir
Notre terre est celle des hommes libres
Non, non nous ne pouvons plus les laisser se servir
Non nous ne pouvons plus les laisser se servir
Notre terre est celle des hommes libres

Liberté ! Liberté !
Liberté ! Liberté !

C'est normal de croire
En la nécessité d'être libre
C'est un temps pour mourir
Sans demander pourquoi
Ne voyez-vous pas ce qu'ils font?
Ils nous écrasent complètement
Ils prennent notre terre
Qui appartient aux clans

Pas seul avec un rêve
Juste une volonté d'être libre
Avec un besoin d'appartenance
Je suis un homme du clan

Et je sais ce que je veux
Quand le moment sera venu
Alors je prendrai ce qui m'appartient
Je suis l'homme du clan

Liberté ! Liberté !
Liberté ! Liberté !

Et je sais ce que je veux
Quand le moment sera venu
Alors je prendrai ce qui m'appartient
Je suis l'homme du clan

 
   
THE EVIL THAT MEN DO
( Adrian Smith / Bruce Dickinson / Steve Harris )
4:41
   

Love is a razor
And I walked the line on that silver blade
Slept in the dust with his daughter
Her eyes red with the slaughter of innocence
But I will pray for her
I will call her name out loud
I would bleed for her
If I could only see her now

Living on a razor's edge
Balancing on a ledge
Living on a razor's edge
Balancing on a ledge
Balancing on a ledge
Living on a razor's edge
Balancing on a ledge
You know, you know

The evil that men do lives on and on...
The evil that men do lives on and on...
The evil that men do lives on and on...
The evil that men do lives on and on...

Circle of fire my baptism of joy
At an end it seems
The seventh lamb slain
The Book of Life opens before me
And I will pray for you
Some day I may return
Don't you cry for me
Beyond is where I learn

Living on a razor's edge
Balancing on a ledge
Living on a razor's edge
You know, you know

The evil that men do lives on and on...
The evil that men do lives on and on...
The evil that men do lives on and on...
The evil that men do lives on and on...

(3:15 – Solo : Adrian Smith)

Living on a razor's edge
Balancing on a ledge
Living on a razor's edge
You know, you know

The evil that men do lives on and on...
The evil that men do lives on and on...
The evil that men do lives on and on...
The evil that men do lives on and on...

The evil, the evil, the evil that men do
The evil, the evil, the evil that men do

L'amour est un rasoir
Et je me suis promené sur le fil de cette lame argentée
J'ai couché dans la poussière avec sa fille
Ses yeux rougis par le massacre de l'innocence
Mais je prierai pour elle
Je hurlerai son nom
Je saignerais pour elle
Si je pouvais seulement la voir maintenant

Vivant sur le fil du rasoir
En équilibre sur le bord
Vivant sur le fil du rasoir
En équilibre sur le bord
En équilibre sur le bord
Vivant sur le fil du rasoir
Balancing on a ledge
Tu sais, tu sais

Le mal que font les hommes ne meurt jamais...
Le mal que font les hommes ne meurt jamais...
Le mal que font les hommes ne meurt jamais...
Le mal que font les hommes ne meurt jamais...

Cercle de feu mon baptême de joie
Semble s'achever
Le septième agneau égorgé
Le Livre de Vie s'ouvre devant moi
Et je prierai pour vous
Un jour je reviendrai peut-être
Ne pleurez pas pour moi
L'au-delà est où j'apprends

Vivant sur le fil du rasoir
En équilibre sur le bord
Vivant sur le fil du rasoir
Tu sais, tu sais

Le mal que font les hommes ne meurt jamais...
Le mal que font les hommes ne meurt jamais...
Le mal que font les hommes ne meurt jamais...
Le mal que font les hommes ne meurt jamais...

(3:15 – Solo : Adrian Smith)

Vivant sur le fil du rasoir
En équilibre sur le bord
Vivant sur le fil du rasoir
Tu sais, tu sais

Le mal que font les hommes ne meurt jamais...
Le mal que font les hommes ne meurt jamais...
Le mal que font les hommes ne meurt jamais...
Le mal que font les hommes ne meurt jamais...

Le mal, le mal, le mal que font les hommes
Le mal, le mal, le mal que font les hommes

 
   
FEAR OF THE DARK
( Steve Harris )
7:50
   

I am a man who walks alone
And when I'm walking a dark road
At night or strolling through the park
When the light begins to change
I sometimes feel a little strange
A little anxious when it's dark

Fear of the dark
Fear of the dark
I have a constant fear
That something's always near
Fear of the dark
Fear of the dark
I have a phobia
That someone's always there

Have you run your fingers down the wall
And have you felt your neck skin crawl
When you're searching for the light?
Sometimes when you're scared to take a look
At the corner of the room
You've sensed that something's watching you

Fear of the dark
Fear of the dark
I have a constant fear
That something's always near
Fear of the dark
Fear of the dark
I have a phobia
That someone's always there

Have you ever been alone at night
Thought you heard footsteps behind
And turned around and no-one's there?
And as you quicken up your pace
You find it hard to look again
Because you're sure there's someone there

Fear of the dark
Fear of the dark
I have a constant fear
That something's always near
Fear of the dark
Fear of the dark
I have a phobia
That someone's always there

(4:09 – Solo : Janick Gers)
(4:26 – Solo : Dave Murray)

Fear of the dark, fear of the dark
Fear of the dark, fear of the dark
Fear of the dark, fear of the dark
Fear of the dark, fear of the dark

Watching horror films the night before
Debating witches and folklore
The unknown troubles on your mind
Maybe your mind is playing tricks
You sense and suddenly eyes fix
On dancing shadows from behind

Fear of the dark
Fear of the dark
I have a constant fear
That something's always near
Fear of the dark
Fear of the dark
I have a phobia
That someone's always there

When I'm walking a dark road
I am a man who walks alone...

Je suis un homme qui marche seul
Et quand je marche le long d'une route sombre
La nuit ou que je me promène dans le parc
Quand la lumière commence à changer
Je me sens parfois un peu bizarre
Un peu anxieux quand il fait sombre

Peur du noir
Peur du noir
J'ai une peur constante
Que quelque chose soit toujours près
Peur du noir
Peur du noir
J'ai une phobie
Que quelqu'un soit toujours là

As-tu déjà passé tes doigts à tâton sur le mur
Et as-tu déjà senti tes cheveux se dresser sur ta tête
Quand tu cherches la lumière ?
Parfois quand tu as peur de jeter un coup d'œil
Dans un coin de la pièce
Tu as senti que quelque chose te regardait

Peur du noir
Peur du noir
J'ai une peur constante
Que quelque chose soit toujours près
Peur du noir
Peur du noir
J'ai une phobie
Que quelqu'un soit toujours là

T'es-tu déjà retrouvé seul la nuit
Pensant entendre des pas derrière toi
Te retournant et il n'y a personne ?
Et alors que tu allonges le pas
C'est difficile de regarder encore
Parce que tu es sûr qu'il y a quelqu'un

Peur du noir
Peur du noir
J'ai une peur constante
Que quelque chose soit toujours près
Peur du noir
Peur du noir
J'ai une phobie
Que quelqu'un soit toujours là

(4:09 – Solo : Janick Gers)
(4:26 – Solo : Dave Murray)

Peur du noir, peur du noir
Peur du noir, peur du noir
Peur du noir, peur du noir
Peur du noir, peur du noir

Regardant des films d'horreur la nuit d'avant
Parlant de sorcières et de folklore
L'inconnu trouble ton esprit
Peut-être que ton esprit te joue des tours
Tu sens et soudain tes yeux fixent
Des ombres qui dansent derrière toi

Peur du noir
Peur du noir
J'ai une peur constante
Que quelque chose soit toujours près
Peur du noir
Peur du noir
J'ai une phobie
Que quelqu'un soit toujours là

Quand je marche le long d'une route sombre
Je suis un homme qui marche seul...

   
   
IRON MAIDEN
( Steve Harris )
5:52
   
Won't you come into my room
I want to show all my wares
I just want to see your blood
I just want to stand and stare
See the blood begin to flow
As it fall upon the floor
Iron maiden can't be fought
Iron maiden can't be sought

Oh well, wherever
wherever you are
Iron maiden's gonna get you
No matter how far
See the blood flow
Watching it shed up above my head
Iron maiden wants you dead

Won't you come into my room
I want to show all my wares
I just want to see your blood
I just want to stand and stare
See the blood begin to flow
As it fall upon the floor
Iron maiden can't be fought
Iron maiden can't be sought

Oh well, wherever
Wherever you are
Iron maiden's gonna get you
No matter how far
See the blood flow
Watching it shed up above my head
Iron maiden wants you dead
Viens-donc dans ma chambre
Je veux te montrer tout ce que j'ai
Je veux juste voir ton sang
Je veux juste être là à regarder
Regarde le sang commencer à couler
Alors qu'il tombe sur le sol
La Vierge de Fer ne peut être combattue
La Vierge de Fer ne peut être trouvée

Alors, où que tu sois
Où que tu te trouves
La Vierge de Fer t'aura
Peu importe la distance
Regarde le sang couler à flot
Regarde le se répandre au-dessus de ma tête
La Vierge de Fer te veut mort

Viens-donc dans ma chambre
Je veux te montrer tout ce que j'ai
Je veux juste voir ton sang
Je veux juste être là à regarder
Regarde le sang commencer à couler
Alors qu'il tombe sur le sol
La Vierge de Fer ne peut être combattue
La Vierge de Fer ne peut être trouvée

Alors, où que tu sois
Où que tu te trouves
La Vierge de Fer t'aura
Peu importe la distance
Regarde le sang couler à flot
Regarde le se répandre au-dessus de ma tête
La Vierge de Fer te veut mort
   
   
THE NUMBER OF THE BEAST
( Steve Harris )
5:00
   

" Woe to you, Oh Earth and Sea
For the Devil sends the beast with wrath
Because he knows the time is short...
(Revelations, chapter 12 verset 12)
Let him who hath understanding reckon
the number of the beast
For it is a human number
It's number is Six hundred and sixty six "
( Revelations, chapter 13 verset 18 )


I left alone, my mind was blank
I needed time to think
To get the memories from my mind
What did I see? can I believe
That what i saw that night
Was real and not just fantasy

Just what i saw in my old dreams
Were they reflections of my warped mind
Staring back at me
'Cause in my dreams it's always there
The evil face that twists my mind
And bring me to despair

Night was black, was no use holding back
'Cause I just had to see
Was someone watching me
In the mist
Dark figures move and twist
Was this all for real
Or just some kind of hell?

six six six - the number of the beast
Hell and fire
Was spawned to be released

Torches blazed
And sacred chants were praised
As they start to cry
Hands held to the sky
In the night
The fires burning bright
The ritual has begun
Satan's work is done

Six six six - the number of the beast
Sacrifice is going on tonight

(2:46-Solo: Dave Murray)
(3:15-Solo: Adrian Smith)


This can't go on
I must inform the law
Can't be still be real
Or some crazy dream?
But i feel drawn
Toward the evil chanting hordes
Seem to mesmerize me
can't avoid their eyes

Six six six - the number of the beast
Six six six - the one for you and me

I'm coming back, I will return
And i'll possess your body
And i'll make you burn
I have the fire, I have the force
I have the power to make
My evil take it's course

Malheur à vous, oh Terre et Mer,
car le Diable a envoyé la bête avec courroux,
car il sait que son temps est compté...
(Apocalypse 12:12)
Que l'homme doué d'esprit calcule
le chffre de la Bête
car c'est un chiffe d'homme,
son chiffre, c'est six cent soixante-six
(Apocalypse 13:18)


Je suis parti seul, mon esprit était vide
J'avais besoin de temps pour réfléchir
pour récupérer les souvenirs de ma mémoire
Qu'est-ce que j'ai vu ? Puis-je croire
Que ce que j'ai vu cette nuit
Etait réel et pas juste le fruit de mon imagination

Juste ce que j'ai vu dans mes rêves anciens
Etait-ce le reflet de mon esprit tordu
Qui me regardait
Car dans mes rêves il est toujours là
Le visage diabolique qui pervertit mon esprit
Et me jette dans le désespoir

La nuit était noire, il était inutile de me cacher
Car j'ai dû voir
Quelqu'un me regardait
Dans la brume
De sombre silhouettes bougent et se tordent
Etait-ce réel
Ou une sorte d'enfer ?

Six six six - le chiffre de la Bête
L'Enfer et le feu
Ont été créés pour être relâchés

Des torches brûlaient
Et des chants sacrés s'élevaient
Alors qu'ils commencaient à crier
Les mains tendues vers le ciel
Dans la nuit
Les feux brûlent intensément
Le rituel a commencé
L'oeuvre de Satan est achevée

Six six six - le chiffre de la Bête
Un sacrifice à lieu cette nuit

(2:46-Solo: Dave Murray)
(3:15-Solo: Adrian Smith)


Ceci ne peut continuer
Je dois informer la loi
Cela peut-il être vraiment réel
Ou bien un rêve insensé
Mais je me sens attiré
Vers les hordes maléfiques qui chantent
Elles semblent m'hypnotiser
Impossible d'éviter leurs yeux

Six six six - le chiffre de la Bête
Six six six - celui pour toi et moi

Je reviens, je vais revenir
Et je posséderai ton corps
Et je te ferai brûler
J'ai le feu, j'ai la force
J'ai le pouvoir de déclancher
Le cours de ma méchanceté

 
   
HALLOWED BE THY NAME
( Steve Harris )
7:24
   

I'm waiting in my cold cell
When the bell begins to shime
Reflecting on my past life
And it doesn't have much time
'Cause at five o'clock
They'Il take me to the Gallows Pole
The sands of time for me
Are running low...
Running low...

When the priest come
To read the last rites
I take a look through the bars
At the last sights
Of a world that has gone very wrong for me
Can it be there's been some kind of error
Hard to stop the surmonting terror
Is it really the end not some crazy dreams?

Somebody please tell me that i'm dreaming
It's not so easy to stop from screaming
But words escape me when i try to speak
Tears they flow
But why am i crying?
After all am i not afraid of dying
Don't I believe that there never is an end?

As the guards march me out the courtyard
Someone calls from a cell "God be with you!"
If there's a god then why has he let me go?
As I walk all my life drifts before me
And though the end is near I'm not sorry
Catch my soul It's wiling to fly away

Mark my words please believe me my soul lives on
Please don't worry now that I have gone
I've gone beyond to see the truth
When you know that your time is closed at hand
Maybe then you'll begin to understand
Life down there is just a strange illusion

(4:50-Solo: Dave Murray)
(5:08-Solo: Adrian Smith)


Yeah! Hallowed be Thy name!
Hallowed be Thy name!

J'attend dans ma froide cellule
quand la cloche commence à sonner
Réfléchissant à ma vie passée
et je n'ai pas beaucoup de temps
Car à cinq heures
ils m'emmèneront à la potence
Les sables du temps pour moi
s'amenuisent...
s'amenuisent...

Quand le prêtre vient
me réciter les derniers sacrements
je jette un regard à travers les barreaux
Aux dernières visions
D'un monde qui m'est devenu très hostile
Est-ce possible qu'il y ait eu une sorte d'erreur
difficile d'endiguer la terreur
Est-ce vraiment la fin et non un rêve insensé ?

Que quelqu'un par pitié me dise que je rêve
Ce n'est pas facile d'arrêter de hurler
Mais les mots m'échappent quand j'essaie de parler
Les larmes coulent abondamment
mais pourquoi est-ce que je pleure ?
après tout je n'ai pas peur de mourir
Ne crois-je donc pas qu'il n'y a jamais de fin ?

Alors que les gardes m'emmènent dans la cour
quelqu'un crie d'une cellule, "Que Dieu soit avec toi !"
S'il y a un dieu alors pourquoi m'a-t-il laissé partir?
Alors que je marche toute ma vie flotte devant moi
et bien que la fin soit proche je ne regrette rien
Attrapes mon âme elle veut s'envoler

Retiens mes paroles crois que mon âme survit
ne t'en fais pas maintenant que je suis parti
Je suis allé au-delà voir la vérité
Quand tu sais que tu n'as plus beaucoup de temps
peut-être alors commenceras-tu à comprendre
Que la vie ici bas n'est qu'une étrange illusion

(4:50-Solo: Dave Murray)
(5:08-Solo: Adrian Smith)


Ouais ! Que Ton Nom soit sanctifié !
Que Ton Nom soit sanctifié !

   
   
SANCTUARY
( Steve Harris / Dave Murray / Paul Di'Anno )
5:17
   
Out of winter
Came a war horse of steel
I've never killed a woman before
But I know how it feels

I know you'd have gone insane
If you saw what i saw
So now i've got to look for
Sanctuary from the law

I met up with a stranger last night
To keep me alive
He spends all his Money
Gambling and guns to survive

I know you'd have gone insane
If you saw what i saw
So now i've got to look for
Sanctuary from the law

So give me Sanctuary from the law
And i'll be alright
Just give me Sanctuary from the law
And love me tonight, tonight

(1:11-Solo: Dennis Stratton)
(1:30-Solo: Dave Murray)

I know you'd have gone insane
If you saw what i saw
So now i've got to look for
Sanctuary from the law

I can laugh at the wind
I can howl at the rain
Down in the Canyon
Or out the plain

I know you'd have gone insane
If you saw what i saw
So now i've got to look for
Sanctuary from the law

So give me Sanctuary from the law
And i'll be alright
Just give me Sanctuary from the law
And love me tonight... tonight
Sorti de l'hiver
Arrive un cheval de guerre en acier
Je n'ai jamais tué de femme avant
Mais je sais ce que l'on ressent

Je sais que tu serais devenu dingue
Si tu avais vu ce que j'ai vu
Alors maintenant il faut que je trouve
Un asile pour me protéger de la Loi

J'ai rencontré la nuit dernière un type armé
Pour me garder en vie
Il dépense tout son argent
Au jeu et dans des flingues pour survivre

Je sais que tu serais devenu dingue
Si tu avais vu ce que j'ai vu
Alors maintenant il faut que je trouve
Un asile pour me protéger de la Loi

Alors donnes-moi asile pour me protéger de la Loi
Et je serai bien
Donnes-moi juste asile pour me protéger de la Loi
Et aimes-moi cette nuit, cette nuit

(1:11-Solo: Dennis Stratton)
(1:30-Solo: Dave Murray)

Je sais que tu serais devenu dingue
Si tu avais vu ce que j'ai vu
Alors maintenant il faut que je trouve
Un asile pour me protéger de la Loi

Je peux rire du vent
Je peux hurler à la pluie
Au fond du canyon
Ou sur la plaine

Je sais que tu serais devenu dingue
Si tu avais vu ce que j'ai vu
Alors maintenant il faut que je trouve
Un asile pour me protéger de la Loi

Alors donnes-moi asile pour me protéger de la Loi
Et je serai bien
Donnes-moi juste asile pour me protéger de la Loi
Et aimes-moi cette nuit, cette nuit
 
   
RUN TO THE HILLS
( Steve Harris )
4:52
   

The white man came across the sea
He brought us pain and misery
He killed our tribes, he kill our creed
He took our game for his own need
We fought him hard
We fought him well
Out on the plains we gave him hell
But many came too much for Cree
Oh will we ever be set free?

Riding through dust clouds
And barren wastes
Galloping hard on the plains
Chasing the redskins
Back to their holes
Fighting them at their own game
Murder for freedom
the stab in the back
Women and children
Are cowards attack

Run to the hills
Run for your lives
Run to the hills
Run for your lives

Soldier blue in the barren wastes
Hunting and killing the game
Raping the women and wasting the men
The only good Indians are tame
Seeling them whisky
and taking their gold
Enslaving the young
And destroying the old

Run to the hills
Run for your lives
Run to the hills
Run for your lives

(2:12-Solo: Dave Murray)

Run to the hills
Run for your lives
Run to the hills
Run for your lives

L'homme blanc est venu par delà la mer
Il nous a apporté la souffrance et la misère
Il a tué nos tribus il a tué nos croyances
Il a pris notre gibier pour ses propres besoins
Nous l'avons combattu avec acharnement
Nous l'avons combattu de notre mieux
Dans les plaines nous avons fait de sa vie un enfer
Mais beaucoup sont venus, trop pour les Cree
Oh serons-nous jamais libérés?

Chevauchant à travers les nuages de poussière
Et des terres stériles désolées
Galoppant sans relâche dans les plaines
Chassant les peaux-rouges
jusque dans leurs cachettes
Les combattant sur leur propre terrain
Meurtre pour la liberté
Le coup de couteau dans le dos
Les femmes et les enfants
Et des attaques lâches

Courez vers les collines
Courez pour vos vies
Courez vers les collines
Courez pour vos vies

Les soldats bleus dans les terres stériles désolées
chassant et tuant le gibier
Violant les femmes et flinguant les hommes
Les seuls bons Indiens sont les indiens domptés
Leur vendant du whisky
Et prenant leur or
Réduisant les jeunes en esclavage
Et détruisant les anciens

Courez vers les collines
Courez pour vos vies
Courez vers les collines
Courez pour vos vies

(2:12-Solo: Dave Murray)

Courez vers les collines
Courez pour vos vies
Courez vers les collines
Courez pour vos vies

   
 
© Copyright maiden.ch 1999-2016 / Vevey / Suisse
Dernière mise à jour : 27.08.2017