Discographie >> Albums >> Somwhere In Time
Nous sommes le 20 Nov 2017, il est 19:58
 
SOMEWHERE IN TIME
 
 
   

Somewhere in Time.jpg

 

1. Caught Somewhere in Time
2. Wasted Years
3. Sea of Madness
4. Heaven Can Wait
5. The Loneliness of the Long Distance Runner
6. Stranger in a Strange Land
7. Deja-Vu
8. Alexander the Great

 
Réalisé le 29/09/86
Produit, arrangé et mixé par Martin "Masa" Birch
Chart position : 3
Bass, Bass synthé et batterie enregistrées
au
Compass Point Studios, Nassau, Bahamas
 
 
Assistant réalisateur : Sean Burrows
 
Guitares, voix et guitare synthé enregistrées
au
Wisseloord Studios, Hilversum, Holland
 
Assistants réalisateur : Albert Boekholt, Ronald Prent
 
Mixé au Electric Ladyland Studios, New York
 
2e réalisateur : Bruce Buchhalter
 
Prise de son - George Marino au Sterling Sound, New York
 
Géré par Rod Smalwood et Andy Taylor
pour Sanctuary Music (Overseas) Ltd.
Durée totale : 51:18
Illustré par Derek "Master Of The Universe" Riggs
 
 
Singles
 

Wasted Years

Stranger in a
Strange Land
 
 
   
CAUGHT SOMEWHERE IN TIME
( Steve Harris )
7:26
   

If you had the time to lose
An open mind and time to choose
Would you care to take a look
Or can you read me like a book

Time is always on my side
Time is always on my side

Can I tempt you come with me
Be Devil may care fulfil your dream
If I said I'd take you there
Would you go would you be scared

Time is always on my side
Time is always on my side

Don't be afraid you're safe with me
Safe as any soul can be... honestly
Just let yourself go

Caught somewhere in time
Caught somewhere in time
Caught somewhere in time... oh oh

(3:26 – Solo : Dave Murray)
(4:04 – Solo : Adrian Smith)

Like a wolf in sheep's clothing
You try to hide your deepest sins
Of all the things that you've done wrong
And I know where you belong

Time is always on my side
Time is always on my side

Make you an offer you can't refuse
You've only got your soul to lose... eternally
Just let yourself go

Caught somewhere in time
Caught somewhere in time
Caught somewhere in time... oh oh

Caught somewhere in time
Caught somewhere in time
Caught now in two minds... oh oh

Si tu avais du temps à perdre
Un esprit ouvert et le temps de choisir
Voudrais-tu jeter un coup d'œil
Ou peux-tu lire en moi comme dans un livre

Le temps est toujours de mon côté
Le temps est toujours de mon côté

Puis-je te tenter de venir avec moi
Sois intrépide réalise ton rêve
Si je disais que je t'y emmènerais
Viendrais-tu aurais-tu peur

Le temps est toujours de mon côté
Le temps est toujours de mon côté

N'aie pas peur tu ne crains rien avec moi
En sécurité comme n'importe quelle âme... honnêtement
Laisse-toi simplement aller

Piégé quelque part dans le temps
Piégé quelque part dans le temps
Piégé quelque part dans le temps... oh oh

(3:26 – Solo : Dave Murray)
(4:04 – Solo : Adrian Smith)

Comme un loup déguisé en mouton
Tu essaies de cacher tes péchés les plus profonds
De tout ce que tu as fait de mal
Et je sais où tu devrais être

Le temps est toujours de mon côté
Le temps est toujours de mon côté

Je te fais une offre que tu ne peux refuser
Tu n'as que ton âme à perdre... éternellement
Laisse-toi simplement aller

Piégé quelque part dans le temps
Piégé quelque part dans le temps
Piégé quelque part dans le temps... oh oh

Piégé quelque part dans le temps
Piégé quelque part dans le temps
Piégé maintenant en deux esprits... oh oh

 
   
WASTED YEARS
( Adrian Smith )
5:08
   

From the coast of gold, across the seven seas
I'm travelin' on far and wide
But now it seems
I'm just a stranger to myself
And all the things I sometimes do
It isn't me but someone else

I close my eyes and think of home
Another city goes by in the night
Ain't it funny how it is
You never miss it 'til it's gone away
And my heart is lying there
And will be 'til my dying day

So understand
Don't waste your time
Always searching for those wasted years
Face up... make your stand
And realise you're living
In the golden years

Too much time on my hands
I got you on my mind
Can't ease this pain so easily
When you can't find the words to say
It's hard to make it through another day
And it just makes me wanna cry
And throw my hands up to the sky

So understand
Don't waste your time
Always searching for those wasted years
Face up... make your stand
And realise you're living
In the golden years

(3:14 – Solo : Adrian Smith)

So understand
Don't waste your time
Always searching for those wasted years
Face up... make your stand
And realise you're living
In the golden years

So understand
Don't waste your time
Always searching for those wasted years
Face up... make your stand
And realise you're living
In the golden years

Depuis la côte dorée, à travers les sept mers
Je ne cesse de voyager partout
Mais maintenant il semble
Que je ne suis qu'un étranger à moi-même
Et que tout ce que je fais parfois
Ce n'est pas moi mais quelqu'un d'autre

Je ferme les yeux et pense à chez moi
Une autre ville passe dans la nuit
N'est-ce pas drôle la façon dont vont les choses
Rien ne te manque jamais jusqu'à ce que tu le perdes
Et mon cœur gît là-bas
Et y sera jusqu'à mon dernier jour

Alors tu dois comprendre
Ne perds pas ton temps
À chercher constamment ces années perdues
Fais face... Assume tes choix
Et rends-toi compte que tu es en train de vivre
À l'âge d'or

J'ai trop de temps à perdre
Je pense à toi tout le temps
Je ne peux pas calmer cette douleur si facilement
Quand tu ne trouves pas les mots qu'il faut
C'est dur de continuer un jour de plus
Et ça me donne envie de pleurer
Et de lever les bras au ciel

Alors tu dois comprendre
Ne perds pas ton temps
À chercher constamment ces années perdues
Fais face... Assume tes choix
Et rends-toi compte que tu es en train de vivre
À l'âge d'or

(3:14 – Solo : Adrian Smith)

Alors tu dois comprendre
Ne perds pas ton temps
À chercher constamment ces années perdues
Fais face... Assume tes choix
Et rends-toi compte que tu es en train de vivre
À l'âge d'or

Alors tu dois comprendre
Ne perds pas ton temps
À chercher constamment ces années perdues
Fais face... Assume tes choix
Et rends-toi compte que tu es en train de vivre
À l'âge d'or

 
   
SEA OF MADNESS
( Adrian Smith )
5:42
   

Out in the street somebody's crying
Out in the night the fires burn
Maybe tonight somebody's crying
Reached the point of no return

Oh – my eyes they see
But I can't believe
Oh – my heart is heavy
As I turn my back and leave

Like the eagle and the dove
Fly so high on wings above
When all you see
Can only bring you sadness
Like a river we will flow
On toward the sea we go
When all you do
Can only bring you sadness

Out on the sea of madness

Somewhere I hear a voice that's calling
Out in the dark there burns a dream
You got to hope when you are falling
To find the world that you have seen

Oh – my eyes they see
But I can't believe
Oh – my heart is heavy
As I turn my back and leave

Like the eagle and the dove
Fly so high on wings above
When all you see
Can only bring you sadness
Like a river we will flow
On toward the sea we go
When all you do
Can only bring you sadness

Out on the sea of madness

(2:36 – Solo : Adrian Smith)

It's madness
The sun don't shine
On the sea of madness
There ain't no wind to fill your sails
Madness when all you see
Can only bring you sadness

On towards the sea we go

Out in the street somebody's crying
Out in the night the fires burn
Maybe tonight somebody's crying
Reached the point of no return

Oh – my eyes they see
But I can't believe
Oh – my heart is heavy
As I turn my back and leave

Like the eagle and the dove
Fly so high on wings above
When all you see
Can only bring you sadness
Like a river we will flow
On toward the sea we go
When all you do
Can only bring you sadness

Out on the sea of madness
Of madness... of madness... of madness...

Dehors dans la rue quelqu'un pleure
Dehors dans la nuit les feux brûlent
Peut-être que ce soir quelqu'un pleure
Arrivé au point de non-retour

Oh – mes yeux voient
Mais je ne peux croire
Oh – mon cœur est lourd
Alors que je tourne les talons et que je pars

Comme l'aigle et la colombe
Volent si haut sur leurs ailes
Quand tout ce que tu vois
Ne peut t'apporter que tristesse
Comme une rivière nous allons couler
Tout droit vers la mer nous allons
Quand tout ce que tu fais
Ne peut t'apporter que tristesse

Là-bas sur l'océan de folie

Quelque part j'entends une voix qui appelle
Dehors dans le noir là brûle un rêve
Tu dois espérer quand tu tombes
Trouver le monde que tu as vu

Oh – mes yeux voient
Mais je ne peux croire
Oh – mon cœur est lourd
Alors que je tourne les talons et que je pars

Comme l'aigle et la colombe
Volent si haut sur leurs ailes
Quand tout ce que tu vois
Ne peut t'apporter que tristesse
Comme une rivière nous allons couler
Tout droit vers la mer nous allons
Quand tout ce que tu fais
Ne peut t'apporter que tristesse

Là-bas sur l'océan de folie

(2:36 – Solo : Adrian Smith)

C'est de la folie
Le soleil ne brille pas
Sur l'océan de folie
Il n'y a pas de vent pour gonfler tes voiles
Folie, quand tout ce que tu vois
Ne peut t'apporter que tristesse

Tout droit vers la mer nous allons

Dehors dans la rue quelqu'un pleure
Dehors dans la nuit les feux brûlent
Peut-être que ce soir quelqu'un pleure
Arrivé au point de non-retour

Oh – mes yeux voient
Mais je ne peux croire
Oh – mon cœur est lourd
Alors que je tourne les talons et que je pars

Comme l'aigle et la colombe
Volent si haut sur leurs ailes
Quand tout ce que tu vois
Ne peut t'apporter que tristesse
Comme une rivière nous allons couler
Tout droit vers la mer nous allons
Quand tout ce que tu fais
Ne peut t'apporter que tristesse

-bas sur l'océan de folie
De folie... de folie... de folie...

 
   
HEAVEN CAN WAIT
( Steve Harris )
7:21
   

Can't understand what is happening to me
This isn't real this is only a dream
But I never have felt
No I never have felt this way before
I'm looking down on my body below
I lie asleep in the midst of a dream
Is it now could it be
The Angel of Death has come for me

I can't believe that really my time has come
I don't feel ready
There's so much left undone
And it's my soul and I'm not gonna let it get away

Heaven can wait
Heaven can wait
Heaven can wait
Heaven can wait 'til another day
Heaven can wait
Heaven can wait
Heaven can wait
Heaven can wait 'til another day

I have a lust for the earth below
And hell itself is my only foe
'Cause I've no fear of dying
I'll go when I'm good and ready
I snatch a glimpse of the light's eternal rays
I see a tunnel I stand amazed
At all of the people
Standing there in front of me

Into the paths of rightness I'll be led
Is this the place where the living join the dead?
I wish I knew this was only just a nightmare

Heaven can wait
Heaven can wait
Heaven can wait
Heaven can wait 'til another day
Heaven can wait
Heaven can wait
Heaven can wait
Heaven can wait 'til another day

(2:21 – Solo : Dave Murray)

Take my hand, I'll lead you to the promised land
Take my hand, I'll give you immortality
Eternal youth, I'll take you to the other side
To see the truth, the path for you is decided

(4:26 – Solo : Adrian Smith)

My body tingles and I feel so strange
I feel so tired, I feel so drained
And I'm wondering if I'll ever be the same again
Is this in limbo or Heaven or Hell?
Maybe I'm going down there as well
I can't accept my soul will drift forever

I feel myself floating back down to Earth
So could this be the hour of my rebirth?
Or have I died or will I wake from dreaming?

Heaven can wait
Heaven can wait
Heaven can wait
Heaven can wait 'til another day
Heaven can wait
Heaven can wait
Heaven can wait
Heaven can wait 'til another day

Je ne comprends pas ce qui m'arrive
Ce n'est pas vrai ce n'est qu'un rêve
Mais je ne me suis jamais senti
Non je ne me suis jamais senti comme ça avant
Je regarde mon corps là en bas
Je suis endormi au milieu d'un rêve
Est-ce maintenant se peut-il
Que l'Ange de la Mort soit venu pour moi

Je ne peux croire que mon heure soit venue
Je ne me sens pas prêt
Il y a tant de choses que je n'ai pas encore fait
Et c'est mon âme et je ne vais pas la laisser partir

Le ciel peut attendre
Le ciel peut attendre
Le ciel peut attendre
Le ciel peut attendre un autre jour
Le ciel peut attendre
Le ciel peut attendre
Le ciel peut attendre
Le ciel peut attendre un autre jour

J'ai envie de la terre en bas
Et l'enfer lui-même est mon seul ennemi
Parce que je n'ai pas peur de mourir
Je partirai quand je serai vraiment prêt
J'entrevois les rayons de la lumière éternelle
Je vois un tunnel je suis stupéfait
Face à tous ces gens
Qui se tiennent devant moi

Sur les chemins du bon droit je serai mené
Est-ce l'endroit où les vivants rejoignent les morts ?
J'aimerais être sûr que ceci n'est qu'un cauchemar

Le ciel peut attendre
Le ciel peut attendre
Le ciel peut attendre
Le ciel peut attendre un autre jour
Le ciel peut attendre
Le ciel peut attendre
Le ciel peut attendre
Le ciel peut attendre un autre jour

(2:21 – Solo : Dave Murray)

Prends ma main je te conduirai à la terre promise
Prends ma main je te donnerai l'immortalité
Jeunesse éternelle, je t'emmènerai de l'autre côté
Pour voir la vérité, ta voie est décidée

(4:26 – Solo : Adrian Smith)

Mon corps picote je me sens si bizarre
Je me sens si fatigué je me sens si épuisé
Et je me demande si je serai jamais à nouveau le même
Est-ce les limbes ou le Paradis ou l'Enfer ?
Peut-être vais-je aussi là en bas
Je ne peux accepter que mon âme erre éternellement

Je me sens flotter de retour vers la Terre
Alors est-ce l'heure de ma renaissance ?
Ou suis-je mort ou bien vais-je me réveiller d'un rêve ?

Le ciel peut attendre
Le ciel peut attendre
Le ciel peut attendre
Le ciel peut attendre un autre jour
Le ciel peut attendre
Le ciel peut attendre
Le ciel peut attendre
Le ciel peut attendre un autre jour

 
   
THE LONELINESS OF THE LONG DISTANCE RUNNER
( Steve Harris )
6:31
   

The tough of the track with the wind
And the rain that's beating down on your back
Your heart's beating loud
And goes on getting louder and goes on even more
'Til the sound is ringing in your head
With every step you tread
And every breath you take
Determination makes you run never stop
Got to win got to run 'til you drop
Keep the pace hold the race
Your mind is getting clearer
You're over half way there
But the miles they never seem to end
As if you're in a dream
Not getting anywhere it seems so futile

Run on and on
Run on and on
The loneliness of the long distance runner

I've got to keep running the course
I've got to keep running and win at all costs
I've got to keep going be strong
Must be so determined and push myself on

(3:25 – Solo : Adrian Smith)
(3:45 – Solo : Dave Murray)

Run over stiles across fields
Turn to look at who's on your heels
Way ahead of the field
The line is getting nearer
But do you want the glory that goes
You reach the final stretch
Ideals are just a trace
You feel like throwing the race
It's all so futile

Run on and on
Run on and on
The loneliness of the long distance runner
Run on and on
Run on and on
The loneliness of the long distance runner
Run on and on
Run on and on
The loneliness of the long distance runner
Run on and on
Run on and on
The loneliness of the long distance runner

La dureté de la piste avec le vent
Et la pluie qui s'abat sur ton dos
Ton cœur bat fort
Et de plus en plus fort et encore plus fort
Jusqu'à ce que son battement te résonne dans la tête
À chaque foulée
Et à chaque souffle que tu prends
La détermination te pousse à courir sans t'arrêter
Tu dois gagner, courir jusqu'à ce que tu tombes
Maintiens le rythme continue la course
Ton esprit s'éclaircit
Tu en es à plus de la moitié
Mais les kilomètres semblent ne jamais finir
Comme si tu étais dans un rêve
N'arrivant nulle part ça a l'air si futile

Courir encore et encore
Courir encore et encore
La solitude du coureur de fond

Je dois continuer la course
Je dois continuer de courir et gagner à tout prix
Je dois continuer être fort
Je dois être si déterminé et me pousser plus loin

(3:25 – Solo : Adrian Smith)
(3:45 – Solo : Dave Murray)

Cours par-dessus les barrières à travers champs
Retourne-toi pour voir qui te talonne
Loin devant hors du champ
La ligne se rapproche
Mais veux-tu la gloire qui va avec
Tu atteins la dernière ligne droite
Les idéaux ne sont plus que traces
Tu as envie d'abandonner la course
Tout cela est si futile

Courir encore et encore
Courir encore et encore
La solitude du coureur de fond
Courir encore et encore
Courir encore et encore
La solitude du coureur de fond
Courir encore et encore
Courir encore et encore
La solitude du coureur de fond
Courir encore et encore
Courir encore et encore
La solitude du coureur de fond

 
   
STRANGER IN A STRANGE LAND
( Adrian Smith )
5:45
   

Was many years ago
That I left home and came this way
I was a young man
Full of hopes and dreams
But now it seems
That all is lost and nothing gained
Sometimes things ain't what they seem

No brave new world
No brave new world
No brave new world
No brave new world

Night and day I scan horizon
Sea and sky
My spirit wanders endlessly
Until the day will dawn
And friends from home discover why
Hear me calling, rescue me

Set me free, set me free
Lost in this place and leave no trace

Stranger in a strange land
Land of ice and snow
Trapped here in this prison
Lost and far from home

One hundred years have gone
And men again they came that way
To find the answer to the mystery
They found his body
Lying where it fell that day
Preserved in time for all to see

No brave new world
No brave new world
Lost in this place and leave no trace

Stranger in a strange land
Land of ice and snow
Trapped here in this prison
Lost and far from home

(3:18 – Slow solo : Adrian Smith)
(3:50 – Fast solo : Adrian Smith)

What became of the men that started
All are gone and their souls departed
Left me here in this place so all alone

Stranger in a strange land
Land of ice and snow
Trapped here in this prison
Lost and far from home

Stranger in a strange land
Land of ice and snow
Trapped here in this prison
Lost and far from home

Stranger in a strange land
Land of ice and snow
Trapped here in this prison
Lost and far from home

C'était il y a de longues années
Que j'ai quitté la maison et que je suis venu par là
J'étais un jeune homme
Plein d'espoirs et de rêves
Mais maintenant il me semble
Que tout est perdu et que rien n'est gagné
Parfois les choses ne sont pas ce qu'elles semblent

Pas de meilleur des mondes
Pas de meilleur des mondes
Pas de meilleur des mondes
Pas de meilleur des mondes

Nuit et jour je scrute l'horizon
La mer et le ciel
Mon esprit erre sans fin
Jusqu'à ce que le jour arrive
Et que des amis de chez moi découvrent pourquoi
Entendez mon appel, sauvez-moi

Libérez-moi, libérez-moi
Perdu dans cet endroit sans laisser de traces

Étranger en terre étrange
Terre de glace et de neige
Pris au piège dans cette prison
Perdu et loin de chez moi

Cent ans se sont écoulés
Et des hommes sont de nouveau passés par là
Pour trouver la réponse à ce mystère
Ils trouvèrent son corps
Gisant où il était tombé ce jour-là
Préservé du temps au vu de tous

Pas de meilleur des mondes
Pas de meilleur des mondes
Perdu dans cet endroit et sans laisser de traces

Étranger en terre étrange
Terre de glace et de neige
Pris au piège dans cette prison
Perdu et loin de chez moi

(3:18 – Slow solo : Adrian Smith)
(3:50 – Fast solo : Adrian Smith)

Qu'est-il advenu de ceux qui ont commencé
Tous sont partis et leurs âmes sont parties
Ils m'ont laissé dans cet endroit tellement seul

Étranger en terre étrange
Terre de glace et de neige
Pris au piège dans cette prison
Perdu et loin de chez moi

Étranger en terre étrange
Terre de glace et de neige
Pris au piège dans cette prison
Perdu et loin de chez moi

Étranger en terre étrange
Terre de glace et de neige
Pris au piège dans cette prison
Perdu et loin de chez moi

 
   
DEJA VU
( Dave Murray / Steve Harris )
4:56
   

(0:01 – Solo : Dave Murray)

When you see familiar faces
But you don't remember where they're from
Could you be wrong?
When you've been particular places
That you know you've never seen before
Can you be sure?

'Cause you know this has happened before
And you know that this moment in time is for real
And you know when you feel deja-vu

Feel like I've been here before
Feel like I've been here before
Feel like I've been here before
Feel like I've been here before

Ever had a conversation
That you realise you've had before
Isn't it strange?
Have you ever talked to someone
And you feel you know what's coming next
It feels pre-arranged

'Cause you know that you've heard it before
And you feel that this moment in time is surreal
'Cause you know when you feel deja-vu

Feel like I've been here before
Feel like I've been here before
Feel like I've been here before
Feel like I've been here before

(0:01 – Solo : Dave Murray)

Quand tu vois des visages familiers
Mais que tu ne te souviens pas d'où tu les connais
Se peut-il que tu te trompes ?
Quand tu vas dans certains endroits
Dont tu sais que tu n'y aies jamais venu auparavant
Peux-tu être sûr ?

Car tu sais que ça s'est déjà produit auparavant
Et tu sais que cet instant est réel
Et tu sais quand tu ressens du déjà-vu

J'ai l'impression d'être déjà venu ici auparavant
J'ai l'impression d'être déjà venu ici auparavant
J'ai l'impression d'être déjà venu ici auparavant
J'ai l'impression d'être déjà venu ici auparavant

As-tu jamais eu une conversation
Dont tu réalises que tu l'as déjà eu auparavant
N'est-ce pas étrange ?
As-tu jamais parlé à quelqu'un
Et tu sens que tu sais ce qu'il va dire
Cela semble pré-arrangé

Car tu sais que tu l'as déjà entendu auparavant
Et tu sens que cet instant est surréel
Car tu sais quand tu ressens du déjà-vu

J'ai l'impression d'être déjà venu ici auparavant
J'ai l'impression d'être déjà venu ici auparavant
J'ai l'impression d'être déjà venu ici auparavant
J'ai l'impression d'être déjà venu ici auparavant

 
   
ALEXANDER THE GREAT
( Steve Harris )
8:36
   

"My son ask for thyself another Kingdom,
for that which I leave is too small for thee
"

(King Philip of Macedonia – 339 B.C.)

Near to the east in a part of ancient Greece
In an ancient land called Macedonia
Was born a son to Philip of Macedon
The legend his name was Alexander
At the age of nineteen
He became the Macedon King
And he swore to free all of Asia Minor
By the Aegian Sea in 334 BC
He utterly beat the armies of Persia

Alexander the Great
His name struck fear into hearts of men
Alexander the Great
Became a legend amongst mortal men

King Darius the third defeated fled Persia
The Scythians fell by the river Jaxartes
Then Egypt fell to the Macedon King as well
And he founded the city called Alexandria
By the Tigris river he met King Darius again
And crushed him again in the battle of Arbela
Entering Babylon and Susa treasures he found
Took Persepolis the capital of Persia

Alexander the Great
His name struck fear into hearts of men
Alexander the Great
Became a God amongst mortal men

(4:00 – Solo : Adrian Smith)
(5:49 – Solo : Adrian Smith)
(6:30 – Solo : Dave Murray)

A Phrygian King had bound a chariot yoke
And Alexander cut the 'Gordian knot'
And legend said that who untied the knot
He would become the master of Asia
Hellenism he spread far and wide
The Macedonian learned mind
Their culture was a western way of life
He paved the way for Christianity

Marching on, marching on

The battle weary marching side by side
Alexander's army line by line
They wouldn't follow him to India
Tired of the combat, pain and the glory

Alexander the Great
His name struck fear into hearts of men
Alexander the Great
He died of fever in Babylon

« Mon fils va te chercher un autre Royaume
car celui que je te laisse est trop petit pour toi
 »

(Philippe Roi de Macédoine – 339 av. J.-C.)

Près de l'Orient dans une partie de la Grèce antique
Dans une contrée ancienne appelée Macédoine
Advint un fils à Philippe de Macédoine
Le nom de cette légende était Alexandre
À l'âge de dix-neuf ans
Il devint roi de Macédoine
Et il jura de libérer toute l'Asie Mineure
Près de la mer Égée en 334 av J.-C.
Il mit en déroute les armées de Perse

Alexandre le Grand
Son nom évoquait la peur dans le cœur des hommes
Alexandre le Grand
Devint une légende parmi les hommes mortels

Le roi Darius III vaincu fuit la Perse
Les Scythes sont tombés près du fleuve Jaxartes
Puis l'Égypte se rendit aussi au roi macédonien
Et il a fondé la ville appelée Alexandrie
Près du fleuve Tigre il rencontra de nouveau le roi Darius
Et l'écrasa une fois de plus à la bataille d'Arbela
En entrant dans Babylone et Suse, il trouva des trésors
Il prit Persépolis la capitale de la Perse

Alexandre le Grand
Son nom évoquait la peur dans le cœur des hommes
Alexandre le Grand
Devint un dieu parmi les hommes mortels

(4:00 – Solo : Adrian Smith)
(5:49 – Solo : Adrian Smith)
(6:30 – Solo : Dave Murray)

Un roi phrygien avait noué un joug
Et Alexandre coupa le « nœud gordien »
Et la légende disait que celui qui déferait le nœud
Celui-là deviendrait le maître de l'Asie
Il a largement promu l'hellénisme
La pensée éduquée de Macédoine
Leur culture était occidentale
Il a ouvert la voie à la Chrétienté

Allant de l'avant, allant de l'avant

Fatiguées du combat, marchant côte à côte
Les troupes d'Alexandre, d'un front à l'autre
Ne voulurent pas le suivre jusqu'en Inde
Las des combats, de la souffrance et de la gloire

Alexandre le Grand
Son nom évoquait la peur dans le cœur des hommes
Alexandre le Grand
Il est mort de la fièvre à Babylone

   
 
© Copyright maiden.ch 1999-2016 / Vevey / Suisse
Dernière mise à jour : 27.08.2017