COMING HOME

CREDITS
       
Single promotionnel non commercialisé Produit par :
Kevin Shirley
Réalisé le 08/06/2010 Co-produit par : Steve Harris
  Arrangé et mixé par : Kevin "Caveman" Shirley
  Illustration de : Anthony Dry et Melvin Grant
Album : The Final Frontier Direction artistique et design : Peacock

   
COMING HOME
De retour à la maison
( Adrian Smith / Steve Harris / Bruce Dickinson )
   

When I stand before you
Shining in the early morning sun
When I feel the engines roar
And I think of what we've done
Oh the bittersweet reflection
As we kiss the earth goodbye
As the waves and echoes of the towns
Become the ghosts of time

Over borders
That divide the earthbound tribes
No creed and no religion
Just a hundred winged souls
We will ride this thunderbird
Silver shadows on the earth
A thousand leagues
Away our land of birth

To Albion's land
Coming home
When I see the runway lights
In the misty dawn
The night is fading fast
Coming home, far away
As the vapor trails alight
Where I've been tonight
You know I will not stay

Curving on the edge of daylight
'Til it slips into the void
Waited in the long night
Dreaming 'til the sun is born again
Stretched the fingers of my hand
Covered countries with my span
Just a lonely satellite
Speck of dust and cosmic sand

Over borders
That divide the earthbound tribes
Flown the dark Atlantic
Over mariners' stormy graves
We will ride this thunderbird
Silver shadows on the earth
A thousand leagues away
Our land of birth

To Albion's land
Coming home
When I see the runway lights
In the misty dawn
The night is fading fast
Coming home, far away
As the vapor trails alight
Where I've been tonight
You know I will not stay

(3:31 - Solo: Dave Murray)
(3:59 - Solo: Adrian Smith)


To Albion's land
Coming home
When I see the runway lights
In the misty dawn
The night is fading fast
Coming home, far away
As the vapor trails alight
Where I've been tonight
You know I will not stay

To Albion's land
Coming home, far away
When I see the runway lights
In the misty dawn
The night is fading fast

Coming home, far away
As the vapor trails alight
Where I've been tonight
You know I will not stay

Quand je me tiens devant vous
Brillant dans le soleil matinal
Quand je sens les moteurs rugir
Et que je pense à ce que nous avons fait
Oh la réflexion douce-amère
Alors que nous quittons la terre
Alors que les vagues et les échos des villes
Deviennent des fantômes du temps

Par-dessus les frontières
Qui divisent les tribus clouées au sol
Pas de croyance ni de religion
Juste une centaine d'âmes ailées
Nous allons chevaucher cet oiseau-tonnerre
Des ombres argentées sur la terre
à un millier de lieues
Du pays où nous sommes nés

Vers le Pays d'Albion
Nous rentrons chez nous
Quand je vois les feux de la piste d'atterrissage
Dans l'aube embrumée
La nuit s'efface rapidement
Nous rentrons chez nous depuis si loin
Alors que les traînées de vapeur se posent
Là où je suis allé ce soir
Vous savez que je ne resterai pas

Courbes au bord de la lumière du jour
Jusqu'à ce qu'il glisse dans le vide
Attendu dans la longue nuit
Rêvant jusqu'à ce que le soleil renaisse
étirant les doigts de ma main
J'ai recouvert des pays de ma paume
Juste un satellite isolé
Un grain de poussière et de sable cosmique

Par-dessus les frontières
Qui divisent les tribus clouées au sol
Survolant le sombre Atlantique
Par-dessus les tombes orageuses de marins
Nous allons chevaucher cet oiseau-tonnerre
Des ombres argentées sur la terre
à un millier de lieues
Du pays où nous sommes nés

Vers le Pays d'Albion
Nous rentrons chez nous
Quand je vois les feux de la piste d'atterrissage
Dans l'aube embrumée
La nuit s'efface rapidement
Nous rentrons chez nous depuis si loin
Alors que les traînées de vapeur se posent
Là où je suis allé ce soir
Vous savez que je ne resterai pas

(3:31 - Solo: Dave Murray)
(3:59 - Solo: Adrian Smith)


Vers le Pays d'Albion
Nous rentrons chez nous
Quand je vois les feux de la piste d'atterrissage
Dans l'aube embrumée
La nuit s'efface rapidement
Nous rentrons chez nous depuis si loin
Alors que les traînées de vapeur se posent
Là où je suis allé ce soir
Vous savez que je ne resterai pas

Vers le Pays d'Albion
Nous rentrons chez nous depuis si loin
Quand je vois les feux de la piste d'atterrissage
Dans l'aube embrumée
La nuit s'efface rapidement

Nous rentrons chez nous depuis si loin
Alors que les traînées de vapeur se posent
Là où je suis allé ce soir
Vous savez que je ne resterai pas