FLASH OF THE BLADE

CREDITS
       
Réalisé en 1984 Produit et arrangé par :
Martin "Court Jester" Birch
Album : Powerslave      

   
FLASH OF THE BLADE
L'éclair de la lame
( Bruce Dickinson )
4:03
   

As a young boy chasing dragons
With your wooden sword to mighty
You're St. Georges or you're David
And you always killed the beast
Times change very quickly
And you had to grow up early
A house in smoking ruins
And the bodies at your feet

You'll die as you lived
In a flash of the blade
In a corner forgotten by no-one
You lived for touch
For the feel of the steel
One man and his honour

The smell of resined father
The stelly iron mask
As you cut and thrust and parried
At the fencing master's call
He thaught you all he ever knew
To fear no morat man
And know you'll wreak your vengeance
In the screams of evil men

You'll die as you lived
In a flash of the blade
In a corner forgotten by no-one
You lived for touch
For the feel of the steel
One man and his honour

(2:02-Instrumental)

You'll die as you lived
In a flash of the blade
In a corner forgotten by no-one
You lived for touch
For the feel of the steel
One man and his honour

Petit garçon chassant les dragons
Avec ton épée en bois si puissante
Tu étais Saint George ou tu étais David
Et tu tuais toujours la bête
Les temps changent très rapidement
Et tu as dû grandir tôt
Une maison dont les ruines fument
Et les cadavres à tes pieds

Tu mourra comme tu as vécu
Dans l'éclair de la lame
Dans un coin oublié de personne
Tu as vécu pour le toucher
Pour la sensation de l'acier
Un homme et son honneur

L'odeur du cuir résiné
Le masque de fer luisant
Alors que tu tailles et estoques et que tu pares
A l'appel du maître d'armes
Il t'a appris tout ce qu'il savait
Afin de ne craindre aucun homme mortel
Et maintenant tu te venges
Dans les cris des mauvais hommes

Tu mourra comme tu as vécu
Dans l'éclair de la lame
Dans un coin oublié de personne
Tu as vécu pour le toucher
Pour la sensation de l'acier
Un homme et son honneur

(2:02-Instrumental)

Meurs comme tu as vécu
Dans l'éclair de la lame
Dans un coin oublié de personne
Tu as vécu pour le toucher
Pour la sensation de l'acier
Un homme et son honneur