Discographie >> Singles >> Man On The Edge
Nous sommes le 21 Nov 2017, il est 16:57
 
MAN ON THE EDGE
 
 
   

 

1. Man on the Edge
2. The Edge of Darkness
3. I Live my Way *
4. Justice of the Peace
5. Judgement Day

* disponible sur le maxi picture 12"

 
Réalisé le 25/09/95
Produit et mixé par Steve Harris et Nigel Green
Chart position: 10
Enregistré au Chop 'Em Out par Ronal Whelan
Album :The X Factor  
   
   
   
MAN ON THE EDGE
( Blaze Bayley / Janick Gers )
4:18
   

The freeway is jammed
And it's backed up for miles
The car is an oven and baking is wild
Nothing is ever the way it should be
What we deserve we just don't get, you see

A briefcase, a lunch and a man on the edge
Each step gets closer to losing his head
Is someone in heaven, are they looking down?
'Cause nothing is fair just you look around

Falling down, falling down, falling down
Falling down, falling down, falling down

He's sick of waiting, of lying like this
There's a hole in the sky
For the angels to kiss
Branded a leper because you don't fit
In the land of the free you just live by your wits

Once he built missiles
A nation's defence
Now he can't even
Give birthday presents
Across the city he leaves in his wake
A glimpse of the future a cannibal state

Falling down, falling down, falling down
Falling down, falling down, falling down

(2:24 – Solo : Janick Gers)
(2:37 – Solo : Dave Murray)

The freeway is jammed
And it's backed up for miles
The car is an oven and baking is wild
Nothing is ever the way it should be
What we deserve we just don't get you see

A briefcase, a lunch and a man on the edge
Each step gets closer to losing his head
Is someone in heaven, are they looking down?
'Cause nothing is fair just you look around

Falling down, falling down, falling down
Falling down, falling down, falling down
Falling down, falling down, falling down
Falling down, falling down, falling down

L'autoroute est embouteillée
Un bouchon sur des kilomètres
La voiture est un four et l'on y cuit complètement
Rien n'est jamais comme cela devrait être
On n'obtient jamais ce que l'on mérite, tu vois

Un attaché-case, un déjeuner et un homme à cran
Chaque pas le rapproche de perdre la tête
Y a-t-il quelqu'un dans les cieux, regardent-ils en bas ?
Car rien n'est juste, regarde simplement autour de toi

Chute libre, chute libre, chute libre
Chute libre, chute libre, chute libre

Il en a marre d'attendre, de mentir ainsi
Il y a un trou dans le ciel
Où les anges peuvent aller se faire foutre
Catalogué lépreux parce que tu n'es pas dans la norme
Au pays des hommes librestu peux vivre d'expédients

Il fut un temps où il construisait des missiles
La défense d'une nation
À présent il ne peut même pas
Donner de cadeaux d'anniversaire
À travers la ville il laisse dans son sillage
Un aperçu de l'avenir, un état cannibale

Chute libre, chute libre, chute libre
Chute libre, chute libre, chute libre

(2:24 – Solo : Janick Gers)
(2:37 – Solo : Dave Murray)

L'autoroute est embouteillée
Un bouchon sur des kilomètres
La voiture est un four et l'on y cuit complètement
Rien n'est jamais comme cela devrait être
On n'obtient jamais ce que l'on mérite, tu vois

Un attaché-case, un déjeuner et un homme à cran
Chaque pas le rapproche de perdre la tête
Y a-t-il quelqu'un dans les cieux, regardent-ils en bas ?
Car rien n'est juste, regarde simplement autour de toi

Chute libre, chute libre, chute libre
Chute libre, chute libre, chute libre
Chute libre, chute libre, chute libre
Chute libre, chute libre, chute libre

 
   
THE EDGE OF DARKNESS
( Steve Harris / Blaze Bayley / Janick Gers )
6:39
   

I've looked into the heart of darkness
Where the blood-red journey ends
When you've faced the heart of darkness
Even your soul begins to bend
For a week I have been waiting
Still I am only in Saigon
The walls move in a little closer
I feel the jungle call me on

Every minute I get weaker
While in the jungle they grow strong
What I wanted was a mission
And for my sins they gave me one
They brought it up just like room service
'Cause everyone gets what they want
And when that mission was all over
I'd never want another one

I know, captain
That you've done this work before
We've got a problem
You can help us all I'm sure
The colonel's gone rogue
And his methods are unsound
You'll take a PBR
Up river, track him down

There's a conflict
In every human heart
And the temptation
Is to take it all too far
In this war
Things get so confused
But there are some things
Which cannot be excused

He's acting like a god
An insane lunatic
Your mission: exterminate
With extreme prejudice
The route is dangerous
And your progress may be slow
Here is the file
And it's all you need to know

(4:18 – Solo : Janick Gers)
(4:38 – Solo : Dave Murray)

Here I am the knife in my hand
And now I understand why the genius must die

Now I stand alone in the darkness
With his blood upon my hands
Where sat the warrior the poet
Now lie the fragments of a man

I've looked into the heart of darkness
Where the blood-red journey ends
When you've faced the heart of darkness
Even your soul begins to bend
I've looked into the heart of darkness...

J'ai regardé au cœur des ténèbres
Où le voyage rouge sang s'achève
Quand tu as fait face au cœur des ténèbres
Même ton âme commence à fléchir
Pendant une semaine j'ai attendu
Mais je ne suis toujours qu'à Saigon
Les murs se rapprochent un peu plus
Je sens la jungle m'appeler

À chaque minute je m'affaiblis
Alors que dans la jungle ils deviennent plus forts
Ce que je voulais c'était une mission
Et pour mes péchés ils m'en ont donné une
Ils me l'ont apporté sur un plateau
Parce que chacun obtient ce qu'il veut
Et quand la mission sera terminée
Je n'en voudrai plus jamais une autre

Je sais, mon capitaine
Que vous avez déjà fait ce boulot auparavant
Nous avons un problème
Vous pouvez tous nous aider j'en suis sûr
Le colonel est devenu incontrôlable
Et ses méthodes sont malsaines
Vous prendrez un patrouilleur
Pour remonter la rivière et le retrouver

Il y a un conflit
Dans chaque cœur humain
Et la tentation
Est grande d'aller trop loin
Dans cette guerre
Tout devient si confus
Mais il y a des choses
Que l'on ne peut excuser

Il se comporte comme un dieu
Il est complètement fou
Votre mission : exterminer
Avec extrême préjudice
Le chemin est dangereux
Et vous progresserez sans doute lentement
Voici le dossier
Et c'est tout ce que vous avez besoin de savoir

(4:18 – Solo : Janick Gers)
(4:38 – Solo : Dave Murray)

Me voici couteau en main
Et maintenant je comprends pourquoi le génie doit mourir

À présent je suis seul dans les ténèbres
Avec son sang sur les mains
Où s'asseyait le guerrier, le poète
Gisent à présent les fragments d'un homme

J'ai regardé au cœur des ténèbres
Où le voyage rouge sang s'achève
Quand tu as fait face au cœur des ténèbres
Même ton âme commence à fléchir
J'ai regardé au cœur des ténèbres...

 
   
I LIVE MY WAY
(Harris / Bayley / Gers)
3:48
   

Sometimes when I feel the anger
Sometimes when I'm all alone
Sometimes when I feel surrounded
Like all the doors are closed
I feel like I've been a prisoner
I feel like I've been a fool
Let people try to judge me
When they're not in my shoes

I've lived on my knees
Trying to please
It's time to change

Some people are only happy
When they can watch you fail
And to them every day is
Another coffin nail
I think that I've found the answer
I think that at last I know
We've only got one lifetime
So make your life your own

I've lived on my knees
Trying to please
It's time to change
To live my own way

I live my way
Living for today
Don't care what they say
I live my way
Living for today
Don't care what they say
I live my way
Living for today
Don't care what they say
I live my way
Living for today
Don't care what they say

(2:19 – Solo : Dave Murray)
(2:33 – Solo : Janick Gers)

I've lived on my knees
Trying to please
It's time to change
To live my own way

I live my way
Living for today
Don't care what they say
I live my way
Living for today
Don't care what they say
I live my way
Living for today
Don't care what they say
I live my way
Living for today
Don't care what they say

I live my way
I live my way
I live my way
I live my way

Parfois quand je sens la colère
Parfois quand je suis tout seul
Parfois quand je me sens cerné
Comme si toutes les portes étaient fermées
Je me sens comme si j'étais prisonnier
Je me sens comme si j'étais un imbécile
À laisser des gens me juger
Alors qu'ils ne sont pas à ma place

J'ai vécu à genoux
À essayer de faire plaisir
Il est temps de changer

Certains ne sont satisfaits
Que lorsqu'ils te voient échouer
Et pour eux chaque jour est
Comme un autre clou dans le cercueil
Je crois avoir trouvé la réponse
Je crois savoir enfin
Nous n'avons une seule vie
Alors fait que ta propre vie t'appartienne

J'ai vécu à genoux
À essayer de faire plaisir
Il est temps de changer
De vivre à ma façon

Je vis à ma façon
Vivant au jour le jour
Peu m'importe ce qu'on dit
Je vis à ma façon
Vivant au jour le jour
Peu m'importe ce qu'on dit
Je vis à ma façon
Vivant au jour le jour
Peu m'importe ce qu'on dit
Je vis à ma façon
Vivant au jour le jour
Peu m'importe ce qu'on dit

(2:19 – Solo : Dave Murray)
(2:33 – Solo : Janick Gers)

J'ai vécu à genoux
À essayer de faire plaisir
Il est temps de changer
De vivre à ma façon

Je vis à ma façon
Vivant au jour le jour
Peu m'importe ce qu'on dit
Je vis à ma façon
Vivant au jour le jour
Peu m'importe ce qu'on dit
Je vis à ma façon
Vivant au jour le jour
Peu m'importe ce qu'on dit
Je vis à ma façon
Vivant au jour le jour
Peu m'importe ce qu'on dit

Je vis à ma façon
Je vis à ma façon
Je vis à ma façon
Je vis à ma façon

 
   
JUSTICE OF THE PEACE
(Murray / Harris)
3:33
   

Have you heard on the news
Another let off madman
Another screw on the loose
Is it the judge or the bad man?
What's the matter these days?
No one has the courage to put them away
Nobody has any faith
'Cause there's a breakdown of justice and order

Waiting for justice Waiting for justice of the peace
Waiting for justice
Waiting for justice of the peace

When I remember back the memories of yesterday
With all the friends and all the times
When people were care-free
And walking down the street
When everyone knew everyone
And all the houses doors were open
No one had to care those days are gone
Those days are gone
Those days are gone

(1:50 – Solo : Dave Murray)

Waiting for justice Waiting for justice of the peace
Waiting for justice
Waiting for justice of the peace

I long for the times when you could
Wander down the street unharmed
When people didn't have much money
But didn't seem to care
It must be the cynic in me
But I don't really like things now
The violence, the attitudes
Aggression that you see everyday
A sick society looks the other way

Avez-vous entendu les nouvelles
Encore un psychopathe relâché
Un autre fou en liberté
Est-ce le juge ou le coupable ?
Qu'est-ce qu'il se passe de nos jours ?
Personne n'a le courage de les enfermer
Personne n'a confiance
Parce la justice et l'ordre se détériorent

En attendant la justice En attendant la justice de la paix
En attendant la justice
En attendant la justice de la paix

Quand je me rappelle les souvenirs d'hier
Avec tous les amis et tous les moments
Quand les gens étaient insouciants
Et marchant dans la rue
Quand tout le monde se connaissait
Et que les portes des maisons étaient ouvertes
Personne ne s'en faisait ce temps-là est révolu
Ce temps-là est révolu
Ce temps-là est révolu

(1:50 – Solo : Dave Murray)

En attendant la justice En attendant la justice de la paix
En attendant la justice
En attendant la justice de la paix

Elle me manque cette époque où l'on pouvait
Se promener dans la rue sans danger
Quand les gens n'avaient pas beaucoup d'argent
Mais ne semblaient pas s'en soucier
Ce doit être mon côté cynique
Mais je n'aime pas la tournure des choses
La violence, l'arrogance
L'agressivité qu'on voit tous les jours
Une société malade [écœurante] qui détourne le regard

 
   
JUDGEMENT DAY
(Bayley / Gers)
4:05
   

There are no marks upon a man
That can say he's good or bad
No label and no tell-tale sign
That can show he's full of lies

By your deeds you will be known
Time will tell, truth will show
As we exhale every breath
We all get closer to our death

What will you say
What will you say
On judgement day
On judgement day

When you look into their eyes
You don't know what they hide
No label and no tell-tale sign
That can show he's full of lies

By your deeds you will be known
Time will tell, truth will show
As we exhale every breath
We all got closer to our death

What will you say
What will you say
On judgement day
On judgement day

Ignorance is bliss, is that the reason
We cannot read another's mind?
If we knew what thoughts were dancing
Through each other's heads
Would we all be driven mad?
Would we all be dead?

(2:22 – Solo : Dave Murray)
(2:39 – Solo : Janick Gers)
(2:54 – Solo : Dave Murray)

By your deeds you will be known
Time will tell, truth will show
As we exhale every breath
We all got closer to our death

What will you say
What will you say
On judgement day
On judgement day
On judgement day
On judgement day

Il n'y a pas de marques sur un homme
Qui indiquent s'il est bon ou mauvais
Pas d'étiquette ni de signes extérieurs
Qui montrent que c'est un menteur invétéré

Par tes actes tu seras reconnu
Le temps le révèlera, la vérité apparaîtra
Alors que nous exhalons chaque souffle
Nous nous rapprochons tous de notre mort

Que diras-tu
Que diras-tu
Le jour du jugement dernier
Le jour du jugement dernier

Quand on les regarde dans les yeux
On ne sait pas ce qu'ils cachent
Pas d'étiquette ni de signes extérieurs
Qui montrent que c'est un menteur invétéré

Par tes actes tu seras reconnu
Le temps le révèlera, la vérité apparaîtra
Alors que nous exhalons chaque souffle
Nous nous rapprochons tous de notre mort

Que diras-tu
Que diras-tu
Le jour du jugement dernier
Le jour du jugement dernier

L'ignorance est un bienfait, est-ce la raison pour laquelle
On ne peut pas lire dans les pensées les uns des autres ?
Si l'on savait quelles pensées dansent
Dans la tête des autres
Cela nous rendrait-il fous ?
Cela nous tuerait-il ?

(2:22 – Solo : Dave Murray)
(2:39 – Solo : Janick Gers)
(2:54 – Solo : Dave Murray)

Par tes actes tu seras reconnu
Le temps le révèlera, la vérité apparaîtra
Alors que nous exhalons chaque souffle
Nous nous rapprochons tous de notre mort

Que diras-tu
Que diras-tu
Le jour du jugement dernier
Le jour du jugement dernier
Le jour du jugement dernier
Le jour du jugement dernier

   
 
© Copyright maiden.ch 1999-2016 / Vevey / Suisse
Dernière mise à jour : 27.08.2017