Discographie >> Singles >> No More Lies
Nous sommes le 24 Nov 2017, il est 01:05
 
NO MORE LIES - DANCE OF DEATH SOUVENIR EP
 
 
   
   

 

1. No More Lies
2. Paschendale
(Orchestral Version)
3. Journeyman
(Electric Version)
3b. Age Of Innocence... How Old ? (titre caché)
4.
No More Lies (Video Enhanced)

 
Réalisé le 24/03/2004
Produit par Kevin Shirley
Chart position : ?
Co-produit par Steve Harris
Album : Dance Of Death
Mixé par Kevin "Cavman" Shirley
 
   
NO MORE LIES
( Steve Harris )
7:21
   

There's a darkening sky before me,
There's no time to prepare
Salvage a last horizon,
But no regrets from me
Maybe I'll be back some other day
To live again just who can say
In what shape or form that I might be,
Just another chance for me

A hurried time, no disgrace,
Instead of racing to conclusions
And wishing all my life away,
No-one can stop me now
Time is up, it couldn't last
But there's more things I'd like to do
I'm coming back to try again
Someday maybe I'll wait till then

No more lies, no more lies
No more lies, no more lies
No more lies, no more lies
No more lies, no more lies

They're all sitting at my table,
Talking tall and drinking wine
Their time is up just like me,
But they just don't know it yet
So just a word of warning
When you're in your deepest dreams
There's nothing you can hide from,
I've got my eye on you

The clock is fast, the hour is near,
Eventful past is ever clear
My life is set, the time is here,
I think I'm coming home

No more lies, no more lies
No more lies, no more lies
No more lies, no more lies
No more lies, no more lies

(4:49 – Solo: Dave Murray)
(5:09 – Solo: Adrian Smith)
(5:29 – Solo: Janick Gers)

A hurried time, no disgrace,
Instead of racing to conclusions
Wishing all your life away,
No-one can stop me now
Time is up, it couldn't last
But there's more things I have to do
I'm coming back to try again
Don't tell me that this is the end

No more lies, no more lies
No more lies, no more lies
No more lies, no more lies
No more lies, no more lies

No more lies
No more lies

No more lies

Le ciel s'assombrit devant moi,
Il n'y a plus de temps pour se préparer
Je me sauvegarde un dernier horizon,
Mais je n'ai aucun regret
Peut-être reviendrai-je un jour ou l'autre
Pour revivre, qui peut le dire
Quelle que soit la forme que je prendrai,
Juste une autre chance pour moi

Le temps presse, pas de honte,
Au lieu de passer aux conclusions hâtives
Je n'attends que la fin,
Plus personne ne peut m'arrêter
C'est fini, ça ne pouvait pas durer,
Mais il reste plein de chose que je voudrais faire
Je reviendrai pour essayer encore
Un jour peut-être, j'attendrai jusque là

Assez de mensonges, assez de mensonges
Assez de mensonges, assez de mensonges
Assez de mensonges, assez de mensonges
Assez de mensonges, assez de mensonges

Ils sont tous assis à ma table,
Parlant fort et buvant du vin
Leur heure viendra tout comme pour moi,
Mais ils ne le savent seulement pas encore
Alors juste un mot d'avertissement
Quand vous êtes au plus profond de vos rêves
Vous ne pouvez vous cacher de rien,
Je vous ai à l'œil

La pendule avance, l'heure arrive,
Le passé fécond est tellement clair
Ma vie s'achève, l'heure est proche,
Je crois que je rentre chez moi

Assez de mensonges, assez de mensonges
Assez de mensonges, assez de mensonges
Assez de mensonges, assez de mensonges
Assez de mensonges, assez de mensonges

(4:49 – Solo: Dave Murray)
(5:09 – Solo: Adrian Smith)
(5:29 – Solo: Janick Gers)

Le temps presse, pas de honte,
Au lieu de passer aux conclusions hâtives
On n'attends que la fin,
Plus personne ne peut m'arrêter
C'est fini, ça ne pouvait pas durer
Mais il reste plein de chose que je dois faire
Je reviendrai essayer encore,
Ne me dites pas que c'est la fin

Assez de mensonges, assez de mensonges
Assez de mensonges, assez de mensonges
Assez de mensonges, assez de mensonges
Assez de mensonges, assez de mensonges

Assez de mensonges
Assez de mensonges

Assez de mensonges

 
   
PASCHENDALE
( Adrian Smith / Steve Harris )
8:27
   

In a foreign field you lay
Lonely soldier unknown grave
On his dying words he prays
Tell the world of Paschendale

Relive all that he's been through
Last communion of his soul
Rust your bullets with his tears
Let me tell you about his years

Laying low in a blood-filled trench
Killing time 'til my very own death
On my face I can feel the falling rain
Never see my friends again
In the smoke, in the mud and lead
Smell the fear and the feeling of dread
Soon be time to go over the wall
Rapid fire and the end of us all

Whistles, shouts, and more gun fire
Lifeless bodies hang on barbed wire
Battlefield nothing but a bloody tomb
Be reunited with my dead friends soon
Many soldiers eighteen years
Drown in mud, no more tears
Surely a war no-one can win
Killing time about to begin

Home, far away from the war
A chance to live again
Home, far away but the war
No chance to live again

The bodies of ours and our foes
The sea of death it overflows
In no man's land God only knows
Into jaws of death we go

Crucified as if on a cross,
Allied troops they mourn their loss
German war propaganda machine
Such before has never been seen
Swear I heard the angels cry
Pray to God no more may die
So that people know the truth
Tell the tale of Paschendale

Cruelty has a human heart
Every man does play his part
Terror of the men we kill
The human heart is hungry still
I stand my ground for the very last time
Gun is ready as I stand in line
Nervous wait for the whistle to blow
Rush of blood and over we go

(4:53 – Solo: Dave Murray)
(5:14 – Solo: Adrian Smith)

Blood is falling like the rain
Its crimson cloak unveils again
The sound of guns can't hide their shame
And so we die in Paschendale

(5:55 – Solo: Janick Gers)

Dodging shrapnel and barbed wire
Running straight at cannon fire
Running blind as I hold my breath
Say a prayer, symphony of death
As we charge the enemy lines
A burst of fire and we go down
I choke a cry but no-one hears
Feel the blood go down my throat

Home, far away from the war
A chance to live again
Home, far away but the war
No chance to live again
Home, far away from the war
A chance to live again
Home, far away but the war
No chance to live again

See my spirit on the wind
Across the lines, beyond the hill
Friend and foe will meet again
Those who died at Paschendale

Tu gis dans un champ étranger
Soldat esseulé, tombe inconnue
Ses derniers mots une prière
Parlez à tous de Paschendale

Revivez tout ce qu'il a souffert
Dernière communion de son âme
Que vos balles rouillent par ses larmes
Laissez-moi vous raconter ce qu'il a vécu

Abrité dans une tranchée sanglante
Tuant le temps en attendant ma propre mort
Sur mon visage je sens les gouttes de pluie
Je ne reverrai plus jamais mes amis
Dans la fumée, la boue et la mitraille
On sent la peur et le sentiment d'horreur
Il va bientôt être temps de sortir de la tranchée
Tir rapide et notre fin à tous

Des sifflets, des cris, et encore la mitraille
Des corps sans vie accrochés aux barbelés
Le champ de bataille n'est rien d'autre qu'un tombeau sanglant
Je vais bientôt rejoindre mes camarades morts
De nombreux soldats de dix-huit ans
Se noient dans la boue, plus de larmes
C'est certainement une guerre que personne ne peut gagner
Le massacre va bientôt commencer

Chez moi, bien loin de la guerre
Une chance de revivre
Chez moi, très loin, mais la guerre
Aucune chance de revivre

Les corps des nôtres et de nos ennemis
L'océan de mort déborde
Dans le no man's land Dieu seul sait
Nous nous précipitons dans la gueule de la mort

Crucifiées comme sur une croix
Les troupes alliées pleurent leurs pertes
La propagande de guerre allemande
Telle qu'on en avait jamais vu
Je jure que j'ai entendu les anges pleurer
Priant Dieu que plus personne ne meure
Afin que les gens connaissent la vérité
Et que le récit de Paschendale soit conté

La cruauté a un coeur humain
Chacun y joue son rôle
La terreur des hommes que nous tuons
Le coeur humain a encore faim
Je monte au combat pour la toute dernière fois
Mon fusil est prêt alors que j'attends dans la file
Attendant nerveusement le coup de sifflet
La tension monte et on y va

(4:53 – Solo: Dave Murray)
(5:14 – Solo: Adrian Smith)

Le sang tombe comme la pluie
Son rideau pourpre dévoile à nouveau
Le son des tirs ne peut cacher leur honte
Et c'est ainsi que nous sommes morts à Paschendale

(5:55 – Solo: Janick Gers)

Évitant les shrapnels et le barbelé
Courant tout droit vers le feu des canons
Courant en aveugle je retiens mon souffle
Je dis une prière, symphonie de mort
Alors que l'on charge les lignes ennemies
Une rafale et nous tombons
J'étouffe un cri que personne n'entend
Je sens le sang couler dans ma gorge

Chez moi, bien loin de la guerre
Une chance de revivre
Chez moi, très loin, mais la guerre
Aucune chance de revivre
Chez moi, bien loin de la guerre
Une chance de revivre
Chez moi, très loin, mais la guerre
Aucune chance de revivre

Voyez mon esprit au gré du vent
Au travers des lignes, au delà des collines
Alliés et ennemis se rencontreront à nouveau
Ceux qui sont tombés à Paschendale

 
   
JOURNEYMAN (Electric version)
( Adrian Smith / Steve Harris / Bruce Dickinson )
7:06
   

From the red sky of the East
To the sunset in the West
We have cheated Death and He has cheated us
But that was just a dream and this is what it means
We are sleeping and we'll dream for evermore

And the fragment remains of our memories
And the shadows we made with our hands
Deeper grey, came to mourn
All the colours of the dawn
Will this journeyman's day be his last?

I know what I want, I say what I want
And no one can take it away
I know what I want, I say what I want
And no one can take it away
I know what I want, I say what I want
And no one can take it away
I know what I want, I say what I want
And no one can take it away

But the memorys still remains,
All the past years not so strange
Our winter times are like a silent shroud
And the heartbeat of the day
Drives the mist away
And winter's not the only dream around

In your life you may choose desolation
And the shadows you build with your hands
If you turn to the light that is burning in the night
Then your Journeyman's day has begun

I know what I want, I say what I want
And no one can take it away
I know what I want, I say what I want
And no one can take it away
I know what I want, I say what I want
And no one can take it away
I know what I want, I say what I want
And no one can take it away

In your life you may choose desolation
And the shadows you build with your hands
If you turn to the light that is burning in the night
Then your Journeyman's day has begun

I know what I want, I say what I want
And no one can take it away
I know what I want, I say what I want
And no one can take it away
I know what I want, I say what I want
And no one can take it away
I know what I want, I say what I want
And no one can take it away

Du ciel rougeoyant à l'Est
Jusqu'au soleil couchant à l'Ouest
Nous avons trompé la Mort et Elle nous a trompé
Mais ce n'était qu'un rêve et voici ce qu'il signifie
Nous dormons et nous rêverons à tout jamais

Et des fragments demeurent de nos souvenirs
Et les ombres que l'on a fait de nos mains
Un gris plus profond vient pleurer
Toutes les couleurs de l'aurore
Cette journée du Compagnon sera-t-elle sa dernière?

Je sais ce que je veux, je dis ce que je veux
Et personne ne peut me l'enlever
Je sais ce que je veux, je dis ce que je veux
Et personne ne peut me l'enlever
Je sais ce que je veux, je dis ce que je veux
Et personne ne peut me l'enlever
Je sais ce que je veux, je dis ce que je veux
Et personne ne peut me l'enlever

Mais les souvenirs demeurent,
Ces années écoulées pas si étranges
Nos hivers sont comme un linceul silencieux
Et le battement de coeur de la journée
Repousse les brumes au loin
Et l'hiver n'est plus le seul rêve à l'entour

Dans la vie, on peut choisir la tristesse
Et les ombres que l'on fait de nos mains
Si l'on se tourne vers la lumière qui brûle dans la nuit
Alors notre journée de Compagnon a commencé

Je sais ce que je veux, je dis ce que je veux
Et personne ne peut me l'enlever
Je sais ce que je veux, je dis ce que je veux
Et personne ne peut me l'enlever
Je sais ce que je veux, je dis ce que je veux
Et personne ne peut me l'enlever
Je sais ce que je veux, je dis ce que je veux
Et personne ne peut me l'enlever

Dans la vie, on peut choisir la tristesse
Et les ombres que l'on fait de nos mains
Si l'on se tourne vers la lumière qui brûle dans la nuit
Alors notre journée de Compagnon a commencé

Je sais ce que je veux, je dis ce que je veux
Et personne ne peut me l'enlever
Je sais ce que je veux, je dis ce que je veux
Et personne ne peut me l'enlever
Je sais ce que je veux, je dis ce que je veux
Et personne ne peut me l'enlever
Je sais ce que je veux, je dis ce que je veux
Et personne ne peut me l'enlever

   
   
AGE OF INNOCENCE... HOW OLD ?
(Murray / Harris / McBrain) 6:40
Suit Journeyman et démarre à 13:11
6:33
   

(0:10 – Solo: Dave Murray)

One, two, three, four...
Hahaha!
Oh! they even got the music to go with it
That’s lovely!

I can't be compromising
In my throughts no more
Haha, oh yeah, ahh
I can't remember whats-er-name
The name my anger fills my heart
I can't be sympathising
With a new lost fart
Hahaha! Ohh… ohhh...

I can't be compromising
In my thoughts no more
I can't prevent the whatever
My anger fills my heart
I can't be sympathising
With a new lost cause
I feel I've lost me patience
With the world and all
Oh, and the world and...

So we can only get one chance
Can we take it
And we only get one life
Can't exchange it
Can we hold onto what we have
Don't replace it
The age of innocence is fading
Like a dream, oh yeah!

I’ve lost me place
I’ve no idea where I’m going again!
Oh yes!
...Like an old dream!

(3:15 – Solo: Dave Murray)

You can't protect yourselves
Even in your own home
For fear of vigilante cries
The victims wipe their eyes
So now the criminals
They laugh right in our face – Haha!
Judicial system lets them do it
A disgrace
Yeah! Oh, a disgrace what I say!

So we only get one chance
Can we take it
And we only got one life
Can't exchange it
Can we hold on to what we have
Don't replace it
The age of innocence is fading...
Like a dream

Dreamahh dreamahh dadadada

Lost me place again!
Lalalalala
Oh dear!
Oh the age of innocence
What do you say about that then?
There it is!
Guitar solo coming!
Davey chap, give me some!

(5:35 – Solo: Dave Murray)

Oooh, you know don’t you, yes!
Oh, that’s number two, isn’t it?
Age of innocence, age of innocence
When Davey plays that guitar
There’s no innocence there!

Deedee wawaahhhh waahh
Waddaday waddaday adaday
Ooh dee dee dee wa wa wa wah
Wankadidy daah laa
Swabby dee dadadee...

Hahaha!
...I love you!
Yes I do!

Ha! This is our get down
And get funky bit lads!
Here he is!
You know, don’t you?
Good innit?

Oh, hang on a minute
I think I’m supposed to be singing here!
Oh no, that’s the bridge...
Oh what comes after that?
Oh, it’s another verse, maybe not!
Oh dear!
Dee dee nuzzing!
Supposed to be singing here!
...For fear of vigilante crimes
The victims wipe their eyes
So now the criminal
They laugh right in our face!

Oh yeah!
I'm supposed to know this tune!
Er, that’s what they told me last night anyway!
You didn’t do too bad Nicko!
Not bad!
Pretty good playing here and there
There’s no stopping the old bugger!
Not bad for an old one… How old!?

What about that sleeping bag
That’s next to Davey’s name?
I wonder what that means...
You boys and girls don’t really know
What’s going on, do you?
Well, that makes two of us!
Anyway, ah!
I think we’re at the end of the tune...
Possible!

Dee dee wa wa dee dee dee dee dada dah

...Oh, this is a nice guitar part now!
Refrain lads, refrain!
Stop what you’re doing!
Yes! Put that woman down!
Or maybe not...
Whatever...
...See

Well, it has been a pleasure
Hope it was fun for you
As it was for me!
Goodbye!
Ooh, wouldn’t be so bad
If I knew the bloody tune, would it?

Someone else:
So that was pretty good!
You lost course, didn’t you?


Did you think that was a good take?
Thank you very much!
Can I track it?
Hahaha!
Oh shit!
Oh...

(0:10 – Solo: Dave Murray)

Un, deux, trois, quatre...
Hahaha !
Oh ! Ils ont aussi mis la musique qui va avec
C'est chouette !

Je ne peux plus faire de compromis
Dans mes pensées
Haha, oh ouais, ahh
Je me souviens plus machin-truc
Le nom ma colère envahit mon coeur
Je ne peux plus sympathiser
Avec un nouveau pet perdu
Hahaha ! Ohh… Ohhh...

Je ne peux plus faire de compromis
Dans mes pensées
Je ne peux plus empêcher chépaquoi
La colère envahit mon coeur
Je ne peux plus sympathiser
Avec une nouvelle cause perdue
J'ai l'impression d'avoir perdu patience
Avec le monde et tout le reste
Oh, avec le monde et...

Alors nous n'avons qu'une seule chance
Pouvons-nous la saisir ?
Et nous n'avons qu'une seule vie
Nous ne pouvons l'échanger
Pouvons-nous garder ce que nous avons
Et ne pas le remplacer ?
L'âge de l'innocence s'estompe
Comme un rêve, oh ouais !

J'ai perdu l'endroit
J'ai encore aucune idée d'où je vais !
Oh oui !
...Comme un vieux rêve !

(3:15 – Solo: Dave Murray)

On ne peut plus se protéger
Même dans sa propre demeure
Par peur des cris des vigiles
Les victimes retiennent leurs larmes
Et maintenant les criminels
Nous rient au visage – Haha !
Le système judiciaire les laisse faire,
C'est écoeurant
Ouais! Oh, écoeurant je dis !

Alors nous n'avons qu'une seule chance,
Pouvons-nous la saisir?
Et nous n'avons qu'une seule vie,
Nous ne pouvons l'échanger
Pouvons-nous garder ce que nous avons
Et ne pas le remplacer?
L'âge de l'innocence s'estompe...
Comme un rêve

Rêêêveuuuh rêêêveuuuh dadadada

J'me suis encore perdu !
Lalalalala
Oh zut !
Oh l'âge de l'innocence
Qu'est-ce que t'en penses, hein ?
Et voilà !
Un solo de guitare arrive !
Vas-y Davey, ma poule !

(5:35 – Solo: Dave Murray)

Oooh, t'es au courant, hein ? Oui !
Oh, c'est le deuxième, non ?
L'âge de l'innocence, l'âge de l'innocence
Quand Davey joue de sa guitare
Y'a pas d'innocence là-dedans !

Deedee wawaahhhh waahh
Waddaday waddaday adaday
Ooh dee dee dee wa wa wa wah
Wankadidy daah laa
Swabby dee dadadee...

Hahaha !
...Je t'aime !
Si, si !

Ha ! C'est le moment
Où on devient funky, les gars !
Le voilà !
Tu connais, non ?
Pas mal, hein ?

Oh, attend un peu
Je crois que je dois chanter, là !
Oh non, c'est le bridge...
Oh y'a quoi après ?
Oh, c'est encore un couplet, p'têt pas !
Oh zut !
Di di nuzzing!
Je dois chanter, là !
...Par peur des crimes des vigiles
Les victimes retiennent leurs larmes
Et maintenant les criminels
Nous rient au visage !

Oh ouais!
Je sensé connaître ce morceau !
Euh, en tout cas, c'est ce qu'ils m'ont dit hier soir !
Tu t'es bien débrouillé, Nicko !
Pas mal !
C'était assez bien ici et là
On l'arrête pas, le vieux!
Pas mal pour un vieux… Quel âge !?

C'est quoi ce sac de couchage
Qui est à côté du nom de Davey ?
Je me demande ce que ça veut dire...
Vous autres ne savez pas vraiment
Ce qui se passe, hein ?
Et bien, vous n'êtes pas les seuls !
Enfin bon, ah !
Je crois qu'on arrive à la fin du morceau...
C'est possible!

Di di wa wa di di di di dada dah

...Oh, ça c'est un joli passage à la guitare !
Retenez-vous, les gars, retenez-vous !
Arrêtez ce que vous êtes en train de faire !
Oui ! Laissez cette femme tranquille !
Ou peut-être pas...
Chépas...
...Vous voyez

Bon, ce fut un plaisir
J'espère que vous vous êtes marrés
Autant que moi !
Au-revoir!
Ooh, ça n'aurais pas été si mal
Si je connaîssais le morceau, hein ?

Quelqu'un :
Hé, c'était pas mal du tout !
Tu t'es planté, hein ?


Tu crois que c'était bon ?
Merci beaucoup !
On le met en boîte ?
Hahaha !
Oh merde !
Oh...

   
 
© Copyright maiden.ch 1999-2016 / Vevey / Suisse
Dernière mise à jour : 27.08.2017