Discographie >> Singles >> Wasted Years
Nous sommes le 17 Nov 2017, il est 20:10
 
WASTED YEARS
 
 
   

 

1. Wasted Years
2. Reach Out
3. Sheriff of Hunddersfield

 
Réalisé le 06/09/86
Produit, arrangé et mixé par Martin Birch
Chart position : 18  
Album : Somewhere In Time  
   
   
   
WASTED YEARS
( Adrian Smith )
5:06
   

From the coast of gold, across the seven seas
I'm travelin' on far and wide
But now it seems
I'm just a stranger to myself
And all the things I sometimes do
It isn't me but someone else

I close my eyes and think of home
Another city goes by in the night
Ain't it funny how it is
You never miss it 'til it's gone away
And my heart is lying there
And will be 'til my dying day

So understand
Don't waste your time
Always searching for those wasted years
Face up... make your stand
And realise you're living
In the golden years

Too much time on my hands
I got you on my mind
Can't ease this pain so easily
When you can't find the words to say
It's hard to make it through another day
And it just makes me wanna cry
And throw my hands up to the sky

So understand
Don't waste your time
Always searching for those wasted years
Face up... make your stand
And realise you're living
In the golden years

(3:14 – Solo : Adrian Smith)

So understand
Don't waste your time
Always searching for those wasted years
Face up... make your stand
And realise you're living
In the golden years

So understand
Don't waste your time
Always searching for those wasted years
Face up... make your stand
And realise you're living
In the golden years

Depuis la côte dorée, à travers les sept mers
Je ne cesse de voyager partout
Mais maintenant il semble
Que je ne suis qu'un étranger à moi-même
Et que tout ce que je fais parfois
Ce n'est pas moi mais quelqu'un d'autre

Je ferme les yeux et pense à chez moi
Une autre ville passe dans la nuit
N'est-ce pas drôle la façon dont vont les choses
Rien ne te manque jamais jusqu'à ce que tu le perdes
Et mon cœur gît là-bas
Et y sera jusqu'à mon dernier jour

Alors tu dois comprendre
Ne perds pas ton temps
À chercher constamment ces années perdues
Fais face... Assume tes choix
Et rends-toi compte que tu es en train de vivre
À l'âge d'or

J'ai trop de temps à perdre
Je pense à toi tout le temps
Je ne peux pas calmer cette douleur si facilement
Quand tu ne trouves pas les mots qu'il faut
C'est dur de continuer un jour de plus
Et ça me donne envie de pleurer
Et de lever les bras au ciel

Alors tu dois comprendre
Ne perds pas ton temps
À chercher constamment ces années perdues
Fais face... Assume tes choix
Et rends-toi compte que tu es en train de vivre
À l'âge d'or

(3:14 – Solo : Adrian Smith)

Alors tu dois comprendre
Ne perds pas ton temps
À chercher constamment ces années perdues
Fais face... Assume tes choix
Et rends-toi compte que tu es en train de vivre
À l'âge d'or

Alors tu dois comprendre
Ne perds pas ton temps
À chercher constamment ces années perdues
Fais face... Assume tes choix
Et rends-toi compte que tu es en train de vivre
À l'âge d'or

 
   
REACH OUT
(Colwell)
(Chant : Adrian Smith)
3:25
   

It's over your head
And you don't seem to understand
One word I say
And you can't live your life
Trying to run away

You're fighting your friends
And you're wearing everyone
But it never ends
You're wearing me out

Come on, reach out
And let someone into your life

Don't get me wrong
You always apologise
It's just your way
Of making a scene
You need to be loved
It's not such a crime

Come on, reach out
And let someone into your life
Come on, reach out
And let someone into your life

(2:04 – Solo : Dave Murray)

Over your head
You just don't seem to understand
One word I say
And you can't live your life
You got so much love
It's burning inside

Come on, reach out
And let someone into your life
Come on, reach out
And let someone into your life
Reach out
And let someone into your life

C'est au-dessus de ta tête
Et tu n'as pas l'air de comprendre
Un seul mot que je dis
Et tu ne peux pas vivre ta vie
À essayer de fuir

Tu luttes contre tes amis
Et tu fatigues tout le monde
Mais ça n'en finit jamais
Tu me lasses

Allez, tends la main
Et laisse quelqu'un entrer dans ta vie

Ne me méprends pas
Tu t'excuses sans cesse
C'est juste ta manière
De te faire remarquer
Tu as besoin d'être aimée
Ce n'est vraiment pas un crime

Allez, tends la main
Et laisse quelqu'un entrer dans ta vie
Allez, tends la main
Et laisse quelqu'un entrer dans ta vie

(2:04 – Solo : Dave Murray)

Au-dessus de ta tête
Tu n'as pas l'air de comprendre
Un seul mot que je dis
Et tu ne peux pas vivre ta vie
Tu as tant d'amour en toi
Ça te brûle à l'intérieur

Allez, tends la main
Et laisse quelqu'un entrer dans ta vie
Allez, tends la main
Et laisse quelqu'un entrer dans ta vie
Tends la main
Et laisse quelqu'un entrer dans ta vie

 
   
SHERIFF OF HUNDDERSFIELD
( Harris / Dickinson / Smith / Murray / McBrain )
3:26
   

We're on a mission from Rod
<loud belch> <laughter>

Don't think it's very bloody funny at all,
dunno what you're all laughing about.


Life in a city living in L.A.
Is a long way from Huddersfield town
The back of the Rainbow's a long way from heaven
But that's where he get's his pork pie
Limos and ladies they're driving him cwasy
Wugby and cwicket's unknown
Baseball and football they're making him lazy
Your fan club says "Rodney come home"

The Sheriff of Huddersfield
Locked in his castle
Looks out on the Hollywood Hills
The Sheriff of Huddersfield
Locked in his castle
You're our own Hot Rod on wheels

A good game of arrows
A few dozen barrels
The Nautilus rusts in the yard
Yorkshire is yearning
But because he's earning
He'll always live in L.A.
A custom-made wallet
That stays in his pocket
And never comes out to pay bills
He's winning at poker
And playing the Joker
And he always cheats when he deals

The Sheriff of Huddersfield
Locked in his castle
Looks out on the Hollywood Hills
The Sheriff of Huddersfield
Locked in his castle
You're our own Hot Rod on wheels

Hello, let me introduce meself!
My name is Rodney. I'm immensely strong.
When I were a lad, I could lift up five navvies
on the end of a shovel.
The reason I never took up martial arts
is because I was immensely fearsome
and I'd probably kill everybody that I came into contact with.
I was phenomenally strong.
Pride and ego, my lads, pride and ego,
is what makes the world rotate.
And everybody knows the centre
of the universe is Huddersfield.
That's why I don't live there anymore.
I live in Los Angeles! It's great!... I think!



Rufus The Red has a crane by his bed
To wrench himself up in the morn'
You dare to tread at the foot of his bed
You'll wish you'd never been born
A bear with a sore head
We don't mean your forehead
He slumbers for most of the day
Wide eyed and legless
Baked beans for breakfast
Your problem Rodney is L.A.

The Sheriff of Huddersfield
Locked in his castle
Looks out on the Hollywood Hills
The Sheriff of Huddersfield
Locked in his castle
You're our own Hot Rod on wheels
The Sheriff of Huddersfield
Locked in his castle
Looks out on the Hollywood Hills
The Sheriff of Huddersfield
Locked in his castle
You're our own Hot Rod on wheels

No, I don't know what you're making such a fuss about.
No, I don't. I'm not in here for the money. I like it here!
The sun shines all night!


<belching and farting sounds>

It's alright, I'm a Yorkshireman. I can take it.
I used to be able to lift five navvies on a shovel, you know.
You know? Uhhh... you're not bloody listening to me, are you?

Nous sommes en mission pour Rod
<rot très sonore> <rires>

J'trouve pas ça drôle du tout,
chépas pourquoi vous rigolez tous.


Vivre dans la cité, habiter à L.A.
Est bien loin de la ville de Huddersfield
Le fond du Rainbow est bien loin du paradis
Mais c'est là qu'il trouve ses « pork pies »
Les limousines et les femmes ça le rend dingue
Le rugby et le cricket sont inconnus
Le baseball et le football ça le rend fainéant
Ton fan-club te dis « Rodney rentre à la maison »

Le Shérif de Huddersfield
Enfermé dans son château
Regarde les collines d'Hollywood
Le Shérif de Huddersfield
Enfermé dans son château
Tu es ton propre « Hot Rod » sur roues

Un bon jeu de fléchettes
Quelques douzaines de bières
Le Nautilus rouille dans la cour
Le Yorkshire lui manque
Mais comme il gagne beaucoup d'argent
Il vivra toujours à L.A.
Un portefeuille personnalisé
Qui reste dans sa poche
Et qui ne sort jamais pour payer les factures
Il gagne au poker
Et il joue le Joker
Et il triche toujours quand il donnes les cartes

Le Shérif de Huddersfield
Enfermé dans son château
Regarde les collines d'Hollywood
Le Shérif de Huddersfield
Enfermé dans son château
Tu es ton propre « Hot Rod » sur roues

Bonjour, permettez-moi de me présenter !
Je m'appelle Rodney. Je suis immensément fort.
Quand j'étais gamin, je pouvais soulever cinq prolos
sur le bout d'une pelle.
La raison pour laquelle
je ne me suis jamais mis aux arts martiaux
est que j'étais immensément redoutable
et que j'aurais probablement tué tous ceux que j'aurais rencontré. J'étais excessivement fort.
Fierté et ego, les gars, fierté et ego,
c'est ce qui fait tourner le monde.
Et tout le monde sait que le centre
de l'univers est Huddersfield.
C'est pour ça que je n'y habite plus.
J'habite à Los Angeles ! C'est super !... Je crois !


Rufus le Rouge a une grue près de son lit
Pour s'en extirper le matin
Ose aller au pied de son lit
Tu regretteras d'être né
Un ours avec un mal de tête
On ne parle pas de ton front
Il somnole toute la journée
Les yeux écarquillés et complètement bourré
Des « baked beans » pour le petit déjeuner
Ton problème Rodney c'est L.A.

Le Shérif de Huddersfield
Enfermé dans son château
Regarde les collines d'Hollywood
Le Shérif de Huddersfield
Enfermé dans son château
Tu es ton propre « Hot Rod » sur roues
Le Shérif de Huddersfield
Enfermé dans son château
Regarde les collines d'Hollywood
Le Shérif de Huddersfield
Enfermé dans son château
Tu es ton propre « Hot Rod » sur roues

Non, je ne vois pas pourquoi vous en faites tout un plat.
Non, pas du tout. Je ne suis pas là pour l'argent. J'aime être ici !
Le soleil brille toute la nuit !

<bruits de pets et de rots>

C'est bon, je viens du Yorkshire. Je peux supporter ça.
J'étais capable de soulever cinq prolos sur une pelle, vous savez.
Vous savez? Euhhh... vous m'écoutez même pas, hein ?

   
 
© Copyright maiden.ch 1999-2016 / Vevey / Suisse
Dernière mise à jour : 27.08.2017