Discographie >> Albums >> Rééditions >> 1998
Nous sommes le 19 Nov 2017, il est 04:06
 
 
   
 
   

1998 marque l'année de sortie de la deuxième réédition CD des albums d'Iron Maiden. La première étant l'édition limitée sortie en 1995 et qui s'arrête à Fear Of The Dark. Cette nouvelle édition n'est pas limitée et va même remplacer définitivement les anciens CDs que l'on trouvaient jusqu'alors. Mais on ne s'arrêtera pas là car chaque album, chaque livret, chaque CD est retravaillé. L'ère du multimédia est là et Iron Maiden prend sa part de gâteau au passage. Et c'est tant mieux car c'est une grande première dans le monde du disque en retrouvant sur chaque galette une section multimédia comprenant le détail de l'album en question, des clips vidéos, des extraits musicaux de tous les albums réédités, des photos, un accès direct sur le site officiel avec un concours en prime. Le tout dans une présentation impeccable. Bref, de quoi mettre en ébullition les sens de tous fans.

Douze CDs sont ainsi réédités. Un coffret en édition limitée en forme de tête d'Eddie - d'où son nom "Eddie's Head" - est même proposé avec en plus (pour justifier la dépense) un certificat d'authenticité ainsi qu'un treizième CDs intitulé "In Profile". Ce dernier contient un condensé du livre Run To The Hills de Mick Wall avec des interview de Steve Harris, Dave Murray, Rod Smallwood et Blaze Bayley ainsi que des extraits musicaux.

   
 
 
   

Iron Maiden

Plus rien à voir avec notre bon vieux Eddie "punk" d'entant. Après une longue séance de lifting et de remise en forme au centre thermal de Hells Beach, le voilà de retour avec un teint plus moribond que jamais. Cette pochette à été retravaillée de façon remarquable. Sur la liste des titres présents, Sanctuary en fait dorénavant partie. La section multimédia contient les vidéos de Iron Maiden et Phantom Of The Opera pris sur le Live At The Rainbow.

Les deux illustrations côte-à-côte

 
   

Killers

Pas de grand changement au niveau de la pochette en elle-même si ce n'est un plan légèrement plus rapproché par rapport à l'original qui, malheureusement, coupe certains détails au bas de l'image comme le nom du pub où Maiden à débuté. Les couleurs changent aussi. Les tons bleutés à l'origine sont maintenant plus magentas ce qui donne une dimension encore plus malsaine à la pochette. Sur la listes des titres présents, Twilight Zone à été rajouté. Et sur la section multimédia, deux vidéos prisent sur le Live At The Rainbow sont présentes : Wrathchild et Killers.

Les deux illustrations côte-à-côte

 
   

The Number Of The Beast

Même constatation que pour Killers au niveau des couleurs de la pochette. Au niveau des titres, nous retrouvons enfin le morceau qui était à l'origine sur la version US de l'album : Total Eclipse. Et pour les vidéos de la section multimédia, Il s'agit cette fois de clips : Run To The Hills et The Number Of The Beast.

Les deux illustrations côte-à-côte

 
   

Piece Of Mind

Pas de grand changement non plus sur cette pochette. Les teintes sont plus vertes en comparaison à la pochette originale qui elle avait des teintes plus jaunâtres. Les détails en sont maintenant renforcés. C'est surtout à l'intérieur du livret que l'on va pouvoir ce régaler, car même au niveau des titres, aucun supplément ne nous est proposé. Quant à la section multimédia, les clips de Flight Of Icarus et The Trooper sont présents.

Les deux illustrations côte-à-côte

 
   

Powerslave

Rien... le désert ! cette fois, je me demande où est l'intérêt d'acheter ce disque si on a déjà une version antérieure. Seule la beauté du livret peut faire pencher la balance en faveur de la dépense car on y retrouve de superbes photos tirées du programme du World Slavery Tour ainsi que de la tournée. Les clips de la section multimédia sont : 2 Minutes To Midnight et Aces High.

Les deux illustrations côte-à-côte

 
   

Live After death

Il aura fallu attendre 1998 pour retrouver l'intégralité de la version vinyle de ce disque au format double CD. Et c'est avec joie que vous pourrez découvrir (ou redécouvrir) les cinq titres qui manquaient jusqu'alors : Wrathchild, 22 Acacia Avenue, Children of the damned, Die With Your Boots On et Phantom Of The Opera. Un disque que je classerais donc dans les indispensables. Au niveau de la pochette, aucun changement et c'est tant mieux. Sur la section multimédia, le paquet y est mis avec les vidéos live de 2 Minutes To Midnight et Powerslave ainsi que des extraits de Revelations et Churchill's Speech avec le début de Aces High.

Les deux illustrations côte-à-côte

 
   

Somewhere In Time

Une fois de plus, la désolation. De nouveau une question de teintes sur la pochette renfoce les détails. Le livret est bien fait mais n'apporte pas de grandes nouveautés. La section multimédia comporte la vidéo live de Stranger In A Strange Land et le clip de Wasted Years.

Les deux illustrations côte-à-côte

 
   

Seventh Son Of A Seventh Son

En première approche, pas de grand changement sur la partie avant du boîtier. Mais déjà en le retournant, on peut constater une grosse différence. L'illustration du dos est entiérement refaite et représente l'affiche du Seventh Tour. Le livret aussi est beau, avec de belles photos prisent en tournée. La section multimédia et elle aussi riche avec le clip de Can I Play With Madness, la vidéo live de The Evil That men Do tirée de la vidéo Maiden England ainsi que des extraits live de The Clairvoyant et Infinite Dreams.

Les deux illustrations côte-à-côte

 
   

No Prayer For The Dying

Déjà qu'à l'origine la pochette de ce disque n'est pas folichonne, là elle frise carrément le ridicule (avis personnel). Avec des yeux rougeoyants, Eddie n'a plus personne à attraper par le cou à la sortie de sa tombe. Que cherche t'il a faire avec son bras tendu ? vous attrapez-vous ? méfiez-vous, il peut-être dangereux ! Non, franchement, on a été habitué à mieux. De plus, l'album en lui-même ne présente aucun intérêt par rapport à l'édition originale. Heureusement qu'il y a la section multimédia pour donner une touche de fraîcheur à l'ensemble en nous proposant le clip "givré" de Holy Smoke ainsi que celui de bring Your Daughter...To The slaughter.

Les deux illustrations côte-à-côte

   
   

Fear Of The Dark

Rien de nouveau sous la coupole avec ce disque si ce n'est, une fois de plus, le livret qui fait la différence. Pour la section Multimédia, deux clips : Be Quick Or Be Dead et From Here To Eternity.

Les deux illustrations côte-à-côte

 
 
   

A Real Live Dead One

A l'origine, ce live était disponible sur deux disques bien distincts : A Real Live One et A Real Dead One. Aujourd'hui regroupé en un seul double album intitulé A Real Live Dead One (compilation des noms des deux disques originels), il vous donne un bon aperçu de ce qu'était la tournée qui à marqué la fin (provisoire) de l'ère Dickinson. La section multimédia est un peu pauvre en nous proposant une seule vidéo, celle de Fear Of The Dark tirée du Live At Donington.

Les trois illustrations côte-à-côte

 
 
   

Live At Donington

Enfin la voilà… ! la version grand publique de ce live enregistré lors du Monsters Of Rock et pressé à l'origine en édition limitée. Et même la pochette a été entièrement retravaillée. Rappelez-vous de l'originale qui surprenait par sa simplicité. Rien à redire donc sur cette réédition qui méritait largement d'être faite (bien que certain diront que le Real Live Dead One suffisait largement). La section multimédia nous gratifie de pas moins de quatre vidéos live : Afraid To Shoot Strangers, Heaven Can Wait, Hallowed Be Thy Name et Iron Maiden ainsi que les extraits de l'intro avec le début de Be Quick Or Be Dead et The Number Of The Beast. Autant dire que vous DEVEZ êtres en possession de ce disque.

Les deux illustrations côte-à-côte

 
 
   

In Profile
Voici le treizième et dernier CD de cette réédition. Il ne s'agit pas d'un album dans le sens où on l'endend mais plutôt d'un CD interview écrit et raconté par Mike Hurst. Il est composé de cinq parties représentant les moments important de la vie d'Iron Maiden : Les premiers jours, Fondations, Ascendance, Suprématie et Légendes. On y retrouve également des interview de Steve Harris, Dave Murray, Rod Smallwood et Blaze Bayley ainsi que des extraits musicaux de From Here To Eternity, Remember Tomorrow, Iron Maiden, Prowler, Strange World, Charlotte The Harlot, Transylvania, Running Free, Phantom Of The Opera, Sanctuary, Purgatory, Wrathchild, Killers, Run To The Hills, The Number Of The Beast, Hallowed Be Thy Name, Invaders, Where Eagles Dare, The Trooper, 2 Minutes to Midnight, Aces High, Wasted Years, Heaven Can Wait, Can I Play With Madness, Holy Smoke, Bring Your Daughter...To The Slaughter, Be Quick Or Be Dead, Fear Of The Dark, Tailgunner, Man On The Edge et The Unbeliever.
 
 
 
© Copyright maiden.ch 1999-2016 / Vevey / Suisse
Dernière mise à jour : 27.08.2017